Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

[Vidéo] Enedis poursuit activement les travaux préparatoires de la ligne 5 de tramway

A lire dans notre édition Print de ce jeudi 3 décembre (n°3336). Vendredi dernier, Marianne Laigneau, présidente du directoire d’Enedis, était en visite sur le chantier de la ligne 5 du tramway à Montpellier. La L5, c’est 16 km de ligne nouvelle entre Lavérune et Prades-le-Lez. Elle doit entrer en service en 2025. Enedis intervient en amont de la construction de la future voie pour le déplacement des réseaux électriques. A lire l'interview de Marianne Laigneau. A voir le reportage vidéo…

La L5, c’est 16 km de ligne nouvelle entre Lavérune et Prades-le-Lez, la construction de 26 stations, le transport de 60 000 voyageurs par jour, avec une fréquence d’une rame toutes les six minutes. Elle doit entrer en service en 2025. Enedis intervient en amont de la construction de la future voie pour le déplacement des réseaux électriques, une étape importante dont découlera la réalisation des infrastructures rails et des équipements.

Face à l’Atrium Center (opération Campus Université de Montpellier), les travaux préparatoires à la construction de la ligne 5 vont bon train. Enedis poursuit l’enfouissement des câbles souterrains moyenne tension 20 000 volts sur la partie nord du chantier de la route de Mende, qui mobilise un investissement de 1,5 M€ de la part Enedis (2019-2022). Ces travaux concernent l’enfouissement de 5 km de ligne haute tension et de 1,5 km de ligne basse tension. L’autre partie du chantier, dite partie Ouest, donnera lieu à des travaux d’une importance et d’une longueur d’enfouissement similaires.

Le chantier se poursuit malgré les confinements successifs. Il a été l’un des premiers à être relancés par Enedis. La mise en place d’un partenariat efficace entre l’entreprise de service public et les services de la Métropole de Montpellier, la TaM et les entreprises partenaires d’Enedis sur cette opération, Serpollet et Daudet, a permis d’éviter une perte de temps dans la réalisation de la ligne de tramway.

Le chantier tient ses délais

« Nous avons mis à profit le premier confinement pour penser la coordination la plus efficace possible » a indiqué Marianne Laigneau (lire l’interview pages suivantes). La coordination collaborative a mené à la mise en place d’un CSPS commun. « Grâce à cette concertation permanente et en amont des travaux entre tous les acteurs du chantier, nous avons évité de perdre un an dans la réalisation de cet équipement public » a ainsi commenté Claire Rancoule, chef de projet chez TaM. Maître d’œuvre de la nouvelle ligne de tramway, la société de transports montpelliéraine est assistée par Artelia pour la partie ingénierie de ce projet qui intégrera des pistes cyclables et des équipements photovoltaïques en toiture des stations de tram.

Philippe Magola, directeur départemental d’Enedis, a confirmé que malgré les incertitudes sanitaires et la complexité d’un chantier réalisé par opportunités d’intervention (chantier fractionné) – contrairement aux précédentes lignes de tramway, qui avaient été réalisées dans la continuité d’une certaine linéarité – le calendrier des travaux sera respecté. Enedis a également mis en place une sensibilisation au risque électrique pour l’ensemble des intervenants sur le chantier, dont les équipes de la TaM.


Voir le reportage vidéo


Marianne Laigneau, l’interview

« Enedis accompagne les collectivités dans leur transition écologique »

 

Vendredi 27 novembre, Marianne Laigneau était en visite sur le chantier de la ligne 5 du tramway à Montpellier. Pour l’Hérault Juridique & Economique, la présidente du directoire d’Enedis explique les enjeux du chantier de la route de Mende et revient sur le Projet Industriel et Humain Enedis 2020-2025.

Enedis est gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France. L’entreprise de service public emploie 38 000 personnes  et pour ses 35 millions de clients, modernise le réseau électrique basse et moyenne tension. Elle réalise les raccordements clients,  le dépannage, le relevé des  compteurs… Elle est indépendante des fournisseurs d’énergie.

HJE : Enedis vient de mettre la dernière main à son Projet Industriel et Humain 2020-2025. Quelle en est la teneur ?

Marianne Laigneau : « Industriel et Humain, les deux adjectifs sont importants. C’est un projet industriel parce qu’Enedis est une grande entreprise
de service public qui investit partout en France pour moderniser les réseaux de distribution d’électricité afin d’être un véritable acteur de la transition écologique.
Le réseau de distribution électrique est vraiment…

la colonne vertébrale des nouveaux usages de l’électricité. On parle bien sûr de mobilité électrique, de bornes de recharge, du développement des énergies renouvelables – le solaire, l’éolien, qui sont des énergies bas carbone –, on parle de l’autoconsommation qui permet aux concitoyens de produire eux-mêmes et de consommer leur électricité en collectif  ou en individuel ; on parle du stockage de l’électricité. »

enedis chantier ligne 5 tramway montpellier 752
Marianne Laigneau échange avec Philippe Malagola, le directeur départemental Hérault d’Enedis. © HJE, Daniel Croci

HJE : Le chantier de la ligne 5 de tramway de Montpellier illustre cette nouvelle approche métier marquée par la transition écologique…

Marianne Laigneau : « Le projet Enedis propose de mettre le service public au service des clients – nous avons 37 millions de clients – et en particulier d’accompagner les collectivités locales dans leurs projets de transition écologique et d’aménagement du territoire. Comme ici, à Montpellier, sur
ce chantier. Notre projet 2020-2025 a été aussi construit de manière très participative avec l’ensemble des 38 000 salariés Enedis à qui on a demandé d’exprimer leurs attentes et leurs souhaits pour l’entreprise Enedis ; mais aussi avec les acteurs externes, nos clients, nos sous-traitants, nos fournisseurs, les élus locaux, les collectivités locales… Il inclut également les nouvelles manières de travailler, plus collaboratives, plus agiles, plus transversales, utilisant par exemple le travail à distance.

Le chantier que nous visitons aujourd’hui à Montpellier s’inscrit pleinement dans le projet industriel d’Enedis, puisque la ligne 5 de tramway sera mise en service en 2025. Nous sommes en 2020, et cinq ans avant, c’est le rôle d’Enedis de déplacer ses ouvrages (électriques) pour permettre les travaux d’élaboration des plateformes du futur aménagement urbain du territoire.  Le tramway apporte un supplément de qualité de vie aux habitants de ce quartier. Nous sommes dans l’aménagement du territoire, mais aussi dans la transition écologique ; on parle là de mobilités douces.»

HJE : La crise sanitaire a-t-elle retardé les travaux ?

Marianne Laigneau : « Ce qui est significatif dans ce chantier, c’est qu’il est l’un des premiers à être relancé par Enedis après le premier confinement intervenu de mars-avril jusqu’à mi-mai. Pendant cette période de suspension des chantiers, nous nous sommes préparés  à reprendre très vite. Et c’est ce qui s’est passé dès mai-juin avec nos partenaires, parce que nous nous sommes vraiment mobilisés au service de ce chantier. Nous sommes bien conscients que pour la TaM, il est prioritaire, avec un calendrier de travaux très serré,  même si l’on est à cinq ans de la mise en service. »

« Nous participons à la transformation d’un quartier qui met en œuvre une transition écologique, c’est-à-dire la lutte contre le changement climatique par un usage plus important de l’électricité, une électricité décarbonée acheminée par le réseau public de distribution et par les équipes d’Enedis. C’est un chantier exemplaire qui manifeste nos capacités à nous mobiliser dans nos missions de service public  au bon moment et au service des attentes de nos clients.  Des attentes qui sont fortes et auxquelles nous répondons.»

Propos recueillis par Daniel CROCI


A lire aussi

batiment


fpi


castelnau lafforgue

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.