Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Trophées des métiers de bouche : soyons tous Hérault gourmands ! [video]

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault vient d’organiser le jury de ses trophées “Hérault Gourmand “. Objectif : mettre en lumière les talents du commerce alimentaire de proximité. Et ça marche !

Plus de 300 candidats inscrits, et près d’une centaine prêts à concourir pour cette dégustation finale qui a eu lieu le 10 mai dernier dans les locaux de la CMA Hérault et du CFA de l’Ecole des Métiers de la Chambre. Les trophées Hérault Gourmand attirent en effet depuis plus de 15 ans, les talents du commerce alimentaire de proximité. Avec une seule obsession, sublimer la tradition par la qualité gustative des produits.

Voir la vidéo sur notre chaîne Youtube : https://youtu.be/Tdm4eE2NHwI

Une augmentation significative du chiffre d’affaires

Pour Christian Poujol, le président de la CMA Hérault : “ Hérault Gourmand c’est une pépite de l’artisanat depuis 1995.  Mon prédécesseur Jean-Pierre Courseille l’avait créé pour les métiers de bouche “. Au départ en effet, les trophées concernaient principalement les métiers de bouche de la viande. Aujourd’hui ce sont tous les métiers de bouche qui participent au concours, des boulangers et pâtissiers aux charcutiers et traiteurs. “ C’est quelque chose de très important, poursuit Christian Poujol, quand quelqu’un gagne un trophée à Hérault Gourmand, son chiffre d’affaires augmente de 15 à 30 %, voire 50 % comme en témoignent certains lauréats. Certains n’arrivent d’ailleurs pas à suivre, c’est dire. Et je suis fier de pouvoir mener aujourd’hui cette dégustation malgré un confinement contraignant.”

Les jeunes dans la mouvance “artisanat de qualité”

Avec un constat significatif : “ Chaque année, je trouve que l’on monte en qualité. Il y a un renouvellement régulier des entreprises qui candidatent et qui apportent autre chose. Les trophées permettent une communication entre ces artisans de l’alimentation de très grande qualité. Il y a émulation “ souligne Christian Poujol qui arbore pour l’occasion une belle cravate sur laquelle est inscrit “Je suis un incorrigible gourmand “. Un clin d’œil à la bonne bouffe, mais pas seulement. “ Ce qui est encore plus satisfaisant, c’est que les Jeunes viennent nombreux vers ces métiers autrefois un peu boudés. Ils veulent se lancer dans une activité alimentaire dans la proximité et la qualité. Nous sommes dans une nouvelle mouvance de l’artisanat avec une vraie reconnaissance pour nos artisans et nos apprentis, et ça c’est le top pour nos métiers.”

Un parrain de très haute qualité

Cette année c’est le chef étoilé, Gilles Goujon, qui a accepté de parrainer le concours de la CCMA Hérault. Avec trois étoiles au Michelin décernées pour son art dispensé à l’Auberge du Vieux Puits de Fontjoncouse dans l’Aude mais aussi de retour à Béziers avec une nouvelle table, le parrain est aussi cette année de très haute qualité. “ Gilles Goujon je l’ai appelé et je lui ai dit” Chef il faut que vous veniez !” Il m’a dit pas de problème ”,  confie Christian Poujol, “ et il est bien là pour la dégustation finale, c’est un exemple, une référence. Et c’est une immense fierté pour l’artisanat et les métiers de bouche héraultais.” conclut le président de la CMA Hérault. 

Pour connaître les lauréats, il faudra attendre un peu, quelques semaines, le temps que la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Hérault organise la remise des trophées dans une ambiance moins contrainte par le Covid. Mais l’attente, dit-on, est la moitié du plaisir. Et pour ces trophées gustatifs c’est plutôt bon signe…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.