Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

TRI DES DÉCHETS - Les fast foods vont devoir faire le ménage !

Une boîte pour les frites, une autre pour le burger et les nuggets, un…

Une boîte pour les frites, une autre pour le burger et les nuggets, un gobelet pour la boisson… Ça en fait des emballages !

En cette fin d'année 2019, les Députés ont voté une série de mesures afin d'éliminer progressivement les emballages plastiques dans les fast food. Les pailles sont d'ores et déjà passées à la trappe et les jouets en plastique, offerts avec les menus enfants vont également disparaître.

180 000 tonnes d'emballage / an

Il faut dire que les chiffres donnent le tournis : du coté de l'enseigne de fast food la plus célèbre, plus de 115 tonnes de déchets d’emballages par jour sont produits par jour en France, soit 1 kilo de détritus par seconde. Au total, la restauration rapide génère en France quelque 180 000 tonnes d'emballage et 60 000 tonnes de déchets alimentaires par an.

Une obligation de recyclage mal respectée

Depuis 2016, un décret impose la mise en place du tri à tous les acteurs publics et privés au delà d’une certaines quantité de déchets produits (1 100 litres de déchets par semaine). 

Celui-ci demande aux enseignes de restauration rapide, qui comptent plus de 30 000 points de vente en France et servent quelque 6 milliards de repas chaque année, de rendre au moins 70 % de leurs restaurants opérationnels pour le tri des déchets d'ici à la fin 2019, puis 90 % au 31 décembre 2020 et 100 % au 31 décembre 2021. 

Or, une enquête menée fin 2018 par le ministère de la Transition écologique et solidaire a montré qu'aucun des 50 établissements inspectés ne recyclait ses déchets, sur un secteur de la

La loi anti-gaspillage vient de durcir le ton 

En cette fin d'année 2019, les  députés ont voté, lors de l'examen de la loi sur l'économie circulaire, une mesure pour éliminer les emballages plastiques dans les fast-food.

Fini les gobelets jetables, les boîtes de burgers en carton ou celles des salades en plastique… Les établissements de restauration rapide devront servir leurs clients qui consomment sur place dans des « récipients réemployables » à partir du 1er janvier 2023 au plus tard.

L'heure est venue de changer de modèle 

 Tout ce qui est jetable va progressivement disparaître. D'ores et déjà, les pailles en plastique ont disparu et les couverts en plastique blanc ont été remplacés par des modèles en bois.

À terme, on trouvera des assiettes en bols et des verres qui devront être réutilisables. Ils pourront être en inox ou en plastique épais pour être lavable.

La fin des jouets en plastique

Un autre amendement voté prévoit de mettre fin “au plus tard le 1er janvier 2022” à la mise à disposition “à titre gratuit de jouets en plastique dans le cadre de menus destinés aux enfants”.

Le but de toute ces mesures est de réduire 80.000 tonnes de déchets que la restauration rapide génère par an. 

La fin d'objets en plastique du quotidien

D'autres objets en plastique du quotidien vont aussi disparaître, et ce dès cette année. Les cotons-tiges en plastique ne sont plus commercialisés et sont remplacés par des cotons-tiges en bois ou en papier mâché. Il faut également s'organiser pour les piques-niques. En effet, les commerces ne proposent plus d'assiettes en plastique et de gobelets jetables.

L'année 2021 signera par ailleurs la fin des pailles, des touilettes, des couvercles de gobelets ou encore des coupes à champagne jetables. Puis, en 2022, les sachets en nylhon de thé vont également disparaître.

D'autres amendements de la loi anti-gaspillage entendent également développer l'utilisation des gobelets réutilisables dans les stades, les foires ou les salles de concerts ou encore réduire la vente des fruits et légumes conditionnés dans un emballage plastique.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.