Un nouveau Manifeste des 343 pour le droit à l'IVG

Le Sénateur de l'Hérault Hussein Bourgi s'est associé au 50e anniversaire du « Manifeste des 343 » pour le droit à l'IVG.

Un peu d’histoire. Lundi 5 avril 2021 a eu lieu le 50e anniversaire du « Manifeste des 343 » publié à l’initiative de Simone de Beauvoir dans Le Nouvel Observateur. 343 femmes, célèbres ou anonymes, indiquaient alors avoir déjà avorté. Cette pratique étant interdite, elles encouraient dès lors des sanctions pénales. Quelques jours plus tard, l’hebdomadaire Charlie Hebdo réalisait sa « Une » en évoquant le « Manifeste des 343 salopes » et apportait son soutien à leur revendication. Cette action médiatique allait avoir un spectaculaire retentissement dans toute la France accélérant l’adoption de la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en janvier 1975. Portée par Simone Veil, honnie par une large partie de la droite, cette loi fut votée grâce aux députés de gauche. 

Le recours à l’avortement est aujourd’hui un droit acquis et soutenu par les Français. Plus de 80 % de la population y est favorable. Pourtant aujourd’hui encore, précise le sénateur de l’Hérault Husseil Bourgi, ce combat se heurte au conservatisme prégnant dans notre société, comme l’atteste le rejet au Sénat d’une proposition de loi visant à allonger à 14 semaines le délai légal du recours à l’IVG, portée par la Sénatrice PS de l’Oise Laurence Rossignol, dans le cadre de la niche parlementaire du groupe Socialiste du 20 janvier 2021. On peut d’ailleurs observer que les exemples étrangers allant en ce sens ne manquent pas : en Espagne, aux Pays-Bas, ou encore au Royaume-Uni, les normes légales en la matière sont bien plus progressistes.

Le nouveau Manifeste d’Avril 2021

50 ans après, à l’initiative du Planning Familial, 343 femmes ont à nouveau signé un « Manifeste des 343 » publié dans Journal du Dimanche du lundi 5 avril . Son antienne : “le droit à l’avortement est un droit toujours à conquérir”. La pétition de signataires porte sur l’obtention d’un rallongement des délais pour réaliser une IVG. Hussein Bourgi, sollicité par le Planning Familial dont il est un compagnon de route depuis 25 ans, a apporté son soutien à cette initiative. Il a déclaré : « Je considère que nous sommes, femmes et hommes, dépositaires de cet héritage historique et de ce combat quotidien, pour le droit de chaque femme à disposer de son corps comme elle l’entend. » Le Sénateur de l’Hérault a signé la pétition demandant au gouvernement français d’allonger les délais pour pratiquer une IVG de 12 à 14 semaines. Une photo réunissant plusieurs sénateurs et sénatrices PS, PC, EELV sur le perron du Sénat accompagne le message de soutien que nous adressé à celles et ceux qui mènent et poursuivent la lutte en France et partout dans le monde.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.