Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Environnement
Entreprises
Montpellier
France

Zéro déchet : les conseils d'Anne-Sophie Faure (A chacun son bocal, Montpellier)

En cette journée mondiale de la Terre, et dans le cadre de son dossier sur le Zéro Déchet, la rédaction a poussé les portes de quelques boutiques montpelliéraines pour vous livrer les conseils de commerçantes spécialisées dans ce domaine.

Genèse et philosophie des lieux

La boutique A chacun son bocal a ouvert en août 2017. On y trouve de l’épicerie en vrac, ainsi que des produits de nettoyage en vrac et des produits d’hygiène solides français : shampoings solides Druydès, savons solides et déodorants solides Clémence et Vivien notamment… Les accessoires en tissu pour la cuisine ou la salle de bains sont créées par la maman d’Anne-Sophie Faure sous la marque Kotobaba (surnom de son père lorsqu’elle était petite).

« J’ai créé A chacun son bocal autour de 3 axes principaux : le vrac ; le local, car je souhaitais que l’origine des produits que je propose soit le plus proche possible d’ici – dans le cas contraire, je veille aux conditions de travail et à l’éthique. Et troisième point, je voulais insuffler un esprit d’épicerie d’antan à cette boutique ; qu’elle soit propice aux échanges et que les gens se connaissent. C’est un endroit chaleureux où l’on tient compte des avis de la clientèle au sujet des produits vendus. Cela donne lieu à des cocréations de produits, à des tests », indique Anne-Sophie Faure.

A chacun son bocal et les entreprises

« Dans ma clientèle, j’ai notamment eu une start-up de l’informatique – qui a depuis déménagé dans une autre partie de la ville. Elle possédait une cuisine commune pour ses collaborateurs. Conscients de l’importance de bien manger, ils m’achetaient des produits en vrac, des fruits à coques pour l’énergie, des biscuits…

Dans le cadre de la Semaine du zéro déchet, une grosse entreprise située à proximité de ma boutique a décidé d’offrir des kits zéro déchet à ses collaborateurs afin de les sensibiliser à cette cause. J’ai donc préparé des kits composés d’un sac en filet, de bocaux en verre, d’une bouteille et d’ingrédients pour faire de la lessive, d’une brosse à vaisselle…

Je travaille aussi avec Engie. J’ai fait à cette société une proposition de packs zéro déchet qui seront distribués aux collaborateurs de Montpellier et Toulouse à Noël. Plusieurs restaurants montpelliérains s’approvisionnent en partie ou entièrement chez moi, pour l’épicerie sèche et la droguerie, comme le restaurant italien Prima Volta, un restaurant végane ou encore L’Epicurien, situé juste en face de mon épicerie. Et cet été, une colonie s’est approvisionnée en savon et solution hydroalcoolique en vrac. »

Les recommandations d’Anne-Sophie aux particuliers

« Ne pensez pas qu’acheter en vrac est compliqué. Il suffit d’apporter des bocaux et de les remplir. Et ce n’est pas plus cher que la grande distribution, car le fait qu’il n’y ait pas d’emballage diminue les coûts. Surtout que l’on gaspille moins la nourriture que l’on a précieusement mise dans un bocal. Et dans ma boutique, le côté humain prime. Vous y êtes accueilli et apprécié. Je connais tous mes clients et ils me connaissent bien eux aussi. Nous avons noué des relations », apprécie Anne-Sophie Faure.

Les conseils d’Anne-Sophie Faure aux entreprises

« Les cadeaux d’entreprise écoresponsables peuvent sensibiliser les gens au bio, au zéro déchet, à l’achat
en vrac et les inciter à changer leurs habitudes. » C’est un geste qu’apprécient les collaborateurs mais aussi les personnes extérieures quand elles sont informées de cette démarche.

> A chacun son bocal – 3, rue du Plan du Parc – Montpellier.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.