Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Vias Les élections de mars 2009 : un bis repetita ?

Vias  Les élections de mars 2009 : un bis repetita ? La nouvelle donne Au 31/12/2008, 4290 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales de Vias. C’est-à-dire, trois cents nouveaux de plus qu’aux dernières élections municipales (mars 2008). Avec les inscrits de 2009, c’est un potentiel d’environ 3300 électeurs qui s’exprimera le 15 mars. Pour […]

Vias  Les élections de mars 2009 : un bis repetita ?

La nouvelle donne

Au 31/12/2008, 4290 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales de Vias. C’est-à-dire, trois cents nouveaux de plus qu’aux dernières élections municipales (mars 2008). Avec les inscrits de 2009, c’est un potentiel d’environ 3300 électeurs qui s’exprimera le 15 mars. Pour élire un nombre d’élus porté de 27 à 29, sur la base du recensement de 2006 (5410 habitants). Le nombre de listes engagées dans la bataille pourrait passer à trois. Il était de  cinq. Autre changement : un collège de trois administrateurs organisera les élections au lieu de la municipalité en place. Va-t-on assister à un duel droite/gauche ? Une troisième liste pourrait-elle arbitrer ce clivage politicien ? Aujourd’hui, seules sont connues les deux listes concurrentes du deuxième tour des municipales 2008. Quid de la troisième ?

‘’Ensemble au service de Vias”

Menée par le docteur Mouralis, cette liste a porté le recours en annulation devant le TA de Montpellier. La justice lui a donné raison. C’est la raison pour laquelle de nouvelles élections sont programmées à Vias, le 15 mars. Depuis janvier les ténors locaux de l’UMP, par la voix de leur chef de file, Gilles D’Ettore, ont annoncé la couleur ! D’abord, en dénigrant leurs adversaires, en l’occurrence Richard Monedero et Josiane Buchaca. Puis, en précisant la hauteur de l’enjeu. Et ce, par média interposé. Gérard Mouralis, omniprésent, y figure en photo (cf. ML du 19 janvier 2009). Leur deuxième communication de presse, du 24 janvier dans le même périodique, renouvelle l’attachement du député-maire à Michel Saint-Blancat. Lequel a été malgré ce, écarté de la liste pour ces nouvelles joutes. Ne fait-il plus le poids ? En confirmant Gérard Mouralis comme son seul représentant local, l’UMP veut éviter le vote sanction exprimé en mars 2008. En outre, elle positionne explicitement ce dernier « dans un combat électif majeur pour la droite » (dixit G.D’Ettore dans l’article susnommé). Quels seront la composition de liste et le projet susceptibles de se hisser à la hauteur de l’enjeu  annoncé ?  A suivre …

‘’Vias dynamique et solidaire”

La dernière municipalité en charge de l’exécutif local en était issue. Elle est conduite par son ex premier magistrat : Richard Monedero. Forte de son expérience de neuf mois aux commandes de la cité, elle peut se prévaloir de plusieurs réalisations effectives pendant cette courte période. Et ce malgré la situation financière, pour le moins délicate, de la commune. Le manque de ressources les a freiné et obligé de faire appel à des subventions. Travaux réalisés, donc, grâce aux subventions départementales et régionales qu’ils ont obtenues à la grande satisfaction des contribuables locaux. C’est avec une nouvelle vision de l’avenir, que ‘’Vias dynamique et solidaire” se prépare à reprendre en main les affaires. Le combat promet d’être âpre. Déjà les vertes feuilles se dressent contre les jaunes pensées, et vice-versa. Serait-ce l’annonce d’un printemps précoce ? La campagne serait-elle en train de s’éveiller ? Le 2 mars serait-il anticipé à cause du réchauffement de la planète ? Plus sérieusement, la composition de cette liste et son programme seront significatifs d’un changement ou confirmeront son leitmotiv des dernières municipales : ‘’liste d’union et de rassemblement à gauche”. On sait d’ores et déjà que deux nouveaux colistiers y seront accueillis et que deux fidèles d’entre eux seront, malheureusement, remplacés. A suivre …

Que sait-on de la troisième liste ?

Une brise marine nous a murmuré sa récente constitution. Elle se positionnerait en dehors du clivage politicien droite/gauche. Elle rassemblerait des personnalités de la société civile motivées par un seul souci : Vias. Pas d’esprit partisan divisant la collectivité. Au contraire, la participation de tous ceux qui se sentent concernés. Voilà son leitmotiv. Agir pour améliorer la qualité de vie sur tout le territoire communal y compris ses quartiers littoraux. Elle s’inscrirait dans le développement durable et dans une gestion budgétaire méthodique et rigoureuse. C’est en substance ce qui la caractériserait. A suivre …

Transparence, écoute, sincérité

Voilà ce que les citoyens attendent des décideurs publics. Etre informés en toute transparence des diverses activités municipales. Dont leurs objectifs, les moyens mis en oeuvre et les résultats obtenus. Savoir si d’éventuelles erreurs de gestion ont été commises. Avoir l’écoute des édiles locaux. C’est-à-dire une prise en compte des points de vue des administrés. Ce qui implique respect et considération réciproque. Et l’explicitation des décisions prises en toute sincérité : quoi, qui et quand.
Des décideurs qui agissent pour le mieux vivre de leurs concitoyens en restant centrés sur l’amélioration du vivre ensemble dans la cité.

Questions

La commune de Vias aura-t-elle un port ouvert sur la mer ? Les réseaux d’eau et d’assainissement seront-ils étanchés et gérés en régie ? Le réseau pluvial sera-t-il reconsidéré dans sa totalité ? Le Nord de Vias sera-t-il urbanisé ? Si oui, comment, et par qui ? Le quartier de la côte ouest sera-t-il réhabilité ? Comment ? Et par qui ?
Depuis septembre 2005, la reddition des comptes relative à l’aménagement de la ZAC de Vias-plage a été demandée à la SEBLI. Quand le bilan de la première opération sera-t-il connu ? Quand le détail des écritures comptables relatives à la deuxième opération sera-t-il communiqué ? Quand le montant de chaque déficit sera-t-il officialisé ? Quand leurs responsables avérés seront-ils connus ? Quelle part sera imputable au budget communal ?

Susciteront-elles des réponses précises et complètes ?

Les projets des candidats aux municipales apporteront-ils des réponses à ces quelques questions concrètes soulevées par des autochtones ?  Rendez-vous dans quelques jours. A suivre …

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.