Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

RTL 2
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
PEUPLIERS
HYPER U
MAISON GIL AGDE
JF TERRASSEMENT
9 ECLUSES
BALNEOCAP - PERMANENT
BANNIERE RICHEMER
GISS BANNIERE
Braderie Valras HORIZONTALE
Braderie VIAS horizontale
VIATERRA - PERMANENT
Bannière olivier et kevin
cpro horizontale
AGDE - SANTONI
CASINO - PERMANENT
Salon Nautique 2018
CAP D'AGDE - AQUALAND 2017
nouribio horizontal
BANDEAU ASG
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
ATOL - OPTICIEN
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
MERCURE
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

NICOLAS Anne-Laure

Profession :
Faire de votre voyage une Réussite

Date de naissance :
19-05-1981 - MONTBRISON ( 42 )

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Anne-Laure NICOLAS
AU DETOUR DU CAP D’AGDE


Cliquez sur les images pour les agrandrir

Au printemps 2006, certains se disaient que c’était le début de la crise, englués dans la morosité.
D’autres plus motivés, voire ambitieux, démarraient leur activité, faisaient germer leur idée.
C’était le cas d’Anne-Laure Nicolas et Valérie Campagnola, constatant depuis un voyage en Thaïlande qu’un sens du service était à apporter au Cap d’Agde.
La mise en place d’excursions et l’accompagnement de personnes sont devenus une évidence pour ces deux filles qui ont connu le cap avec leurs parents vers la fin du siècle dernier, l’une en vacances, l’autre pour y bosser.
Ensemble, elles ont créé “Aux détours des sentiers”, et le cap d’Agde devient dès lors la seule station touristique en Languedoc à se doter d’une agence d’excursions.
Elles étaient loin de s’en douter, l’une comme l’autre, lorsqu’elles sont venues pour la première fois au Cap d’Agde.

ANNE LAURE DE MONTBRISON AU CAP

Anne -Laure a connu le Cap comme la plupart des trentenaires, en vacances avec ses parents.
Un beau jour de l’été 1986, la famille louait un appartement résidence Port Raphaël à l’avant port, tellement bien ici qu’ils investissaient dans la même résidence 10 ans plus tard.
C’est d’ailleurs là que vit Anne -Laure aujourd’hui, au coeur de la première station touristique française, mais dans l’environnement d’un petit port de pêche.
Depuis Montbrison, ville de 15 000 habitants dans la Loire, elle avait rejoint Saint-Etienne pour passer son BTS Tourisme, avec une bienveillante spécialisation sur la conception et la commercialisation de produits touristiques. Bonne élève et visionnaire !

Le Cap d’Agde rythmait ses étés depuis l’âge de cinq ans et son premier boulot, pas encore majeure, c’était à la plonge dans un restaurant de la Flânerie, avant d’enchaîner trois saisons à surveiller les toboggans d’Aqualand.
Pour mettre à profit ses diplômes au plus vite ici, elle a réussi à trouver une place à la réception de Thalacap en plein hiver.
Un centre de thalassothérapie qui a fermé ses portes aujourd’hui, mais qui a permis à Anne Laure de faire ses armes et continuer son expérience à la réception de résidences de tourisme au Cap d’Agde.

VALERIE, UNE SAISON PAS PLUS !

Bosser en hiver au Cap, c’est peut être l’élément clé de leurs parcours croisés
en bord de Méditerranée.
Valérie a connu le choc de la découverte du Cap au mois de février !
Un passage qui devait durer quelques mois, le temps d’aider ses parents à mettre en place la pizzeria qu’ils venaient d’acheter sur le port, faire une saison en cuisine et passer à autre chose.
Elle est finalement restée six ans avec ses parents, avant d’être responsable des glaces à emporter pour Marie Louise sur le Mail de Rochelongue pendant deux saisons.
Ensuite, elle a enchaîné six années rue de la Hune, devenant artisan créateur de bougies sculptées, puis a voulu inclure le hamburger dans sa maîtrise culinaire, et c’est une saison au snack d’ Aqualand qui le lui a apporté.
Car Valérie, à partir de Grenoble et avec un bac en poche, n’a pas lésiné en matière d’expériences et de diversité professionnelles entre deux fêtes.
Outre la cuisine et tous les postes liés à la restauration, elle a commercialisé de la pub pour la SNCF, a été secrétaire, vendeuse de chaussures, hôtesse d’accueil, magasinier livreur, négociatrice en immobilier, enquêtrice pour le tramway de Grenoble, elle a monté des ordinateurs, entretenu des jardins, distribué des prospectus, gardé des gosses dans un centre aéré, fait de la peinture tapisserie, fabriqué des bougies sculptées…
Et créé “Aux détours des sentiers” !

AUX DETOURS DES SENTIERS
Un simple constat partagé par les deux filles : les touristes ne sont pas éclairés sur les richesses environnantes.
Ensemble, elles ont mené un parcours du combattant pour créer et implanter une activité peu conventionnelle. Un an de préparation et d’administration, Anne Laure qui complète son cursus spécialisé
avec une formation d’accompagnateur et gestion de groupe, une capacité de transport voyageurs pour avoir une licence pro, et les voilà investir dans deux minibus.
Neuf places confortables, cd, clim’ avant/arrière, et une sérigraphie sur la carrosserie qui illustre en photos les sites visités.
Pour emmener les estivants à la découverte de la région d’avril à Octobre, mais pas seulement.
Les gens d’ici sans véhicule peuvent bouger l’hiver, vers la Frontière espagnole ou les marchés de Noël à Montpellier, Toulouse, Barcelone… Entre Pâques et Toussaint, cap sur Carcassonne, Aigues -Mortes, Millau, Saint-Guilhem, Pézenas, Sète, l’Abbaye de Valmagne ou le Pont du Gard.

ENTRE SHOPPING, SERVICES ET CULTURE

Circuits oenologiques avec étapes chez les vignerons récoltants, circuits bucoliques chez les producteurs locaux, elles assouvissent plutôt une clientèle étrangère avide de découverts patrimoniale, leurs visites en anglais font un carton plein.



Coté “services”, elle font des transports gare/aéroport, constatant directement le succès croissant de l’aéroport Béziers Cap d’Agde et la qualité de ses usagers.
Et puis il y a Jérôme, du Pacha, a qui elles ne refusent pas d’aller chercher des musiciens dans le Vaucluse, ou ce couple d’Indiens qui veut visiter Barcelone, ces Israéliens à récupérer sur Marseille, ces Russes à ramener de Nice vers le Cap.
La plupart des clients viennent des offices de tourisme du Cap d’Agde et Sète, mais aussi du village naturiste et du Canal du Midi, majoritairement des étrangers. Anglais, égyptiens, australiens, sud-africains, et de plus en plus de norvégiens, suédois ; retombées directes des lignes aériennes
de proximité.
Anne- Laure et Valérie sont ainsi immergées dans la vie locale, et au-delà de leur activité
propre. Elles font partie des membres fondateurs du “Club des Managers Hérault
Méditerranée”, un réseau d’acteurs économiques pertinent et dynamique.
Mais même si leur activité bénéficie d’une réputation sans faille et d’un carnet de commandes optimiste, elle est difficilement viable dans l’état, fardée de charges.
La soif d’expériences que cultive Valérie ne s’arrête pas là, elle met maintenant le cap sur des lignes de confort dédiées au bien-être et au développement personnel, et c’est pour des raisons économiques qu’Anne-Laure continue désormais en solo.
Ouvertes d’esprit, motivées, ne rechignant pas au labeur dans la bonne humeur, elles apportent au cap un sens de l’accueil, une énergie positive.

“Aux détours des sentiers”
Billetterie Office de tourisme du Cap d’Agde
excursions-capdagde.net
Tel : 06 87 29 85 22


 Cet article de notre rubrique Trombinoscap a été publié avec l'aimable autorisation du :

voir l'image en taille réelle

" Magazine du Cap d'Agde " de Georges Renault
d'après un texte de Paul-Eric Laurès


 


 

 

Retour

RTL 2
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
PEUPLIERS
HYPER U
MAISON GIL AGDE
JF TERRASSEMENT
9 ECLUSES
BALNEOCAP - PERMANENT
BANNIERE RICHEMER
GISS BANNIERE
Braderie Valras HORIZONTALE
Braderie VIAS horizontale
VIATERRA - PERMANENT
Bannière olivier et kevin
cpro horizontale
AGDE - SANTONI
CASINO - PERMANENT
Salon Nautique 2018
CAP D'AGDE - AQUALAND 2017
nouribio horizontal
BANDEAU ASG
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
ATOL - OPTICIEN
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
MERCURE