Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

BANNIERE RICHEMER
SORTIES.gif
Fairway by MERCURE bannière
objectif renov banniere adaptation logement
OT CAPDAGDE MEDITERRANEE : SORTIES.gif
Bannière olivier et kevin
RTL 2 bannières 2019
AMAE menuiserie bannière
Madenian sete bandeau
AGDE - SANTONI
EDEN banniere
Galeries Lafayette 3J mars 2019 bannière
BALNEOCAP réouverture 2019 banniere
Archipel de l'eau bannière
GISS BANNIERE
nouribio horizontal
MAISON GIL AGDE
L'escale Affiche
Brasil grill bannière
cpro horizontale
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Bannière Printemps du nautisme 2019
Salon du couteau 2019 banniere
ATOL - OPTICIEN
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

LLAMMAS Jean Claude

Profession :
Coiffeur Visagiste

Date de naissance :
09-04-1945 - LOUPIAN ( 34 )

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Avec un père barbier qui a appris sur le tas, débarqué d'Espagne à l'âge de 10 ans, on pourrait croire que l'avenir de Jean Claude était tout tracé.
Même si l'ambiance "rasoir coupe-choux" du coiffeur pour hommes de Loupian lui plaisait, il aimait aussi admirer sa mère dans des tâches comme la couture ou la cuisine.

A 14 ans, il est le plus mauvais de la classe, se suffisant du Certificat d'Études et cherchant naturellement sa voie entre tailleur, coiffeur ou cuisinier, qu'importe pourvu qu'il y ait transformation et créativité.
En août 1960, il voit dans les colonnes de Midi Libre un contrat d'apprentissage au sein d'un salon de coiffure rue de l'Aiguillerie à Montpellier. Avec ses parents installés depuis peu à Saint-Aunes, ça tombait bien. Il rencontre alors Sylvette et passe trois ans d'apprentissage dans la capitale Héraultaise en découvrant qu'au-delà d'avoir une "fiancée", il avait aussi en elle un manager. En janvier 67, il l'épouse et elle le motive à réussir son Brevet Professionnel.
Un amour sans borne qui la pousse à quitter son poste de mécanographe au service des chèques postaux de Montpellier pour répondre aux critères d'un salon de coiffure qui se créait à Sète, passage du Dauphin : "cherche apprentie coiffeuse et gérant technique".

Ils s'étaient trouvé un avenir professionnel commun dans ce local de 30 m2 en plein centre-ville, employant trois personnes et fidélisant une clientèle sétoise.
En janvier 1971 naît Kathy, leur première fille et par la suite s'amorce un nouveau changement. En coiffant Mme Deval ils développent une relation amicale avec la femme d'un collaborateur de Messieurs Villard et Guerrini, en pleine construction du Cap d'Agde à ce moment-là.

Avec à peine 10000 Francs en poche et un salon à Sète en gérance libre, Jean Claude pouvait difficilement envisager d'acquérir 120m2 au Cap. "Financement sur mesure" de Michel Deval et Jean Claude le tour est joué. Juillet 1972, "Cap Tifs" ouvre ses portes sur la place St Clair, Sylvette tient le salon avec une employée pendant que Jean Claude alterne entre Sète et le Cap.

En 1974, la famille s'agrandit avec l'arrivée d'Odile alors qu'il se consacre exclusivement au Cap et à sa passion.
Président Régional du Comité Artistique de la Coiffure après avoir été membre actif de la Fédération Nationale, il a pris connaissance de la possibilité de devenir un des Meilleurs Ouvriers de France.
Chose faîte en 1985, où dès sa première présentation il est reçu au concours en 1986, au sprint arraché!

À partir de là, il tâche à faire déteindre son "titre" à l'ensemble de son équipe, faisant de Cap Tif's un des meilleurs salons français en entreprise individuelle, alternant concours et shows mode. Dévoué, il s'associe avec ses gendres Christophe et Jean François pour créer un concurrent de Cap Tif's dans l'espace Grand Cap d'Hyper U.

Il a toujours vécu- en marge de la vie publique et ses paillettes se consacrant exclusivement à sa famille et son métier. Et s'il rentre au Rotary en 1999, c'est pour l'aspect relationnel et humaniste, venant d'ailleurs d'assumer en qualité de Président l'organisation d'une conférence réunissant 78 clubs service du district 1700.
Une connexion avec la vie locale et commerciale qui lui permet d'envisager un avenir serein, épaulé par ses filles dignes de sa plus grande confiance pour les affaires.
Un avenir hésitant entre cueillettes de châtaignes ou nettoyage de forêts, qu'importe pourvu qu'il soit agrémenté de ballades en pleine nature du côté de St Gervais-sur-Mare et du Caroux... avec Sylvette.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/03/31/100331082756885035738352.jpg
Photo Rodolphe Manens

Cet article de notre rubrique Trombinoscap a été publié avec l'aimable autorisation du :

voir l'image en taille réelle

" Magazine du Cap d'Agde " de Georges Renault
d'après un texte de Paul-Eric Laurès

 

Retour

BANNIERE RICHEMER
SORTIES.gif
Fairway by MERCURE bannière
objectif renov banniere adaptation logement
OT CAPDAGDE MEDITERRANEE : SORTIES.gif
Bannière olivier et kevin
RTL 2 bannières 2019
AMAE menuiserie bannière
Madenian sete bandeau
AGDE - SANTONI
EDEN banniere
Galeries Lafayette 3J mars 2019 bannière
BALNEOCAP réouverture 2019 banniere
Archipel de l'eau bannière
GISS BANNIERE
nouribio horizontal
MAISON GIL AGDE
L'escale Affiche
Brasil grill bannière
cpro horizontale
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Bannière Printemps du nautisme 2019
Salon du couteau 2019 banniere
ATOL - OPTICIEN