Un p'tit vélo dans la tête... Editorial

Un VTT de la police volé..  ! Et où çà ma bonne dame ? …

Un VTT de la police volé..  ! Et où çà ma bonne dame ?  Eh bien en Agde ! Devant la mairie du cœur de ville et dans les locaux du commissariat  » mixte  » …
Commissariat mixte qui n’aurait d’ailleurs encore de  » mixte  » que la parité homme femme des agents municipaux, les agents nationaux s’étant fait, apparemment la belle il y a  » belle  » lurette faute d’effectifs suffisants !
Pour la police municipale de l’ancien  » lieutenant de police «  qui marchait sur les  » traces de Khaled Khelkal  » (*)  c’est un petit camouflet !
(*)  Tiré d’un propos édité par un magazine à tirage confidentiel financé pour partie par les abonnements des collectivités locales. Peu avare de compliments sirupeux, les articles du  » Club des 500  » sont un peu ce que l’information est à Voici  ou ce que l’humour est au Journal Officiel !

Un vélo volé dans l’enceinte même d’un commissariat de police à l’heure de la distribution des conseils de prévention aux touristes c’est sans doute une preuve par l’exemple et le juste reflet que nul n’est à l’abri d’une étourderie.
Agde a déjà connu quelques larcins qui ont contribué à la légende locale.
Ainsi, la fameuse disparition de la table majestueuse de plusieurs centaines de kilos trônant dans la salle des mariages de la mairie du Coeur de Ville. Elle voyait se sceller les affaires locales lors des conseils municipaux et a bel et bien disparue de l’inventaire des biens communaux ! Après des années d’enquêtes interne l’énigme n’est toujours pas résolue et personne ne s’est encore  » mis à table  » .
Au Palmarès des Arsène Lupin locaux on peut encore citer le vol en 1974 d’un authentique taxi londonien qui avait été dérobé sur le Cap d’Agde avant d’être retrouvé avec des impacts de balles dans la carrosserie ! C’était l’époque des pionniers et encore un peu celle du Far-West !

Cela dit, ce larcin cocasse n’est il pas annonciateur d’un accroissement de l’inconscience du méfait et de la banalisation d’une forme de  petite délinquance ?  Peut être !

La crise économique que nous traversons, si elle ne se manifeste pas brutalement par une baisse de la fréquentation touristique aura très certainement des retombées sur la durée des séjours et très certainement sur le ratio moyen de dépenses.

La hausse du chômage rendra  selon les économistes  nationaux la course aux jobs d’été encore plus ardue que par le passé. De nombreuses demandes ne pourraient êtres satisfaites au niveau national cette année.
Pour l’heure, les chiffres de  Maison du Travailleur Saisonnier Agathoise ne font pas état d’une déflation des offres par les commerçants, mais les premiers touchés pourraient être essentiellement les  » jobs d’été  » très prisés par les étudiants et les jeunes chômeurs en quête d’un premier emploi.

Cette augmentation de la précarité conjuguant une oisiveté de fait avec une carence patente des juvéniles finances pourrait entrainer lors du pic saisonnier de Juillet et d’Aout, une augmentation de la « petite délinquance  » dans certaines zones touristiques nous rappelant certains évènements de l’année 1995.

Conscients des risques, notre responsabilité collective ne pourra que mieux anticiper cette donnée sociologique. Bien entendu la prévention devra, plus encore que jadis,  être de mise dans les rangs des forces de l’ordre nationale et municipale.
Mais cette prévention policière doit être épaulée par une audacieuse politique à destination de la jeunesse agathoise. Une politique à la mesure des espoirs, des attentes et des fragilités de cette période difficile de l’entrée dans la vie adulte. Les chantiers loisirs agissant pour la conservation du patrimoine local et du cadre de vie répondraient parfaitement à cette attente.
Il serait judicieux de développer ces chantiers, existants uniquement sur 2 semaines en Aout, à toute la saison estivale.

Le vol d’un vélo dans un commissariat de police est sans doute révélateur de l’inconscience d’un âge où l’on a encore … «  un p’tit vélo dans la tête » !

——————–
Voir un article illustrant le propos paru dans le journal des Finances du 23 Mai

http://nsa08.casimages.com/img/2009/05/25/090525094934693125.jpg

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.