Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Williams MERIC est candidat pour servir les Marseillanais

WILLIAMS MERIC EST CANDIDAT POUR SERVIR LES MARSEILLANAIS Il y a quelques jours, tous les Marseillanais ont pu, en ouvrant leur boîte à lettre, prendre connaissance de la lettre de Williams Méric, annonçant sa candidature aux élections municipales de mars 2014. Williams Méric, qui fut Maire de Marseillan, rappelons le, de 2001 à 2008, est […]

WILLIAMS MERIC EST CANDIDAT POUR SERVIR LES MARSEILLANAIS

Il y a quelques jours, tous les Marseillanais ont pu, en ouvrant leur boîte à lettre, prendre connaissance de la lettre de Williams Méric, annonçant sa candidature aux élections municipales de mars 2014.

Williams Méric, qui fut Maire de Marseillan, rappelons le, de 2001 à 2008, est aujourd’hui conseiller municipal dans l’opposition. Il a rejoint depuis 2008 le cabinet du Président du Conseil Général de l’Hérault où il est en charge de la solidarité (il s’occupe avant tout des familles, des personnes âgées de la petite enfance et des personnes en situation de handicap), ainsi que référent du Bassin de Thau et des cités maritimes. Il est également président de l’association « Marseillan Bien Thau ».

Il prône l’authenticité, la qualité de vie et un équilibre entre la sauvegarde de nos richesses et un développement maîtrisé.

J’ai souhaité le rencontrer afin de lui poser quelques questions, des questions que tous les Marseillanais qui seront amenés à voter les 23 et 30 mars prochains, sont en droit de se poser.

Valérie RUBINO : « Williams Méric, vous avez été Maire de Marseillan de 2001 à 2008, vous avez perdu à 300 voix près (NDLR : 47% de votes en sa faveur), contre Yves Michel aujourd’hui 1er magistrat de la commune, vous vous représentez aux prochaines élections municipales, quels sont les changements qui sont intervenus au sein de votre équipe et quelle va en être l’orientation politique ? »

Williams MERIC : « J'ai mis a profit les 6 dernières années pour analyser mon mandat, je connais aujourd'hui les multiples raisons qui ont conduit les Marseillanais à ne pas me réélire, et j'en tiré les enseignements nécessaires.

Je suis aussi devenu papa, et cette nouvelle responsabilité m'a beaucoup apporté.

Concernant mon équipe, elle est en grande partie renouvelée.

La plupart des personnes qui m'entoure aujourd'hui m'a rejoint avec l'unique envie d'apporter quelque chose à Marseillan.

Quant à l'orientation politique, je suis un homme de gauche mais la majorité de mon équipe n'a aucune appartenance politique.

Marseillan est notre seul engagement et nous travaillerons avant tout avec des valeurs partagées, des valeurs de solidarité, de responsabilité et de sérieux. »

Valérie RUBINO  : « Quelles seront vos priorités si vous êtes élu ? »

Williams MERIC  : « Il est trop tôt pour parler de programme mais je peux déjà vous dire que la proximité et le service rendu aux Marseillanais seront ses grandes lignes.

De plus, mon poste auprès du Président du département m'a permit d'enrichir mes connaissances, notamment en gestion publique.

Cela me sera des plus utile pour redresser les finances de la commune qui risquent fort d'entraîner, si demain il n'y a pas de changement, une explosion de la pression fiscale.»

Valérie RUBINO  : « Justement Williams Méric, vous abordez le sujet des impôts, permettez moi de vous rappeler que vous-même, durant votre mandat, avez été amené à les augmenter, comment expliquez vous cela ? »

Williams MERIC  : « Je reconnais effectivement que j’ai été dans l’obligation d’augmenter les impôts contrairement à ce que j’avais annoncé, mais il s’avère que lors de mon élection l'état des finances communales était loin d'être celui annoncé par mon prédécesseur. 

J’ai récupéré une Mairie sans suivi financier, des factures non payées, une administration non équipée et trop peu de services à la population.

Pour y pallier, j’ai dû et j’en suis le 1er navré, mettre à contribution les Marseillanais afin de pouvoir remettre à niveau tout cela.

J’ai donc pris mes responsabilités de Maire et j’ai agit en conséquence.

C'est d'ailleurs la construction de l'école Marie Louise Dumas, rendue obligatoire par l'accroissement de la population et le manque d'anticipation de l'équipe précédente, qui m'a contraint à cette augmentation.

Je vous rappelle quelques une des autres réalisations que j’ai effectué et qui ont amélioré la vie des Marseillanais : le collège Pierre Deley, le parc de loisirs de Tabarka, l’agrandissement des crèches, le service péri-scolaire, la médiathèque la Fabrique, la rénovation des ports, la navette pour les séniors, la rénovation des lagunages et du système d’assainissement, la rénovation du centre ville en totale concertation avec les commerçants et habitants, le début de la requalification de Marseillan plage. »

Valérie RUBINO  : « C'est vrai que c'est vous qui aviez commencé les rénovations du centre ville et de notre station balnéaire. Y-a-t-il d'autres projets que vous aviez mis sur les rails ? »

Williams MERIC  : « J’ai travaillé activement à la réfection du pont du maire et obtenu l’aval des services de l’Etat, acheté les terrains nécessaire à la construction de la gendarmerie en 2005 et obtenu l’accord de l’Etat-Major de la Gendarmerie, obtenu de la direction du magasin « Champion » son déplacement sur le terrain en entrée de ville (construction du Carrefour Market). Nous avions aussi un plan d'aménagement pour la 2è phase de rénovation du coeur de ville, un plan de rénovation de Marseillan plage sur 15 ans ainsi que le tracé de la piste cyclable actuelle. Tous ces projets devaient être largement subventionnés, notamment par le Département.

Je peux dire que même si certains de ces projets n’ont pas abouti lorsque j’étais Maire mais par la suite,  je suis satisfait de leur réalisation mais déçu de leur coût pour le contribuable Marseillanais. »

Valérie RUBINO  : « Vous parlez de la construction de la Gendarmerie, vous êtes donc conscient que l’une des principale préoccupation des Marseillanais est la sécurité, comment comptez vous agir en la matière et comment expliquez-vous également que depuis que vous avez acheté les terrains en 2005, le projet n’ait pourtant pas abouti ? »

Williams MERIC  : « Oui, je suis totalement concerné par le sujet de la sécurité, c'est l’une de mes priorités.

Mais comme je vous l'ai déjà dit, je ne peux encore rien dire concernant le programme.

Concernant la gendarmerie, j’avais en effet acheté les terrains en 2005.

Mais hélas mon successeur n’a fait aucun travail là-dessus, Yves Michel a laissé passer le temps alors que nous aurions pu l’avoir bien plus tôt et à moindre coût.

Cela représente tout de même une somme de plus de 6 millions d’euros.

La gendarmerie aura un impact de proximité et permettra une présence qui renforcera l’équipe de la Police Municipale.»

Valérie RUBINO  : « Vous dites que votre successeur n’a fait, je cite « aucun travail sur la Gendarmerie », y a t’il d’après vous d’autres points noirs qui posent problème depuis 2008 ? »

Williams MERIC  : « Oui en effet, l’équipe en place a entraîné Marseillan dans le mauvais sens, Yves Michel parle d’authenticité mais dénature la ville.

Il a vendu le patrimoine (l'ancien hôpital, le terrain du Luna Park, le camping du Gourg de Maffre) et malgré cela, a fait exploser la dette de la ville !

Il parle d’investissement économique, de création d’activité mais c’est un leurre, la Zone d’Activité n’a vu aucun changement, elle est à l’arrêt complet depuis 2008.

Yves Michel n’a fait que finir des projets que j’avais initié, à la différence qu'il utilise des fortunes pour faire du beau, du clinquant mais n'a mis en place aucun projet structurant… »

Valérie RUBINO  : « Comment comptez-vous mener votre campagne électorale ? »

Williams MERIC  : « Dans un 1er temps, nous allons aller à la rencontre des Marseillanais pour les écouter, recueillir leur avis, leurs préoccupations, leurs envies.

Ensuite, avec mon équipe, nous nous efforcerons de construire un programme qui collera le plus à leurs besoins, leurs attentes, un programme qui soit réaliste et réalisable. »

Valérie RUBINO  : « Pour finir que souhaitez vous dire aux Marseillanais ? »

Williams MERIC  : « Je souhaite construire une ville pour tous, dans tous les quartiers, autour d’un projet communal et non partisan avec une volonté de rassemblement des Marseillanais.

L’équipe qui m’entoure est réunie par l’envie de servir, sans autre ambition.

Marseillan est notre seul engagement.

Si j’ai appelé ma liste « Marseillan pour tous » c’est parce que je souhaite pour l’avenir que chaque quartier, chaque marseillanais ait réellement sa place dans la construction de notre ville. »

Valérie RUBINO  : « Merci Williams Méric d’avoir répondu à mes questions en toute sincérité. »

Valérie RUBINO

Lettre de candidature 1

rrr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.