Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Tourisme : La saison de tous les dangers

La saison touristique 2009 approche et avec elle, c'est toute notre ville qui va…

La saison touristique 2009 approche et avec elle, c’est toute notre ville qui va vivre au rythme des flots de vacanciers. Le tourisme, c’est la première ressource économique de notre ville. C’est aussi le premier pourvoyeur d’emplois de la commune. Une saison touristique réussie et c’est tout l’ensemble du tissu économique agathois qui se porte bien. Face à ce constat, une action municipale efficace doit permettre de tout mettre en place pour que l’offre touristique de notre ville et en particulier de sa vitrine, le cap d’Agde, soit des plus attractives.         

Cette action municipale doit soutenir de toutes ses forces une promotion efficace de notre station au travers notamment d’un outil essentiel : l’office municipal du tourisme.
Cette action municipale doit également garantir l’entretien urbanistique de notre station avec la mise en place d’un planning de réfection  des voiries, des bâtiments, des places.

Cette action municipale doit enfin permettre de valoriser notre patrimoine historique hérité des 2600 ans d’histoire qui ont forgé toute la spécificité de notre cité afin de diversifier notre offre touristique.
C’est ainsi  que  c’est ainsi que doit ce concevoir la mise en place d’une action municipale sensée accompagner efficacement  la première économie de notre ville.

Or, à l’orée de cette saison 2009, qu’en est t’il ?
Concernant la promotion et les moyens matériels mise en place pour la soutenir, la réponse est claire, la municipalité a décidé cette année d’inscrire au budget primitif 2009, une baisse de la subvention municipale versée à l’office municipal du tourisme. Moins de financement, c’est donc moins de promotion. L’équation est logique mais n’augure rien de bon quand on sait l’importance d’une promotion efficace pour notre station face à la concurrence des pays émergents.

Le Cap d’Agde a 40 ans et son entretien urbanistique est donc nécessaire. Force est de constater que peu de chose ont été fait en ce sens. Des quais qui menacent de s’écrouler par endroit, une voirie en décrépitude, des places obsolètes et des parkings dignes d’un champ de mine dans certains coins, tels est le constat qui s’impose. La réponse provenant de la majorité et du maire est là aussi éloquente : Les parkings payants seront le remède à tout ça. Grace à eux, on fera payer aux touristes, la réhabilitation du Cap !!! Grave erreur et ce pour plusieurs raison :
–    il est tout d’abord stupide de croire que l’ensemble des recettes (1 millions d’euros escomptés ???) va être destiné à la réhabilitation. On ne gère pas une commune en prenant les recettes d’une partie de la ville pour financer cette même partie.
–    Les problèmes de pouvoir d’achat touchent également les vacanciers. Avec des vacances calculées au centime près, il est certain que le coût d’un parking payant sera répercuté sur les dépenses effectuées sur la station.
    Enfin, du point de vue de la qualité de notre offre, il est inconcevable de présenter un tel service à notre clientèle touristique dans l’état ou sont les parkings actuellement.

Pour l’ensemble de ces raisons, ce projet des parkings payants doit être retiré et une réflexion profonde sur le devenir de notre station doit être à présent engagée avec l’ensemble des parties concernées pour tourner durablement notre tourisme vers la qualité et donc la prospérité.

Enfin, concernant la valorisation de notre patrimoine, le bilan est plus que désastreux. L’office du tourisme syndicat d’initiative liquidé par le maire, n’a pas été remplacé dans ses missions par la pseudo antenne de l’office municipal du tourisme en centre ville. Résultat, le patrimoine Agathois est laissé à l’abandon, les actions de promotion de notre centre historique n’existent quasiment plus et ce qui aurait pu constituer une carte supplémentaire à notre offre touristique n’est plus que désert.

Face à l’ensemble de ces constatations, la saison qui s’annonce est bien celle de tous les dangers pour le tourisme agathois. Souhaitons que nous nous trompions mais si tel n’était pas le cas, il est clair que la municipalité par son action serait la principale responsable de cet échec.

Fabrice MUR
Président d’AGDE A VENIR   

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.