VIAS - Un collectif de Viassois débat sur le marché de Vias Samedi 25 octobre 2014

Cette rubrique Libre Expression est la vôtre. N'hésitez pas à apporter vos contributions. Une seule obligation…

LIBRE EXPRESSION(1)Cette rubrique Libre Expression est la vôtre. N'hésitez pas à apporter vos contributions.

Une seule obligation vos articles doivent êtres signés, argumentés et doivent concerner le territoire Ouest Héraultais.

Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.


Débat sur le marché de Vias
par Jean Jacques CARRERE  ( VIAS )


Débat sur le marché de Vias

Samedi 25 octobre, un collectif de Viassois s’était donné rendez-vous dans le centre du village pour sensibiliser la population sur un projet qui choque les uns, interroge d’autres et bien entendu indiffère certains. 

On dira qu’au final les plus nombreux seront sans doute ceux qui sont fâchés de savoir qu’arbitrairement le maire de Vias voudrait fermer la halle de la place du 14 juillet.  En bafouant ce bout de patrimoine viassois, cet espace historique de notre ville, certains, les anciens particulièrement, y voient une atteinte à leur mémoire, des souvenirs d’un demi-siècle et plus qui soudain disparaîtraient, ceux-là même qui s’assoient quelques instants pour causer de la pluie et du beau temps verraient là leurs instants d’échange interdits pour satisfaire une lubie aussi inattendue que soudaine. Cela nous rappelle, et leur rappelle qu’une situation identique leur avait fait perdre en son temps, leur sortie dominicale au stade municipal de Vias qui avait alors été déplacé à Farinette…..  D’autres qui, tout simplement, de Vias ou d’ailleurs, apprécient ce havre de vie, ce pan d’authenticité, ce coin de fraicheur estival et convivial que constitue cette magnifique place au centre de notre ville. Donc quelques personnes sentant combien le projet municipal, pour ne pas dire du Maire, mérite une information rapide auprès de la population ont durant le marché de ce samedi, instauré un débat et ont pu apprécier l’écoute de toutes et de tous en faisant signer une pétition. Nous  tenons à ce sujet à remercier tous ceux qui, favorables à ce projet (ils ne sont pas nombreux), défavorables ou sans opinion ont acceptés d’échanger des avis et enrichir un débat qui n’a pas eu lieu et qui semble ne pas être souhaité par la municipalité et pour cause….

Ainsi des questions nous ont été posées. Madame x demande : « Pourquoi fermer la halle ? ». En guise de réponse, nous n’avons pas grand-chose : «  ce serait pour l’hygiène, la sécurité, en effet des groupes se réuniraient la nuit pour discuter, causeraient des dérangements en terme de bruit et de propreté. » Effectivement s’il y a perturbation, il faut faire quelque chose, mais messieurs les élus, est ce que déplacer les problèmes, revient à les supprimer ? Croyez-vous que la halle fermée, les désagréments s’en trouverons éliminés ? Et d’autre part, nous avons un effectif de police municipale surdimensionné pour une commune comme la nôtre, avec 1 Policier municipal pour 500 habitants, soit équivalent aux deux villes Cagnes/mer et Woippy qui jusqu’à présent détenaient ce record national (vu à « envoyé spécial » sur France 2) et c’est sans compter de nouvelles embauches prochainement prévues !!! Est-ce que ces problèmes de malveillance ne peuvent pas être résolus avec nos policiers locaux ?

Ce projet que seuls quelques « privilégiés » semblent connaitre en intégralité, serait pour permettre à des commerces de bouches, des artisans de s’installer.

D’où la question de monsieur y : « qui seront les « invités », qu’en pensent les commerçants locaux ? On parle de résolution de problème thermique, ce qui suppose chauffage, fermeture complète ??? » On ne sait pas mon bon monsieur !  Nous sommes comme vous, surpris et inquiets !

Et les travaux pourraient démarrer en décembre, il est donc urgent de se mobiliser, de demander des explications et de dénoncer ce passage en force qui va engager un financement superflu de la commune alors que tous les chantiers prioritaires financés ont été stoppés depuis les élections municipales.

Ce moment d’échanges avec les Viassois a été pour moi, très enrichissant et a permis de voir que la plupart, soutien des uns ou soutien des autres, sont ouverts à la discussion et prêt à défendre l’essentiel, l’intérêt général

D’autres, encore une fois, les moins nombreux, ont, comme à leur habitude évité le débat, « rasé les murs » mais ce qui m’a le plus surpris et même choqué pour ne pas dire révolté c’est que quelques-uns ont manifesté de l’intérêt pour notre démarche mais parce qu’ils étaient soutien aux élus actuels, familles ou commerçants ont préféré ne pas signer notre pétition. 

Cela voudrait-il dire que ces mêmes personnes craignent quelque chose, qu’ils sont l’objet de pression quelconque ? Ce serait là une atteinte aux libertés, qu’il conviendrait de dénoncer. Allons bon, je ne veux rien croire de tout ça, mais soyons vigilants ….. 

En attendant,  restons mobilisés et refusons massivement que notre halle Viassoise soit sacrifié sur l’autel de quelques intérêts particuliers

par Jean Jacques CARRERE  ( VIAS )


Les textes édités au sein de la rubrique ” libre expression ” d'Hérault Tribune sont édités sous 
l'entière et pleine responsabilité de l'auteur des textes proposés qui atteste 
qu'il ne viole aucun droit de tiers et la législation applicable en vigueur.


 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.