Vailhauquès : 1300 doses de vaccin sont injectées chaque jour au centre de vaccination du SDIS 34

Reportage

Le centre a ouvert le 8 janvier 2021, parmi les premiers sur le département de l’Hérault, lorsque le préfet a demandé à se rapprocher de tous les territoires. Au 23 décembre 2021, ils ont déjà injecté 580 000 doses de vaccin avec « aucun effet secondaire (type réaction allergique) ou malaise cardiaque à déplorer », précise le Lieutenant-colonel Manenc, adjoint au chef de l’Etat-Major Stratégique. Visite du centre de vaccination et du parcours.

C’est un gymnase d’entraînement qui a été transformé en centre de vaccination « au début, nous occupions ¼ du gymnase pour les vaccins, car nous vaccinions 200 personnes par semaine. Aujourd’hui, la totalité de la surface est réservée à cette activité », explique le Lieutenant-colonel Manenc. Pas moins de 50 pompiers sont présents tous les jours pour gérer les 1300 doses quotidiennes à administrer à Vailhauquès et faire fonctionner le centre. Ils ont en soutien des membres de la Fédération française de Secourisme, et de l’Association Départementale de Protection civile, ce qui permet de laisser quelques pompiers dans les casernes. Le Service départemental d’Incendie et de Secours (SDIS 34) gère également le centre de Saint-Pons de Thomières (une dizaine de pompiers) et celui d’Olonzac (une dizaine également). Pour le centre de vaccination de Montpellier à la Mairie, une dizaine de pompiers est mobilisée ; et à Béziers, au Palais des Congrès, 15 pompiers font partie de l’équipe de vaccination.

Le parcours

Le parcours est bien rodé, l’accueil est chaleureux. Le patient est accueilli avec le sourire et la bienveillance qui caractérisent les pompiers sous une tente à l’entrée du gymnase pour vérifier l’heure du rendez-vous et l’état civil. Il faut ensuite remplir la fiche de prévaccination pour préparer l’entretien avec le professionnel de santé : « cet échange est le moment où l’on peut évoquer son état de santé, poser ses questions. Le médecin lui, explique le fonctionnement du vaccin, lève les inquiétudes s’il en reste, rassure sur l’équivalence entre Moderna et Pfizer, et réalise l’indication vaccinale. C’est ensuite le moment de l’injection, puis l’enregistrement informatique. Il y a également les 15 minutes d’attente post-vaccination qui permettent de vérifier que tout va bien » détaille le Lieutenant-Colonel Manenc. « Car c’est en réalité dans les premières minutes après l’injection que les soucis arrivent s’ils doivent arriver (réaction allergique par exemple) », précise-t-il. Le parcours est prévu pour durer 25 minutes tout compris « mais cela peut varier en fonction des personnes qui arrivent en avance, on vit des sortes de ‘vagues’ que l’on arrive très bien à gérer » raconte le Lieutenant-Colonel Manenc.

SDIS34 A
Accueil
SDIS34 B
Feuille de pré-vaccination
SDIS34 C
Entretien avec le médecin
SDIS34 E
Salle d’enregistrement et d’attente post-vaccination

Presque plus d’inquiétudes

Les pompiers ont remarqué que depuis cet été, « il n’y a presque plus d’inquiétude autour du vaccin. Au début de la vaccination, les craintes portaient sur le manque de recul sur ce vaccin spécifique. Quand vous vous faites vacciner contre le tétanos, vous ne vous posez pas de question. Quand il s’agit du vaccin contre la grippe, vous ne demandez pas qui a fabriqué celui que l’on va vous administrer. Les inquiétudes les plus importantes concernent les effets secondaires : mais nous réagissons tous différemment, même d’une dose à l’autre » développe le Lieutenant-Colonel Manenc. Cela fait près d’un an qu’il est au contact quotidien du vaccin, et pour lui « les effets secondaires, il y en a très peu, de l’ordre de maux de tête ou de légère fièvre, mais absolument pas pour tout le monde. J’ai également l’impression que s’il y a 100 000 cas positifs au Covid tous les jours et seulement 3 000 personnes hospitalisées en réanimation, c’est quand même que le vaccin y est pour quelque chose. A priori, les gens qui sont contaminés ont beaucoup moins de formes graves. »

Les chiffres

  • 109 interventions la semaine de Noël pour des patients Covid par le SDIS 34
  • 150 personnes par heure reçoivent une dose de vaccin au centre de Vailhauquès
  • 1500 doses / jour au centre de vaccination à la mairie de Montpellier
  • 1000 doses / jour à Béziers
  • À partir de début janvier, ils administreront 2/3 de Moderna et 1/3 de Pfizer
  • 3800 pompiers travaillent sur le département de l’Hérault. 400 à 500 d’entre eux sont d’astreinte chaque jour en cette période ; chiffre qui monte l’été jusqu’à 1200 pompiers / jour
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.