Yann DUMOGET, de l’art participatif à l’art engagé (Arpac, Castelnau-le-Lez, jusqu'au 24 mai 2014)

L’actualité de l’artiste montpelliérain Yann DUMOGET est chargée. Des déclinaisons de son travail sur…

L’actualité de l’artiste montpelliérain Yann DUMOGET est chargée. Des déclinaisons de son travail sur la crise financière s’enchaînent aux cimaises de divers lieux de l’Hexagone. Ses photos de panneaux publicitaires vides grecs sont actuellement visibles en format réel à l’Artothèque de Caen ; son projet de création financière réalisé en Islande sera prochainement exposé à HEC Paris, à l’initiative du critique d’art Paul Ardenne (qui avait déjà présenté l’une de ses installations sur la crise, à l’Espace Vuitton en 2011) ; et ses paysages monétaires internationaux côtoient ses peintures jusqu’au 24 mai à l’Arpac, à Castelnau-le-Lez. L’adepte de la peinture participative a fait du chemin… Interview. 

> Retrouvez cet article dans son intégralité, agrémenté de nombreux visuels, dans l’Hérault Juridique & Economique du 8 mai 2014.

 

Collages

HJE : Le titre de votre expo, « One for the money, two for the show…», est tiré d’une chanson !

Yann DUMOGET : « One for the money, two for the show… » la suite est : «Three to get ready. Now go, cat, go ! ». Avec ce titre, je voulais parler d’argent, des liens entre argent et art également. Je pensais à la démesure des grandes expositions-événements, où la taille et le prix des œuvres atteignent des sommets. Ce sont des shows réalisés pour gagner beaucoup de money. Les paroles de cette chanson – qu’Elvis a popularisées avec « Blue suede shoes » – me sont revenues. Il s’agit en fait d’une expression enfantine utilisée depuis le début du XIXe siècle pour donner le départ d’une course. J’ai trouvé ça bien pour donner le départ d’une exposition. Pour un ancien musicien, un titre d’expo bien rock était aussi un clin d’œil à ma vie d’avant. Il permet de donner un peu de swing à l’expo. J’aime aussi la dualité. Deux parties dans ce titre, deux parties à l’exposition : des peintures et des collages de billets de banque. Et cette exposition, comme les autres, est mise sur pied pour le show (pour montrer des œuvres) et aussi… pour l’argent, car tout est à vendre !

HJE : Pourquoi avez-vous développé cet intérêt pour les billets ?

Yann DUMOGET : « Les billets ont tous un aspect précieux, notamment les gravures qui les composent. J’aime leur finesse, leur caractère ouvragé. De plus, ils présentent une réalité à part, onirique, enjolivée ou martiale, qui ne correspond pas toujours à la réalité vécue sur place. »

Peintures, pierres et poème

HJE : Comme vous le disiez en évoquant le titre de votre expo, vous présentez aussi des peintures à l’Arpac…

Yann DUMOGET : « J’y montre deux séries de peintures, à base de collages de formes découpées sur de la toile préalablement peinte : les Peintures matérialistes et Le Rational. Les Peintures matérialistes, de plus grands formats, s’inspirent de la matérialité de la peinture en général. Pour sa part, Le Rational (12 peintures de 50 x 65 cm) compose un hommage au poème Le  Rational de Jacques LACARRIERE, qui a beaucoup écrit sur la Grèce.”

« Virus » et peintures partagées

HJE : Vous vous êtes fait connaître par vos peintures collaboratives, sur lesquelles intervenaient le public. Désormais vous importez vos « Virus » sur les tableaux de vos amis artistes…

Yann DUMOGET : « Le projet Virus est né en 2013. Après avoir, pendant de nombreuses années, fait intervenir le public sur mes toiles, je m’invite sur celles d’autres artistes. Mes Virus sont de petits morceaux de toile peinte et découpée que je colle sur des tableaux déjà peints, notamment par Karen THOMAS, Jean-Paul BOCAJ et SEB.M (avec qui ce projet est en cours). En investissant l’univers pictural de ces peintres, c’est comme si ma peinture mutait dans leurs corps picturaux. Lorsque j’aurai collaboré avec une dizaine ou une quinzaine d’artistes, je compte organiser une exposition commune qui reflétera ce travail dans sa globalité. »

Extraits d’une interview réalisée par Virginie MOREAU.

> ARPAC (Association régionale pour la promotion de l’art contemporain) – Fondation du Pioch-Pelat – Allée Marie-Banégas – 511, route de la Pompignane – 34170 Castelnau-le-Lez – Tel. : 04 67 79 41 44.

> L’exposition « One for the money, two for the show… » est visible jusqu’au 24 mai 2014, du mardi au dimanche inclus, de 15h à 19h. Une visite festive est prévue le samedi 17 mai 2014 de 15h à 19h, en compagnie de l’artiste.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.