Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Vias : en Conseil municipal, les échanges inter-groupes ont tendance à devenir plus sereins, quoique …

  Vias: en Conseil municipal, les échanges inter-groupes ont tendance à devenir plus sereins,…

 

Vias: en Conseil municipal, les échanges inter-groupes ont tendance à devenir plus sereins, quoique … 

L’auditoire de la ‘’maison du citoyen’’ était un peu clairsemé ce 29 juin. A peine une trentaine de participants. Pourtant, les thématiques abordées en séance, étaient d’importance. Tout étant relatif par ailleurs. Notamment celles relatives aux rapports sur les services de l’eau potable et l’assainissement, à la modification du périmètre du marché saisonnier, à la modification du tableau des effectifs, à la concession des plages, à la décision budgétaire modificative et à l’octroi de subventions comme suite au sinistre qu’a subie la ville espagnole de Lorca. En outre, les participants ont eu l’opportunité de faire connaissance avec Monsieur Franck Lévêque, attaché au Cabinet du Maire, auparavant DGS du Poujol-sur-Orb.

– Première partie –

Rappel de l’ordre du jour

1) Décisions du Maire prises en application de l’article L 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales

2) Administration générale

a) Présentation des rapports annuels sur le prix et la qualité des services publics de l’eau et de l’assainissement

b) Modification du périmètre du marché de détail pendant la période estivale

c) Modification du tableau des effectifs

3) Urbanisme 

a) Acquisition de la parcelle cadastrée CB n°58 lieu-dit « Médeilhan »

b) Concession de plages – Approbation du rapport du commissaire-enquêteur

c) Déclassement et désaffectation du chemin rural cadastré BK n°57 (partie)

d) Vente du chemin cadastré BK n°57 (partie)

e) Acquisition des parcelles BK 58, 60 et 62

4) Finances

a)  Décision modificative n°3 – Commune

b) Attribution de subventions

PV du Conseil municipal précédent

Pas d’observation ni de remarque. Le PV est voté à l’unanimité.

Secrétaire de séance

Jean-Louis Joviado, désigné à l’unanimité.

Décisions du Maire

Elles concernent des honoraires d’avocats ; le remboursement du sinistre du 6 octobre 2010 ; la construction de sanitaires chemin du Fanal et au Libron ; la location de bungalows pour les postes de secours de Farinette et du chemin des Rosses ; le concert de la fête de la musique ; l’animation des rues ; et un pourvoi en cassation. Gérard Mouralis demande si au lieu de louer les bungalows, leur achat ne serait pas économiquement plus intéressant pour la commune. Le Maire lui répond qu’une étude avait été effectivement réalisée, et que la location s’avérait la meilleure solution. « D’autant qu’il s’agit de location de bungalows neufs, que la société de location reprend souvent dans un mauvais état », précise Patrick Houlès.

Rapport 2010 du service de l’eau

Le Maire demande à l’un des deux responsables de la Lyonnaise des Eaux présents, de commenter ledit rapport. Lequel a été préalablement distribué à chaque Conseiller. Il s’agit, selon Monsieur Bourgade, donc, « d’une synthèse du rapport annuel du délégataire remis au Maire fin mai 2011 ». Il communique certains chiffres-clés concernant le service de l’eau à Farinette. 146 clients (10 de plus qu’en 2009). 113 900 m3 d’eau produits (2% de plus qu’en 2009). 87 758 m3 d’eau consommés (69 000 en 2009). Le prix de l’eau est évalué, au 1er janvier 2011, à 0,37 € / jour / famille pour une facture afférente à une consommation de 120 m3. L’intervenant précise que le rendement du réseau s’est nettement amélioré : de 70% en 2009, il est passé à 80% en 2010. Il informe que 77 % des clients déclarent boire l’eau du robinet, et que 93 % d’entre eux se sont déclarés satisfaits. Gérard Mouralis demande la signification de l’écart entre la quantité d’eau produite et celle consommée. Monsieur Bourgade lui répond que la réponse se trouve dans l’indicateur de rendement du réseau. « Malgré une progression de cet indicateur de 10%, ce dernier traduit les 20% de pertes. Un réseau n’est jamais totalement étanche », poursuit-il. Anne Rilleni demande des précisions concernant le renouvellement des équipements. Il lui est répondu qu’il s’agissait des anciens débitmètres de sortie. Lesquels relèvent les volumes injectés dans le réseau. Et aussi, du renouvellement de vannes, de by-pass, du lavage de tuyauteries et d’opérations sur la canalisation.

Rapport 2010 du service de l’assainissement

Mêmes méthode et intervenant. Chiffres-clés. 2 411 clients au 31 décembre 2010 (4% de plus qu’en 2009). 633 230 m3 collectés à la station d’épuration d’Agde, pour 418 246 m3 facturés. Le coût de l’assainissement est évalué à un montant de 1,11€ TTC / jour / famille. 67 000 € ont été investis dans des opérations de renouvellement et de réhabilitation sur les réseaux, ouvrages, et dans des opérations d’amélioration des installations. Monsieur Bourgade explique que certains ouvrages ne permettent pas d’assurer une exploitation en toute sécurité et qu’ils doivent, comme certains équipements, être mis en conformité avec la loi sur l’eau. Le Maire demande si l’exposé appelle des remarques ou des questions de la part des Conseillers. Dans la négative, il remercie les représentants de la Lyonnaise des Eaux et demande à Patrick Houlès de présenter le rapport annuel du service public d’eau potable à Vias-village.

Rapport 2010 du service d’eau potable à Vias-village

Patrick Houlès, adjoint au maire, chargé des réseaux publics, des bâtiments communaux et des travaux, développe ledit rapport. Il précise certaines caractéristiques dudit service après avoir rappelé que celui-ci inclut la production, le traitement et la distribution d’eau potable en régie directe. Le château d’eau contient une réserve de 820 m3. Le réseau mesure trente kilomètres linéaires. Ledit service compte 2436 abonnés en 2010. La part fixe relative à l’abonnement est inchangée depuis 2008. Elle s’élève à un montant de 24,39 €. Les prélèvements sont effectués à partir de deux forages (P3 réalisé en 1996, et P4 en 1999). Lesquels se situent à proximité du château d’eau. L’eau est prélevée, par des pompes hydrauliques en inox (depuis 2004 – 2005), à une profondeur de cent dix neuf mètres. Le débit de ces pompes est de 60 m3 / heure. Le traitement de l’eau est assuré par une pompe à injection qui fonctionne en même temps que les deux forages précités. Du chlore est introduit dans la colonne montante, avant l’arrivée dans le réservoir. En 2010, 358 144 m3 d’eau ont été prélevés pour 217 038 facturés. Patrick Houlès rappelle que la commune comptait 2582 habitants en 1975 (4413 en 1999). En 2010, 5410 personnes constituaient la population sédentaire à laquelle s’ajoutaient environ cinquante mille saisonniers. A savoir que les campings du quartier de la côte ouest et les terrains de loisirs détiennent leur forage et leur assainissement privés. Quant aux campings inclus dans le périmètre de l’ex-ZAC de Vias-plage, ils sont raccordés au réseau public d’assainissement. Par ailleurs, de nombreux campings de cette zone disposent d’un branchement au réseau public d’eau potable, mais ne l’utilisent pas.

Actuellement, la commune réalise des travaux de pose de vannes sur le réseau principal pour pouvoir isoler, éventuellement, la partie à réparer. Une étude sur le schéma directeur de l’eau et l’assainissement est en cours. Le dernier rapport reçu sur la qualité de l’eau distribuée met en exergue son excellente qualité, selon les dires du Maire.

Modification du périmètre du marché de détail pendant la période estivale

Le Maire rappelle que la demande des commerçants non sédentaires est en augmentation permanente. Et que les ouvertures de magasins, ainsi que la mise en place de nouveaux équipements urbains, nécessaires à la sécurité des Viassois, induisent une diminution du nombre de places disponibles. Il propose, donc, de modifier le périmètre du marché saisonnier afin de répondre à ladite demande sans augmenter le nombre de places. Il cite les parties ajoutées au dernier périmètre validé, et demande si le projet exposé (consultable en mairie) appelle des remarques et/ou des interrogations. Gérard Mouralis pose une question : « l’augmentation de la superficie du marché est-elle vraiment indispensable, d’autant qu’à la réunion organisée par la Municipalité sur ce thème, la majorité des participants n’était pas favorable à cette extension » ? Le Maire lui rétorque que, de son point de vue, lesdits participants semblaient, dans l’ensemble, d’accord sur le projet présenté. Gérard Mouralis reconnaissant l’inopportunité d’un débat, en séance, déclare que son groupe fera une proposition pour l’an prochain. Richard Monedero en prend acte, lui donne rendez-vous après l’été, et demande à l’assemblée de se prononcer sur sa proposition. Le groupe majoritaire vote pour. Le groupe minoritaire vote contre.

Modification du tableau des effectifs

Le Maire propose à l’assemblée de créer un poste de gardien de police municipale, afin de recruter un agent supplémentaire indispensable au bon fonctionnement du service. Proposition votée à l’unanimité.

Acquisition de la parcelle cadastrée CB n°58 lieu-dit ‘’Médeilhan’’

Le Maire précise que cette parcelle contiguë à l’ancienne décharge communale de ‘’la Cresse’’, était utilisée comme dépôt de résidus inertes. Par délibération du conseil municipal du 22 juillet 2004, il avait été décidé son acquisition pour un montant de deux mille euros. Acte qui n’a pu être concrétisé car la société détentrice avait été mise en liquidation. Aujourd’hui, les dernières réserves étant levées, la commune peut régulariser la situation en s’acquittant du montant précité. Le Maire propose de l’autoriser à signer l’acte d’achat. Proposition votée à l’unanimité.

Considérant le rédactionnel un peu long, Hérault Tribune vous propose la deuxième partie dans le courant de la semaine prochaine.

Adoptez l’éco attitude : n’imprimez ce document que si c’est nécessaire !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.