Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers / Insolite

VIAS - JEUNESSE - Le Centre Aéré découvre les vestiges de la seconde Guerre Mondiale

Il est des associations pas comme les autres. C’est le cas de « Agde Histoire 39-45 ». De ce regroupement de personnes est née une idée folle : restaurer et réhabiliter un bunker du « Mur de la Méditerranée ». Chose faite à la Tamarissière en Agde ! Il est aujourd’hui visitable ! Michel Fargal, Conseiller Municipal, est aussi membre de cette […]

Il est des associations pas comme les autres. C’est le cas de « Agde Histoire 39-45 ». De ce regroupement de personnes est née une idée folle : restaurer et réhabiliter un bunker du « Mur de la Méditerranée ». Chose faite à la Tamarissière en Agde ! Il est aujourd’hui visitable !

Michel Fargal, Conseiller Municipal, est aussi membre de cette association Agathoise. A ce titre, l’élu local a tenu à faire visiter ce site hors du commun aux petits Viassois du Centre Aéré. C’est ainsi que jeudi 16 février, 23 enfants ont découvert les vestiges du passé au travers d’une visite guidée…

Les occupants Allemands sont restés un an et demi sur Agde. Cette ville avait été désignée comme école de tir, formant des soldats en 3 mois. En seulement dix-huit mois, 50 Bunkers ont été édifiés sur l’unique site de la Tamarissière, après le passage de Rommel, envoyé par Hitler en personne pour contrôler les travaux. Le but ? Prévenir d’un débarquement en Méditerranée, après avoir subi celui de Provence.

Une semaine. C’est le temps qu’il a fallu aux Allemands pour édifier le Bunker 638, un bâtiment monumental de 100 m2, entièrement construit sur mesure en 1942. Son appellation correspond à une codification de plan d’architecte. Situé en 3ème ligne, ce Blockhaus était l’infirmerie du camp, l’hôpital de campagne. Pour la petite histoire, la 1ère ligne servait de défense et la 2ème ligne de soutes à munitions.

Entièrement bâti en béton, ses dimensions sont colossales : les murs externes et le plafond mesurent 2 mètres d’épaisseur ; la taille, nécessaire selon l’occupant, pour se protéger des envahisseurs Alliés ! Un crépi bétonné revêt l’extérieur tel un camouflage. Les matériaux étaient acheminés par l’Hérault, voie navigable, puis sur site par des rails et des wagons.

Après avoir franchi deux SAS, deux portes latéralement symétriques, pesant 180 kg chacune, permettent de pénétrer dans les entrailles de cette forteresse militaire. Un joint caoutchouc évitait la diffusion de gaz nocif à l’intérieur du bâtiment. 8 pièces composent ce bunker. 24 personnes pouvaient y être soignées. 

Cette sortie extérieure éducative a sensibilisé les enfants au patrimoine du littoral Méditerranée. Ils se sont laissés impressionner par les traces que l’histoire a laissé derrière elle. Transmettre le devoir de mémoire est un objectif que la municipalité s’est fixée ; Il a été atteint, au travers de cette visite.


8 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 

 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.