Vers la fin de la commercialisation des véhicules diesel et thermiques en 2035 ?

Hérault Tribune Pro

C'est une proposition de Bruxelles qui fait déjà débat. La vente de voitures neuves disposant d'un moteur thermique (diesel ou essence) pourrait être interdite en 2035. Objectif : réduire les émissions de Co2 des voitures neuves à 55 % en 2030 et 100 % à cette date.

Les hybrides rechargeables également concernés

La mesure semble drastique et faite pour lancer définitivement la commercialisation des véhicules électriques et d’ici là, les véhicules fonctionnant à l’hydrogène vert. Cette mesure ne concernerait que les véhicules neufs, les détendeurs de diesel et autres thermiques pouvant continuer à se déplacer avec leur voiture sans que les conditions qui seront appliquées n’aient été précisées. Bruxelles veut en effet réduire les émissions de CO2 générées par les véhicules. La France avait demandé que les hybrides rechargeables bénéficient d’une période de transition supplémentaire avant leur interdiction à la vente. Il semble qu’elle n’ait pas été entendue sur ce point.

Un pari sur les véhicules électriques et à hydrogène

A partir de 2035, et si la mesure est adoptée, seuls les véhicules non polluants pourront être commercialisés, à savoir les électriques et ceux fonctionnant à l’hydrogène. Il reste qu’un effort important dans l’installation de bornes électriques ou de recharge hydrogène reste à réaliser. En effet, les instances européennes estiment que 30 millions de voitures électriques circuleront sur les routes européennes en 2030. Pour alimenter ce flux de véhicules il sera nécessaire de disposer d’un maillage réseau de 2 bornes de recharge publique rapide (150 kW de capacité) tous les 60 km dès 2025 et de deux fois plus en 2030. Le maillage comptera 1 million de points de recharge en 2025 et 3,5 millions environ en 2030, contre 225.000 à fin 2020.

Des investissements importants

La réalisation d’un tel réseau repose sur des investissements importants. Les constructeurs automobiles qui se sont déjà lancés dans une reconversion électrique devront mettre les bouchées doubles et convaincre le grand public. Les ventes de véhicules à émissions zéro de Co2, ne représentent actuellement en Europe que 5,1 % en 2020 (538.000 ventes) et 8,2 % en Europe de l’ouest (483.000 ventes) au premier semestre 2021 selon certains analystes. Une véritable révolution s’engage. Elle va inexorablement peser sur le sous traitants du secteur automobile. Ce secteur représente 8,5 % des emplois industriels en Europe. Quid également, des poids lourds dont on ne sait pas s’ils seront concernés par cette mesure.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.