Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

VIAS - Centenaire de la Grande Guerre : une cérémonie d’hommage, empreinte d’émotion

Il y a cent ans, l’Armistice du 11 novembre 2018, mettait fin à la…

Il y a cent ans, l’Armistice du 11 novembre 2018, mettait fin à la Première Guerre Mondiale.

 

Dimanche 11 novembre 2018, la Ville a célébré la victoire de la Liberté et de la Paix et a rendu hommage à tous les morts pour la France, au cours d’une grande matinée de mémoire.

 

Le défilé sur le Boulevard de la Liberté a ensuite laissé place à une messe solennelle. Le Père Robert Martin a déclaré durant l’office religieux qu’ « il n’y a pas de grande ou de petite guerre. La guerre est une absurdité. Nous ne sommes pas faits pour ça mais quand elle arrive, nous sommes obligés d’y faire face. Essayons d’être des artisans de la Paix et souvenons-nous. Faisons en sorte que dans ce monde, les guerres cessent et que la Liberté soit omniprésente. »

 

Après la messe, la foule s’est rassemblée sur le Parvis de l’église, au pied du Monument aux Morts.

 

Les tensions en Europe, les prémices de la 1ère guerre mondiale, l’étincelle qui provoqua son démarrage, la fin du conflit de mouvement, le début des tranchées, l’artillerie, les conditions de vie difficiles, la fatigue extrême, l’expérience de la mort quotidienne, l’enfer de Verdun, la guerre d’usure, l’offensive de la Somme, l’utilisation des chars d’assaut, l’entrée en guerre des Etats-Unis, l’offensive Allemande, le bombardement de Paris, l’avantage des Alliés commandés par le Général Foch, le recul de l’Allemagne, puis les signatures de l’Armistice le 11 novembre 1918 et du traité de Versailles le 28 juin 1919 sont autant de points qu’a abordé le Maire, Jordan Dartier, dans son discours.

 

Ce dernier a également fait état du bilan catastrophique, apocalyptique et tragique de cette guerre, tant sur le plan affectif, matériel, économique et humain, avec plus de 10 millions de morts, soit environ 6000 décès par jour.

 

Dans son allocution, le premier magistrat a rappelé le contexte très sombre de sortie de cette guerre, le monde en effervescence, les rancœurs, les crispations revanchardes et revendicatives et l’humiliation de l’Allemagne qui ont conduit au déclenchement de la seconde Guerre Mondiale par les Nazis, avant d’insister sur la fragilité actuelles de la Paix et de la Liberté : « L’Europe est aujourd’hui en Paix, mais soyons vigilants. En ce centième anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, rendre hommage à tous ces soldats est un symbole fort du devoir de mémoire. Les enfants du CMJ, présents à nos côtés, participent activement à la transmission de ce devoir qui nous incombe. »

 

Après les différents discours et des traditionnels dépôts de gerbes, les jeunes élus du Conseil Municipal des Jeunes, ont fait lecture des noms des soldats Viassois morts pour la France.

 

A l’issue de la cérémonie, la population était invitée au vernissage de l’exposition d’Alain Morini intitulée « Cette guerre qui nous changea ». Cette exposition est visible jusqu’au 18 novembre prochain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.