Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

Département hérault je participe banniere
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VIATERRA - PERMANENT
RTL 2 bannières 2019
Cave La part des anges / Boudou banniere 2020
Grande roue banniere
Banniere herault tribune connexions
HYPER U
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
BANNIERE RICHEMER
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Banniere PARADISE 6 mois
Département CD34-AIDEDOM-HTR / Conseil départemental banniere
bannière Balneocap
MAISON GIL AGDE
Office de tourisme Cap d'Agde Méditerranée : SUIVEZ-NOUS
Dermapure banniere
Département CD34-VACC-HTR / Conseil départemental banniere
Département Hérault violences conjugales banniere
BANDEAU ASG
Bannière olivier et kevin
AGDE - SANTONI
Banniere herault tribune
ATOL - OPTICIEN
Paradise bannniere confinement
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

MENARD Robert

Profession :
Maire de Béziers

Date de naissance :
06-07-1953 - Oran ( ALGERIE )

Ecrivez-lui

Demander une modification

 

Robert Ménard, né le 6 juillet 1953 à Oran, est un journaliste, essayiste, éditeur, homme politique français et maire de Béziers.

Il est co-fondateur de l'association Reporters sans frontières (RSF), dont il est le secrétaire général de 1985 à 2008, ainsi que du site internet Boulevard Voltaire, lancé en 2012. Il est également le fondateur, en 2008, de la maison d'édition Mordicus, qu'il dirige avec son épouse, Emmanuelle Ménard.

Un temps engagé à gauche, il s'en éloigne progressivement pour rejoindre l'extrême droite. À l’issue des élections municipales de 2014, il est élu maire de Béziers avec le soutien du Front national, de Debout la République et du Mouvement pour la France. D'orientation populiste, son mandat est marqué par des mesures et des déclarations faisant polémique jusqu'au niveau national et qui sont pour certaines sanctionnées par la justice.

Il se lance dans la vie politique à l'occasion des élections municipales de 2014 à Béziers, en tant que tête de liste soutenue par le Front national, Debout la République, le Mouvement pour la France et le Rassemblement pour la France.

Issu d'une famille catholique pied-noir installée en Algérie depuis 1850, Robert Ménard a neuf ans lorsque sa famille, rapatriée d'Algérie, s'installe à Brusque dans l'Aveyron puis dans le quartier pauvre de la Devèze, à Béziers. Son père, Émile, est tour à tour commerçant, imprimeur et éleveur de poules ; également syndicaliste communiste , il devient membre de l'OAS. L'un des oncles de Robert Ménard est par ailleurs emprisonné pour avoir piloté un avion de putchistes.

Robert Ménard suit les cours du collège religieux Saint-Gabriel à Saint-Affrique, et envisage de devenir prêtre, ce à quoi sa mère s'oppose11. En mai 1968, il fait fermer son collège10. Poursuivant ses études à Montpellier, il choisit la philosophie, choix qu'il décrit comme ne répondant pas spécialement à une vocation.

En 1973, au lycée Jean-Moulin à Béziers, à l'époque des manifestations contre la loi Debré de réforme de l'enseignement, il donne des cours de philosophie, pendant les grèves, à des lycéens pour éviter qu'ils ne prennent trop de retard.

Toujours à Béziers, il est proche des milieux anarchistes puis trotskistes et milite à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), de 1973 à 1979. Il s'inscrit par la suite au Parti socialiste, qu'il rejoint via le courant du CERES, l'aile gauche du PS ; il sera délégué du CERES pour la fédération de l'Hérault au congrès de Metz (6 au 8 avril 1979)13. Il démissionne du PS six mois après l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République, se disant stupéfait par tous ceux « qui se précipitaient sur les places ».

Dans la mouvance des radios libres, Robert Ménard crée en 1978 Radio Pomarède (du nom d'un bandit d'honneur du Biterrois), radio qui continue d'émettre malgré l'interdiction du ministère de l'Intérieur. Devenu président de l'Association Consensus Liberté Radio, il est la cible de très nombreuses poursuites judiciaires. Lors d'un de ses procès, François Mitterrand, alors premier secrétaire du Parti socialiste, se porte témoin de moralité à son égard. Toujours à Béziers, Robert Ménard crée un magazine gratuit, intitulé Le Petit Biterrois, puis est contraint de l'arrêter un an plus tard à la suite de difficultés avec ses annonceurs.

Il devient en 1983 journaliste à Radio France Hérault, poste qu'il occupe jusqu'en 1989.

 

 

 

 

Retour

Département hérault je participe banniere
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VIATERRA - PERMANENT
RTL 2 bannières 2019
Cave La part des anges / Boudou banniere 2020
Grande roue banniere
Banniere herault tribune connexions
HYPER U
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
BANNIERE RICHEMER
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Banniere PARADISE 6 mois
Département CD34-AIDEDOM-HTR / Conseil départemental banniere
bannière Balneocap
MAISON GIL AGDE
Office de tourisme Cap d'Agde Méditerranée : SUIVEZ-NOUS
Dermapure banniere
Département CD34-VACC-HTR / Conseil départemental banniere
Département Hérault violences conjugales banniere
BANDEAU ASG
Bannière olivier et kevin
AGDE - SANTONI
Banniere herault tribune
ATOL - OPTICIEN
Paradise bannniere confinement