Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
BANDEAU ASG
Mon Hérault bannière
cpro horizontale
BALNEOCAP DECEMBRE 2018 bannière
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
ATOL - OPTICIEN
Fairway by MERCURE bannière
europark banniere
SORTIES. office de tourisme cap d'agde
VIATERRA - PERMANENT
MAISON GIL AGDE
AGDE - SANTONI
nouribio horizontal
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Plumeria
EDEN banniere
Oenotour bannière
La part des anges horizontal
Bannière olivier et kevin
L'escale Affiche
Hyper u jouets banniere
objectif renov banniere adaptation logement
Galeries Lafayette ouverture décembre 2018 bannière
GISS BANNIERE
RTL 2
Ballesta bannière
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

GACHES Jean Louis

Profession :
Commissaire de Police en retraite

Date de naissance :
07-08-1948 - AGDE ( 34 )

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Jean-Louis Gâches  est né en AGDE à l’été 1948, de grands-parents viticulteurs (famille RAYNAUD) comme l’étaient d’ailleurs à l’époque la quasi- totalité des chefs de famille Agathois. Août était le mois des festivités locales en Agde et si la dernière guerre était finie depuis quatre ans déjà, il y avait encore des tickets de rationnement qui perdurèrent jusqu’à la fin de l’automne de la même année.

Sa mère Paulette RAYNAUD (née en Agde et décédée en 2010) était professeur de lettres au lycée d’Agde et y enseignera jusqu’en 1980 à des générations d’Agathois, le latin, le grec et le français. Son père ROGER était aussi professeur de lettres, mais à Bédarieux dont il était originaire. Il décédera lorsque Jean- Louis avait 16 ans.
Les temps avaient tout de même bien changé depuis cette guerre qu’il n’a pas connue et sa mère lui racontait que les premières filles (comme elle) qui avaient intégré le lycée mixte d’Agde avant-guerre allaient parfois avec leurs familles recueillir l’avis du curé pour savoir si la mixité avait vraiment du bon et si le mélange filles / garçons n’était pas contre nature !
De même elle lui rappelait que le chef de l’armée d’occupation allemande sur Agde qui était un officier autrichien et qui demeurait dans un logement réquisitionné dans sa famille, lui avait promis en 1944, qu’une fois la guerre finie, il y reviendrait avec des amis allemands pour y fonder un camp naturiste et c’est ce qui fut fait quelques années plus tard, non loin d’ici, en liaison avec des viticulteurs locaux.
On l’aura compris, Jean-Louis a recueilli de biens belles anecdotes sur sa ville et il sait aujourd’hui en faire profiter ses amis : il aime donc à faire revivre la tradition et à jeter des liens entre le passé et le futur, ce qui permet à tous de mieux comprendre notre environnement actuel.

Après des études secondaires au lycée d’Agde jusqu’en terminale (baccalauréat mathématiques élémentaires), il poursuivit des études supérieures à la faculté de droit et de sciences économiques à Montpellier (un de ses professeurs étant Monsieur Jules MILHAU qui a donné son nom à l’actuelle maison des savoirs de la ville d’Agde qui correspond à l’ancien lycée d’Agde) pour embrasser dans un premier temps le métier de professeur en économie et gestion entre 1970 et 1977 à l’I.U.T de Toulouse.
Mais ce n’était pas là manifestement le bon choix puisqu’il changea de voie en 1977 et passa le concours de commissaire de police où il fut reçu major, ce qui lui permit d’intégrer l’école nationale supérieure de police à Saint-Cyr au Mont d’Or près de Lyon où il resta deux ans.
Par la suite il fut affecté dans divers postes tant à Paris, qu’en Province et il prit sa retraite comme commissaire principal de Police à Nîmes à l’été 2005.
Dans son difficile métier, il fit toujours preuve de courage et d’humanité envers toutes les personnes qu’il a rencontrées, quelle que fut leur statut (auteur, victime, témoin) et a souvent accédé (en plus se son travail) à des requêtes d’assistance personnelle ou sociale.
Dans tous les postes où il a exercé, tous sont unanimes pour parler de lui comme d’un grand policier très humain, situé au-delà du tumulte des ambitions de la vie professionnelle.
Il est titulaire de la médaille d’honneur de la police nationale.
Marié avec Marie (elle aussi aujourd’hui retraitée), il a un grand enfant Mathieu âgé de 28 ans qui travaille comme opérateur en vidéo-surveillance à la police municipale d’Agde.
A la retraite et même bien avant, Jean-Louis donna beaucoup de son temps au sein de l’association du Lions Club de Cap d’Agde dont il fut président, pour aider ceux que la vie avait laissés sur le bord du chemin.
Nombreuses furent les aides apportées à diverses associations locales comme l’institut Raymond Fages (Batipaume) qui gère des handicapés sur le plan psychologique, l’association de BALDY qui s’occupe d’enfants délaissés ou ayant subis des violences, l’orphelinat de la police nationale Orphéopolis en
Agde qui recueille des fils ou filles de policiers en souffrance ou décédés dans l’accomplissement du devoir.
Quelle joie pour lui de voir tous ces jeunes rassemblés et ivres de bonheur devant tous ces beaux projets traduits en dons divers (ordinateurs, vélos de sports, jouets, ...) qui avaient été financés dans le labeur et la discrétion de son association dont la devise est « On ne peut pas devenir quelqu’un dans la vie si on pas commencé à faire quelque chose pour autrui... ».
Cela signifie qu’il faut appliquer à tous les instants de la vie la loi éternelle de l’amour de son prochain et surtout « ne pas faire à autrui ce que l’on ne voudrait pas que ce dernier nous fît ».
Plus tard, il intégra comme chargé de la communication l’association A.V.F (Accueil Villes de France) nouvellement créée en Agde et chargée d’aider à l’intégration des nouveaux arrivants sur le commune en leur proposant des loisirs et activités diverses.
Et c’est ainsi qu’il put faire partager à ses membres son amour du terroir en leur expliquant comment le passé est une source vivifiante à laquelle il faut venir s’abreuver sans cesse si l’on veut progresser.
Pour tous ses mérites professionnels et associatifs, il lui fiut remis le  jour de la Saint Georges 2011, patron de tous les chevaliers, La médaille de bronze de l’Etoile Européenne du dévouement civil et militaire.


 

Retour

AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
BANDEAU ASG
Mon Hérault bannière
cpro horizontale
BALNEOCAP DECEMBRE 2018 bannière
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
ATOL - OPTICIEN
Fairway by MERCURE bannière
europark banniere
SORTIES. office de tourisme cap d'agde
VIATERRA - PERMANENT
MAISON GIL AGDE
AGDE - SANTONI
nouribio horizontal
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Plumeria
EDEN banniere
Oenotour bannière
La part des anges horizontal
Bannière olivier et kevin
L'escale Affiche
Hyper u jouets banniere
objectif renov banniere adaptation logement
Galeries Lafayette ouverture décembre 2018 bannière
GISS BANNIERE
RTL 2
Ballesta bannière