Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

Salon Nautique d'Automne 2019 : banniere
AGDE - SANTONI
BANDEAU ASG
MAISON GIL AGDE
EDEN banniere
objectif renov banniere adaptation logement
Archipel de l'eau bannière
Brasil grill bannière
Pézenas bien etre 2019
Aqualand 2019 horizontal
Fairway by MERCURE bannière
Camping Canoë Gorges du Tarn : bannière
nouribio horizontal
Agglo Herault med banniere pépinières d'entreprises
HYPER U
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
SORTIES juillet 2019
 jeudis vinocap horizontal
l'AMIRAL horizontal
Bannière olivier et kevin
Bistro Vias Plage bannière
Galeries Lafayette SOLDES été 2019 bannière
BALNEOCAP - PERMANENT
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
RTL 2 bannières 2019
BANNIERE RICHEMER
cpro horizontale
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

AUGEIX David

Profession :
Directeur d'EDF Energie Nouvelle

Date de naissance :
10-01-1971 - AGDE ( 34 )

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Les marins sont souvent des exemples, surtout pour les « terriens ». Leurs ressources sont hors- norme, leurs valeurs font office de références, autant dans le monde du sport que dans le milieu du travail ou dans la vie sociale, tout simplement. Souvent très humble, les marins ont quelque chose de plus, leurs aventures sont humaines, même en solitaire ! .

David Augeix est de ceux-là, depuis ses premiers bords avec papa jusqu’à son accessit au meilleur niveau de la course au large tout en restant amateur.

Il a beau diriger une cinquantaine de personnes dans le grand sud de la France pour EDF Energies Nouvelles, cet ingénieur agathois de 40 ans tout rond revient de la Route du Rhum en bonne place sur son « Class 40 ».

Mi Novembre, il était seul au milieu de l’Atlantique entre Saint- Malo et Point- à- Pitre, vomissant en haut de son mat pour réparer un câble, en pleine tempête.

Ne comptez pas sur lui pour penser que c’est un exploit.

VOILE LOISIR, VOILE PLAISIR

C’est très jeune qu’il a commencé à tirer des bords, David.

Sur le fleuve Hérault, bambin à la barre du petit voilier de cabotage de papa, initié par Georges Fauré, le tonton de Toulon féru de voile.

Et rapidement, c’est vers l’école de voile du Cap qu’il se dirigeait, comme tous les gosses scolarisés ici. Mais David en redemandait. Il prenait un véritable plaisir à manœuvrer la coque, régler la voile, diriger le bateau, gérer les amarres, une navigation déjà synonyme d’évasion.

Il travaillait bien à l’école et faisait preuve de sérieux, même dans ses loisirs. D’ailleurs, la voile était pour lui un loisir; l’énergie du sport il l’a trouvé dans la pratique de l’aviron.

Un sport complet, ardu et physique qu’il pratiquera pendant six ans, ramenant à l’Aviron Agathois quelques bons résultats minimes et cadets en ligues départementale et interrégionale.

Mais il fut « victime » de son gabarit, et malgré sa hargne, son excellente condition physique, il lui manquait quelques centimètres et pas mal de kilos pour rivaliser avec les meilleurs rameurs dès la catégorie junior. Il laissera la pagaie sans pour autant quitter les navires !

Après le voilier de papa et les petites embarcations du Centre Nautique, David s’essaiera au catamaran, sur un bateau de 12 mètres. Une expérience qui amorcera son goût pour l’extrême.

Un cata qui faisait des sorties à la journée depuis le port du cap, où David remplaçait en alternance les skippers Jean-François Morvan et Frédéric Raby. Un boulot d’été plus passionnant qu’au guichet de la Caisse d’Epargne, plus enrichissant que le magasin aux halles d’Agde avec papa, plus motivant que la saison chez les pompiers. Il sera ensuite moniteur de voile avec Jean-Pierre Bouquet, confirmant au passage un goût certain pour la compétition, sensation découverte et amplifiée au contact de Pascal Alilaire et son first class 8.

David a eu son bac au lycée Loubatières et a intégré l’Institut National de Sciences Appliquées à Toulouse. Des études choisies, menées avec curiosité et envie.

VENT DE PASSION

Son rapport avec les éléments va au-delà de la navigation. Pour preuve sa détermination dans un projet fou, surtout en 1994. Dessiner, concevoir, construire et faire tourner une éolienne sur le toit de son école à Toulouse. Fabrication des pales, batterie, alternateur, et les profs médusés de voir une éolienne artisanale fournir de l’électricité ! L’ingénieur en mécanique énergétique qu’il est devenu voulait s’immerger dans les énergies renouvelables.

Mais fort de son diplôme et malgré ses déplacements, David n’avait pas le vent en poupe, le développement durable non plus.

Il vivra sa première expérience professionnelle « sérieuse » en enseignant la mécanique et la physique dans un lycée privé de Salon de Provence. Une trop belle occasion pour naviguer dans « la plus belle rade du monde », à Marseille.

Prof du mardi au jeudi, et sur l’eau entre l’Estaque, le château d’If, le Frioul ou les calanques du vendredi au lundi. Et dire qu’il y en a qui se plaignent !.

Croisière avec papa, voile légère au club, maniement de gros bateau avec Frédéric Raby, régates en first class 8 avec Pascal Alilaire, David avait acquis des expériences diverses en matière de navigation, et ce rythme lui permet de mordre la compétition à pleine dents, franchissant un cap en matière de savoir faire. Après le réglage des voiles et la barre du bateau, c’est au poste de tacticien qu’il s’accomplit, alternant entraînements et courses en réalisant de bons résultats, régulièrement dans le 1er tiers des flottes à l’arrivée au niveau national, gagnant presque tout en local.

MARIN AVANT TOUT

Malgré ce confort de vie, David est quand même plus attiré par l’énergie que par son boulot de prof. Après deux ans de cours à Salon et de courses à Marseille, il trouvera une place intéressante en qualité de chargé d’affaires chez CEGELEC, un prestataire de services pour l’industrie pétrochimique.

Basé à Pau cette fois ci, il tirera des bords entre Hendaye et Bayonne deux ans de suite, deux fois champion d’Aquitaine au passage.

Mais il s’ennuie au boulot, avec peu d’évolution en perspective. Alors retour sur Agde et son Cap, initié à la vente de bateaux par Thierry Bourru.

Comme un poisson dans l’eau, David y serait bien resté, mais l’opportunité de devenir chef de projet dans l’énergie éolienne s’offre à lui rapidement. Objectif professionnel atteint, il appréhendera dès lors les facettes sociales et l’aménagement du territoire au sein de SIIF Energies, petite entreprise précurseur de l’éolien en France, aujourd’hui EDF Energies Nouvelles. Il gérait deux personnes en 2000, plus d’une cinquantaine à ce jour.

Sans abandonner la compétition amateur pour autant, il se met à tirer des bords dans la baie de Port- Camargue en se tirant la bourre avec Kito de Pavant sur Melges 24.

Après un bon milieu de tableau sur la ligne d’arrivée d’un championnat mondial à La Rochelle, David reviendra à la voile légère sur Hobie cat 16. Deux années de raids avec Philippe Castan, longs parcours et grandes boucles au programme.

Et c’est en 2004 qu’il réalise son rêve. Faire l’acquisition d’un 6,50 pour s’inscrire à la Mini Transat.

ADRENALINE NECESSAIRE

Le 30 octobre 2005, David débarquera à Salvator de Bahia, 15ème arrivé sur une flotte de 35.

L’engagement sportif et l’aventure sont mariés, un vaccin nécessitant des rappels. David a croisé des cachalots, des dauphins, des levers de soleil cinématographiques, rencontré l’improbable, salué des chalutiers au milieu de nulle part...Un rêve réalisé, mais après ?

Le but à atteindre sera désormais pour David la Route du Rhum 2010, et c’est sans attendre qu’il part à la recherche de sponsors pour acquérir un Class 40 Akilaria, « beau bébé » de 12,19 m paré pour en découdre au large.

Il accueillera « Rififi » dans le port du Cap en juin 2007, prêt à prendre le départ de la transat Jacques Vabre en double avec Nicolas Marchand quatre mois plus tard.

La Transmed de la SORAC avec Jean-Claude Turpin, des podiums à la Giraglia, au tour de Corse, à la SNIM de Marseille...Puis l’épreuve de qualification à la Route du Rhum, la plus grande course de voile au monde. Un préambule qui se déroulera entre le Cap d’Agde et les Sables d’Olonne, réussi avec succès.

Préparé par Frédéric Peyret, le bateau est au top. David ému, prêt à affronter l’Atlantique

Sa première piqûre de rappel, il l’a dégustée, et dans tous les sens du terme.

Arrivé le 21 novembre à 2h14 sur Point –à- Pitre après 20jours, 13 heures et 22 minutes de mer en solitaire, il finit 19ème monocoque dans sa catégorie la plus importante sur un total de 84 bateaux. Transporté par la ferveur et la passion de la « planète mer » à Saint -Malo, motivé par la bagarre sportive de très haut niveau, charmé par une fraternité intacte malgré la compétition, et renforcé face à l’incertitude.

La prochaine Route du Rhum-Banque Postale est dans trois ans, le Vendée globe en 2012. D’ici là, David aura enchaîné les virages de bouées en Méditerranée et sans doute développé un nouveau projet en Class 40 ou en multicoque 50, plus rapide et plus gros.

Des projets nautiques plein la tête, des envies éoliennes plein les tripes, mais aussi la volonté d’apprécier plein le coeur. Comme par exemple de déguster les moments avec Nany, une chérie qui assume avec amour toute la logistique de ses aventures, une véritable complice de vie. Il envisage l’avenir sereinement, fidèlement soutenu par ses partenaires, un peu comme si le meilleur restait à venir !

FLASHBACK

10 janvier 1971 : naissance en Agde

1980 : sur le voilier en bois avec papa

1981 : école de voile du Cap

1983-89 : Aviron Agathois

1990 : Catamaran

1992 : First Class 8

1994 : Challenge SORAC, 1ère régate

1995 : Ingénieur en mécanique énergétique

1997 : Prof à Salon –de- Provence, Voile à Marseille

1999 : Bosse à Pau, navigue en Atlantique

2000 : Championnat mondial à La Rochelle

2001-2003 : Hobie Cat 16

2005 : Mini Transat 6,50

2007 : Class 40, Transat Jacques Vabre

2010 : Route du Rhum, arrivé 19ème en class 40

2014 : Objectif Rhum !?! 

1986-a: En entraînement à l’Aviron Agathois sur l’Hérault (mars 1986)

1998-a: Sur la plage de la Tamarissière en famille (avril 1998)

 

2003-a: Raid en catamaran autour de Porquerolles avec Philippe Castan (septembre 2003)

2007-a: Baptême du voilier en présence de Gilles d’Ettore, Député-Maire et d’Yvon André, Directeur Général Délégué d’EDF Energies Nouvelles (juin 2007)

2007-b: A l’arrivée de la Transat Jacques Vabre avec Nany (novembre 2007)

2008-a: Thierry Bourru, David Augeix, Bertrand De Pontual, Jean-Claude Turpin et Pascal Allilaire au départ de la Transmed organisée par le club de la SORAC (mai 2008)

2008-b: Même si le confort d’un voilier de course reste rustique, il a aussi été le support de croisières avec Nany (août 2008)

2010-b: Giraglia en baie de Saint Tropez avec Nany et Pascal Allilaire (Juin 2010)

 

2010-e: Peu après le départ de la Route du Rhum, en route vers le grand large (octobre 2010)


 

Les illustrations sonores sont choisies par la rédaction
à titre purement humoristique et illustratif.


 En 2011 il est consacré " Ephebe d' Honneur de la Ville d'Agde " par le député Maire de la Ville d'Agde .


Cliquez sur la photo de groupe pour l'agrandir

 

Retour

Salon Nautique d'Automne 2019 : banniere
AGDE - SANTONI
BANDEAU ASG
MAISON GIL AGDE
EDEN banniere
objectif renov banniere adaptation logement
Archipel de l'eau bannière
Brasil grill bannière
Pézenas bien etre 2019
Aqualand 2019 horizontal
Fairway by MERCURE bannière
Camping Canoë Gorges du Tarn : bannière
nouribio horizontal
Agglo Herault med banniere pépinières d'entreprises
HYPER U
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
SORTIES juillet 2019
 jeudis vinocap horizontal
l'AMIRAL horizontal
Bannière olivier et kevin
Bistro Vias Plage bannière
Galeries Lafayette SOLDES été 2019 bannière
BALNEOCAP - PERMANENT
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
RTL 2 bannières 2019
BANNIERE RICHEMER
cpro horizontale