Vaccin : vers une troisième dose en France ?

Le président Macron vient de confirmer cette possibilité. A la suite d'autres pays, l'hypothèse d'une troisième dose de vaccin pour une population ciblée est confirmée. Des arbitrages par le gouvernement sont attendus dès la semaine prochaine.

Mise à jour le 5 août. L’Allemagne et Israël ont déjà décidé de convoquer à nouveau les personnes dûment vaccinées, une population ciblée dans les tranches d’âge les plus âgées ou classées à risque fort, ou n’ayant pas reçu un vaccin à ARN messager. Face au variant Delta et ses inconnues, la troisième dose permettrait de rebooster l’immunité des patients, estiment les autorités sanitaires de ces pays. Israël met en place la troisième dose pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Le ministère de la Santé allemand a indiqué s’appuyer sur des études récentes qui démontreraient que la réponse immunitaire décline rapidement après une vaccination complète chez certaines populations, dont les patients immunodéprimés, les personnes très âgées et/ou ayant besoin de soins. 

D’autres pays

A noter que les Émirats arabes unis et le Bahreïn utilisant principalement le vaccin chinois Sinopharm avaient déjà lancé la troisième vaccination début juin. Idem pour la Turquie qui en a adopté le principe début août pour les plus de 60 ans, et l’Indonésie depuis la semaine dernière. Le Royaume-Uni devrait se lancer dans cette démarche pour les personnes de plus de 50 ans qui vont se voir proposer un rappel. Le Cambodge va mettre en place cette troisième vague de vaccination à destination des travailleurs en première ligne, avec des vaccins AstraZeneca et des vaccins chinois. La Suisse réfléchit également à mettre en place ce dispositif.

Une annonce en juillet dernier

En France, une troisième dose est déjà recommandée pour les personnes immuno-déprimées, et le gouvernement s’est emparé de cette question. Des annonces seraient prévues pour la semaine prochaine. La possibilité d’étendre cette injection supplémentaire aux personnes âgées est dans l’air. Emmanuel Macron dans son allocution du 12 juillet, l’avait déjà évoqué : “ une campagne de rappels sera mise en place (…) ceux qui, vaccinés les premiers, c’est-à-dire en janvier-février, verront prochainement leur taux d’anticorps baisser, leur immunité diminuer (…) dès la rentrée, une campagne de rappels sera mise en place pour vous permettre de bénéficier d’une nouvelle injection selon le même système et dans les mêmes conditions. “ Une campagne qui devrait dans un premier temps concerner les personnes les plus vulnérables.

Une annonce confirmée par le président Macron

Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, le président Emmanuel Macron a confirmé, jeudi 5 août, la possibilité d’une troisième injection contre le Covid-19 pour les publics les plus fragiles. Elle interviendrait à la rentrée de septembre. 

Le Conseil scientifique serait également sur cette recommandation notamment pour les plus de 80 ans et dans les Ehpad et pour les plus de 80 ans. Même s’il n’y a “pas lieu pour le moment” de la proposer à toute la population, estime le conseil scientifique. Au sujet du vaccin AstraZeneca, “ la 3e dose n’est pas nécessaire ”, expliquait également l’Organisation mondiale de la santé, le 30 juillet dernier.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.