VIANDES AVARIÉES - Le coup de gueule d'un boucher agathois !

 Il y a quelques jours, près de trois tonnes de viande avariée issue d'un abattage…

 

Il y a quelques jours, près de trois tonnes de viande avariée issue d'un abattage illégal en Pologne ont été importées en France. Essentiellement destinée à la fabrication de produits cuisinés, elle a été en grande partie retrouvée et détruite par les services sanitaires français avant sa commercialisation.

Cette situation provoque la colère des artisans bouchers, comme Laurent Rigaud, vice président de la chambre des métiers et de l'artisanat des Hauts de France ou encore Kévin Ortiz, boucher indépendant à Agde qui témoigne son émotion et sa colère :  

Aujourd'hui une énième affaire sanitaire concernant l'alimentaire éclate avec les vaches malades de Pologne destinées à la consommation française. Pour plusieurs raisons, j'ai envie de prendre la parole et de responsabiliser le consommateur qui est aussi fautif que la France d'autoriser ce genre de commerces.

Casser les idées reçues

Pour ma part la responsabilité est dans chacun de nous consommateur de ces viandes étrangères, car on achète un prix et un produit. Il est temps pour nous, commerces de proximité, de casser des idées reçues !  Croire que les commerces de proximité sont plus chers ou trop chers, je dis STOP !

Nous sommes tout simplement au juste prix ! Le commerce de proximité tels que la boucherie en l'occurence vous offre une garantie de viande de qualité, bien souvent sélectionné par le boucher lui même en prenant en compte la race, la réputation de l'éleveur, la qualité de l'environnement dans lequel ont vécu les bêtes sans oublier les conditions dans lesquelles les bêtes seront traîtées à l'abattoir. Le boucher est dans l'obligation de justifier aux clients tous ses achats et la provenance de chaque bêtes achetées et de l'exposer en magasin à la vue des consommateurs.

Remettre le commerce de proximité au coeur du quotidien

J'invite aux consommateurs à remettre les commerces de proximité dans leur quotidien, mangez moins de viandes, voir beaucoup moins mais mangez mieux ! 

Dans un second temps, ma pensée revient à nos éleveurs français qui à ce jour subissent de pleins fouets la liberté de ces échanges commerciaux en ayant pour seule arme leur courage.

Les français doivent consommer FRANCAIS, c'est une marque de reconnaissance pour ceux qui font marcher notre économie, notre agriculture et nos campagnes ! Ils offrent des viandes de grande qualité. 

Mon coup de gueule est également valable pour les artisans boulangers, primeurs, cordonniers, poissonniers et tout les autres corps de métier de l'artisanat.

L'évolution de notre pays ne passera pas par le bulletin de vote, mais par notre façon de consommer.”

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.