Une haie d’horreur pour la coureuse belge aux mondiaux d'athlétisme

Repêchée après sa réclamation pour la gêne occasionnée par la chute de l’américaine Nia Ali en quart de finale du 100 mètres haies, Anne Zagré a chuté à son tour, seule sur la piste lors de sa course de repêchage.

Image d’illustration

En quart de finale du 100 mètres haies, l’Américaine Nia Ali, championne du monde en titre et en tête de la course, accroche la neuvième haie. Déséquilibrée, elle chute. Mais dans un dernier effort, elle tente de passer sa jambe par-dessus la dixième et dernière haie de son couloir. La barre est trop haute, et Nia Ali fait tomber non seulement sa dixième haie mais aussi celle du couloir voisin où court la Belge Anne Zagré qui finit sa course en enjambant une haie tombée au sol et termine 4e de son quart de final, synonyme d’élimination des mondiaux d’athlétisme qui se déroulent au Etats-Unis.

Anne Zagré se roule par terre

Mécontent, son clan pose une réclamation. Les organisateurs décident alors de donner une deuxième chance à Anne Zagré. Elle va courir seule en piste avec tout un stade acquis à sa cause. Des haies seront installées sur 3 couloirs pour simuler des conditions réelles. Elle doit courir en moins de 13’11 secondes pour passer en demi-finale. Tout se déroule bien jusqu’à cette maudite dixième haie. Encore elle ! Anne Zagré l’accroche. Elle est totalement déséquilibrée mais il lui reste 10 mètres à parcourir. Malheureusement la Belge chute lourdement et passe la ligne d’arrivée en se roulant par terre entraînée dans sa chute. Son temps : 14’01 secondes. Une mésaventure que l’athlète belge a prise avec un sourire de dépit.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.