Un clocher panoramique pour la cathédrale Saint-Fulcran

Lodève, qui vient de bénéficier d'une subvention de 1,2 M€ pour la restauration de sa cathédrale, peaufine un autre projet : un point de vue touristique à 57 mètres de hauteur.

Gaëlle Lévêque, maire de Lodève, a rappelé à l’occasion de la signature de la convention ” Petites Villes de Demain “ que la cathédrale Saint-Fulcran, monument emblématique de la ville, allait bénéficier d’un lifting et d’un aménagement inédit. ” Le clocher, haut de 57 mètres, devrait bientôt accueillir un projet touristique qui doit permettre la visite de l’ensemble de l’édifice par les touristes et amateurs de point de vue et de vieilles pierres. Il sera aménagé pour offrir un panorama incomparable sur la ville “, a indiqué la maire de Lodève.

1,2 M€ de subvention

La cathédrale vient de bénéficier d’une subvention du ministère de la Culture octroyée dans le cadre du Plan de Relance destiné aux territoires. Celle-ci se monte à 1,2 million d’euros et sera consacrée uniquement à la rénovation de la cathédrale lodévoise. Il s’agit en effet de l’un des plus beaux édifices de la quatrième circonscription de l’Hérault.

Un nouvel attrait touristique qui viendra donc s’ajouter à celui du Musée d’Art qui attire – hors période de crise sanitaire – des milliers de visiteurs. Depuis la rénovation du Musée, le public s’est élargi et est devenu plus familial. La visite du clocher panoramique s’inscrit donc pleinement dans cette perspective de tourisme familial.

Un peu d’histoire

Selon l’excellent article du site La Paroisse Saint-Fulcran, où l’on peut lire la genèse et l’histoire de cet édifice, la cathédrale gothique fut commencée par l’abside vers 1265-1270. La deuxième phase, qui remonte aux années 1270, comprend le chœur à nef unique et la chapelle du Sacré-Cœur (anciennement Saint-André). Elle longe le mur nord du chœur. Dans la troisième phase de construction, vers la fin des années 1270 et début des années 1280, furent construites les deux travées orientales du bas-côté nord avec la chapelle adjacente (Saint-Fulcran) et le portail avec son porche fut édifié. Le chœur fut voûté et fermé provisoirement pour pouvoir servir au culte.

Un clocher de 57 m de haut

Dans une quatrième phase, vers 1295-1300, le bas-côté nord fut achevé avec sa chapelle Saint-Roch (anciennement Saint-Martin), et l’on entreprit la réalisation du bas-côté sud avec les chapelles Notre-Dame et Saint-Michel. Au-dessus de cette dernière fut érigé le clocher de plus de 57 m de hauteur, qui fut achevé vers 1320. Celui-ci servit également de tour de guet. Ce n’est qu’entre 1413 et 1430 que la façade fut terminée, fortifiée avec un chemin de ronde et des échauguettes et que la nef principale fut réalisée en voûte. Vers la fin du XVe siècle, la chapelle Saint-Fulcran fut agrandie et un baptistère fut ajouté au sud-ouest.

Les aléas de l’histoire

Pendant les guerres de religions, la cathédrale fut pillée et gravement endommagée. Sous la Révolution, elle fut profanée et servit d’entrepôt. Aux XIXe et XXe siècles, plusieurs restaurations furent opérées (renforcement des contreforts, enlèvement des enduits originaux, réouverture de fenêtres obturées). Un toit de pierre a également été ajouté au clocher.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.