Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Vias - Les Cabaniers au tribunal ... par Daniele Sira

Donnant suite aux procès intentés aux habitants de la Côte Ouest de Vias, j'ai…

Donnant suite aux procès intentés aux habitants de la Côte Ouest de Vias, j’ai rédigé un article que je désirerai faire paraitre dans vos colonnes

        TRIBUNAL

MARDI 18 SEPTEMBRE 2007
20 PROPRIETAIRES

MERCREDI 17 OCTOBRE 2007  
20 PROPRIETAIRES

MERCREDI 21 NOVEMBRE 2007
20 PROPRIETAIES

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BEZIERS  : Comparution des victimes du harcèlement de la Mairie de Vias, ainsi que de l’État et des pouvoirs public

MOTIF : INFRACTION AU CODE DE L’URBANISME

Ces personnes convoquées comme des délinquants sont en fait de paisibles retraités, pères et mères de famille dont le seul crime est d’occuper un petit coin de paradis où le béton n’a pas droit de cité

Ce coin de paradis est actuellement très convoité par les Pouvoirs Public qui prévoit de faire sur ces emplacements un LIEU TOURISTIQUE DE HAUT STANDING

SOCIETE DE PASSE DROIT OU L’ARGENT, LE POUVOIR, LA PUISSANCE SONT ROI

Un petit historique :

AVEC  L’ACCORD ET LES ENCOURAGEMENTS DE LA MAIRIE DE VIAS

1980 : Début de l’installation des CABANIERS avec toiles de tente où caravanes
1990 : Début de l’installation des CABANIERS avec des mobil homes

2005 : Projet de la Mairie récupérer les terrains et chasser les CABANIERS

Ces élus de la mairie qui nous ont vendu comme terrains de loisirs des terrains agricoles.

L’avocat représentant la mairie de Vias a lors de l’audience du 21 Novembre 2007, signalé à la cour, que Monsieur le Maire avait fait parvenir à chaque nouvel acquéreur, un document portant la mention suivante:  ATTENTION TERRAIN TROP CHER. TERRAIN AGRICOLE DONT LA VALEUR N’EXCEDE PAS 1 EURO

MENSONGE : Jamais un tel document n’a été adressé au futur acheteur. Mais nous le savons la Mairie n’en est pas à un faux témoignage près

Simulacre d’un procès dont les jeux sont déjà fait. Les victimes se retrouvant aux bancs des accusés.

Déjà avant le 18 Septembre 200 personnes avaient été broyées par le mécanisme implacable d’une parodie de justice.

JUSTICE DES RICHES DES NANTIS OU LE PETIT N’A PAS SA PLACE

N’oubliez pas : SELON QUE VOUS SOYEZ PUISSANTS OU MISERABLES!

Les ASL regroupées au sein de l’APCOV sensées défendre ces petits propriétaires contre la machine infernale des Pouvoirs Public avec la création d’un soi disant PRL  ont en fait signé avec la mairie un pacte du diable. Ils savent aujourd’hui que ce PRL n’est qu’un leurre, qu’il n’aboutira jamais et que cela n’a jamais été dans les intentions des Pouvoirs Public. Malgré cela ils persistent. Pour quelles raisons? Quelles sont les intérêts de ceux sensés nous défendre?

Nous ne croyons pas au Père Noël et ne rêvons plus. Puisque l’union fait la force, on essaye aujourd’hui de nous diviser. Battons nous contre cette machine qui veut faire de nous des  exclus, des parias, dont l’accès aux côtes sera interdit.
Celui-ci se trouvant réservé à un certain tourisme, nous n’y aurons aucune place.

Seule une union forte peut nous permettre de combattre ce système.

De nombreux propriétaires vont encore devoir passer devant les tribunaux . Battons nous ensemble pour que cesse cette discrimination. Nous sommes petits et fiers, nous voulons vivre libre  sur nos terrains.
Se sont nos biens qu’on convoite alors disons :  NON MESSIEURS VOUS N’AUREZ PAS CE QUI NOUS APPARTIENT.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.