L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

VIDEO - AGDE : AMBITION 2020 - Un projet de ville, une vision d’avenir… Et un futur qui se conjugue au présent

AGDE : AMBITION 2020 – Un projet de ville, une vision d’avenir… Et un futur qui se conjugue au présent … Pour faire bon poids et captiver les nombreux fidèles venus assister à cette grand messe  proposée par Gilles D’ETTORE et  « l’ Ensemble  de la  majorité municipale  » le catalogue de promesses fut entrecoupée d’une anthologie de […]

AGDE : AMBITION 2020 – Un projet de ville, une vision d’avenir… Et un futur qui se conjugue au présent …


Pour faire bon poids et captiver les nombreux fidèles venus assister à cette grand messe  proposée par Gilles D’ETTORE et  « l’ Ensemble  de la  majorité municipale  » le catalogue de promesses fut entrecoupée d’une anthologie de morceaux choisis des réalisations municipales de la décade passée.

De l’école de Musique au moulin des Evêques, des maisons de retraites au centre de dialyse ou d’imageries médicale, de la réhabilitation du Matago à celle du Palméria  ou plus récemment avec la requalification des quais du centre port , du golf ou encore de l’ aménagement du Front de mer au Grau d’Agde , le chapelet des réalisations agathoises  financées par la ville ou par des investisseurs privés fut décliné avec le soucis du détail et  un habillage particulièrement soigné et laudateur.

C’est une version revisitée  du premier Projet de Ville proposé en Novembre 2011 au  Palais des congrès que  Gilles D’ETTORE  présenta hier soir.

L'efficace lobbying des riverains de l’ile  des loisirs aura fait reculé Gilles D'ETTORE. Ceux qui avaient deviné que sous l’emballage fuchsias des bougainvilliers  crayonnés par Jean NOUVEL se dessinaient une urbanisation densifiée à « mar(g)che forcée » auront eu gain de cause. Leur forte opposition  aux déplacements des discothèques vers des oreilles moins  accoutumées à l’exercice  semble avoir conviancu le maire d'Agde être à l'écoute de ces ouailles revendicatifs.
 
De déplacement du Luna Park il n’ y aura donc point. Pas plus que de délocalisation des discothèques qui devront désormais mieux se couvrir  en fermant leurs terrasses extérieures.
Une île qui  gardera son identité première renforcée par des loisirs diurnes ”  tels que l’Aquarium ou le déplacement du Musée archéologique de l’Ephèbe qui n’assure pas une fréquentation à la hauteur de nos attentes  ».  

En se projetant vers « Agde 2020 »  Agde compterait donc à moyen terme  30 000 habitants et affiche une volonté de se restructurer en bâtiment administratifs mais également en offre ludique.  

Au chapitre des nouveautés par rapport à la première mouture,  la zone des Champs Blancs, tout autour du Centre Aquatique de l’Archipel, se voit délester de la salle des spectacles de 1200 places  et de l'éventuelle installation d’un nouveau casino. Le cheval y restera maitre au grand galop dans une une zone dédiée à l’équitation  et où verront  le jour : terrains d’entraînements, de saut d’obstacles, écuries, hébergements spécifiques  dans une zone qui rejoindra La Prunette  dont une partie centrale conséquente sera exclue de toute constructibilité.

Des cheminements de randonnées pédestres et à VTT  délimiteront les contours de la zone sans oublier la création d’un parc intergénérationnel, cher à Gilles d’ETTORE ou  plusieurs dizaines d’essences d’arbres seront plantées par les familles Agathoises. Un lieu de vie , future agora verdoyante et familiale.

Une nouvelle entrée de station au Cap d’Agde pourrait également voir le jour .

Le Casino, adossé à  un Hôtel 4 étoiles et une salle de spectacle de 1200 places  pourrait  prendre place à deux pas de la bulle d’accueil du Cap d’Agde ..
Un mail piétonnier rejoindrait le centre port  et la Place de l’ancienne douane. 
Audacieux pari, néanmoins réalisable avec la participation des acteurs privés que sont le casino et l’hôtel qui pourrait sans nul doute contribuer au financement  d’une salle de spectacle et de congrès dont on pourrait leur proposer la gestion conjointe au travers d'une DSP (Délégation de service public ) lors du renouvellement de l’autorisation d’exploitation des jeux en 2016.

Un tour d’horizon panoramique d’une heure  et 15 minutes où l'on célébra les renaissances possibles, les promesses et les engagements sans évoquer le handicap d’un cœur de ville à la respiration affaiblie, la paupérisation grandissante de certains quartiers ou encore la gare d'Agde vitrine de la commune que l’on a pour l’heure encore du mal a imaginer sans graffiti.
Comme toute les belles histoires celle ci a donc vocation à bien se terminer… à l’horizon 2020 pour Gilles D’ETTORE si tout va bien.  

Une longue messe donc ! Bien orchestrée dont les apôtres de la majorité municipale installés au premier rang ne furent pas invités à rejoindre le prophète sur la Cène  ( Scène ) … Projection bien comprise de cette ambition 2020 a laquelle tous ne participeront pas, renouvellement municipal oblige.

Les ambitions sont affichées, la messe célébrée fut belle. Le prêche du prélat convainquant.  Il ne reste plus qu’à être croyant…


Vous trouverez ci dessus in extenso toute l'intervention de Gilles D'ETTORE vous permettant en toute objectivité de faire votre propre opinion.

Les cinq dernières minutes vous proposent quelques interviews à chaud de participants choisis au hasard.
A l'écoute des interviewés du jour l'opposition municipale fera sans doute grise mine, indéniablement une large majorité des 1000 participants semblaient convaincus.
1000  fidèles  ( 4, 35 % de l'électorat ) sur 23 000 électeurs. Encore 96.65  % restent à convaincre au cours de cette année 2013 … Une lueur d'espoir pour les contradicteurs. Pour eux comme pour Gilles D'ETTORE la campagne est lancée !



70 clichés concernant cet article sont disponibles sur notre page FACEBOOK

Cliquez ici et Soyez fan de la Page FACEBOOK HERAULT TRIBUNE

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.