Une boutique solidaire

C’est une boutique un peu particulière qui vient d’ouvrir en Cœur de Ville à…

C’est une boutique un peu particulière qui vient d’ouvrir en Cœur de Ville à Agde. Appelée “Au Petit Bonheur”, elle présente le visage ordinaire d’une friperie classique. Néanmoins c’est un véritable projet d’insertion qui se cache derrière, à l'initiative de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée en collaboration avec la Ville d’Agde, le Conseil Général, l’Etat et l’Europe.

Le but de cette boutique, s’il est certes de vendre (sa forte fréquentation prouve d’ailleurs qu'elle répond à un besoin) est aussi de permettre, pour le personnel employé, un retour à l’emploi par des formations qualifiantes.

Les domaines concernés sont la vente, l’assistanat de vie aux familles, ou encore le nettoyage. Ainsi, en ce qui concerne les précédentes sessions, 15 personnes sur les 23 concernées ont obtenu tout ou partie du titre d’“assistant de vie aux familles”, ont pu préparer un certificat de qualification professionnelle de niveau V d’agent de blanchisserie et même, pour certaines, obtenir des emplois.

En ce 4 juillet, la boutique a reçu des visiteurs un peu particuliers, en la personne du Maire d’Agde Gilles D’Ettore, qui était accompagné de son Premier Adjoint et Conseiller Général Sébastien Frey et de Marie-Hélène Mattia, Conseillère Municipale en charge de l’Insertion professionnelle. Les trois élus ont pu visiter les lieux et mieux se rendre compte de l’impact, en termes de solidarité et d'aide à l’emploi, de cette action d'ordre économique mais aussi sociale.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.