Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

BANNIERE RICHEMER
Bannière olivier et kevin
ORANGE : Horizontal Bons Plans et Soldes sur les accessoires et terminaux nus mobiles
Madenian sete bandeau
Fairway by MERCURE bannière
MAISON GIL AGDE
ATOL - OPTICIEN
RTL 2
JF TERRASSEMENT
EDEN banniere
cpro horizontale
objectif renov banniere adaptation logement
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
nouribio horizontal
SORTIES.gif : Office de tourisme
AGDE - SANTONI
VIATERRA - PERMANENT
L'escale Affiche
GISS BANNIERE
Ballesta bannière
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

LAPOSTOLLE Elisabeth

Profession :


Date de naissance :
23-04-2018 -

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Femme Engagée

Un mot : Persévérance

Une devise : "Parce que vous êtes en vie, tout est possible" - Thich Nhat Hanh

C’est son histoire personnelle qui a déterminé les missions de vie de cette femme de 50 ans très engagée bénévolement depuis plus de 30 ans dans de multiples causes humaines. Native de région parisienne, Elisabeth a passé ses 20 premières années de vie séquestrée jusqu’à saisir l’opportunité de s’enfuir à une semaine d’accoucher.

Dès 1988, alors assistante de direction dans le btp et le traitement des eaux, elle va, 3 ans durant, secrètement organiser le départ de sa mère de la “maison de l’enfer” de Montesson (78) et l’a faire cacher 2 ans, tandis qu’elle mettra tout en oeuvre pour faire prononcer le divorce de ses parents aux torts de son père. Deux années de planque et de cavale, pendant lesquelles il lui a fallu jongler seule jusqu’au jugement avec les accès de fureur de son père armé et violent. Elisabeth n’aura pas d’autre alternative que de devenir l’aidante permanente de sa mère alors qu’aucune structure d’accueil n’existait en France pour recevoir et pour traiter les victimes, comme elles, de longues séquestrations et d’actes de cruauté.

Comme la plupart des “survivant(e)s” Elisabeth va déclencher, en 1993, un stress post-traumatique complexe et des symptômes traumatiques à l’identique d’un militaire en captivité et torturé. Ce nouveau parcours, de santé et de handicap, du combattant va la contraindre, en 2003, à quitter ses fonctions d’assistante de direction et à s’installer en famille dans l’Hérault. Forte de ses expériences personnelles passées, elle va très discrètement se consacrer, à titre privé, à des actions bénévoles d’assistance à +/- 100 victimes de violences domestiques (notamment viols et emprise) qui à l’heure actuelle sont toutes sorties d’affaire et en sécurité.

Diversifiant ses aides aux familles, elle sera également famille d’accueil avec pré-sociabilisation de chiens d’assistance pour des personnes handicapées (Handi’Chiens dans l’Hérault), puis visiteuse “cynothérapie” en binôme avec son chien d’assistance personnel en maison de retraite (EHPAD Nissan-lez-Enserune) ainsi que visiteuse en établissements hospitaliers et en maisons de retraite (VMEH Béziers).

En 2007, c’est une rencontre avec un officier qui va définitivement décider de son approche des traumatismes de guerres et de ses engagements patriotiques, notamment de son implication bénévole dans le devoir de mémoire en hommage à des soldats disparus en théâtres d’opérations extérieures de l’air.

En 2016, Elisabeth devient porte-drapeau et elle rejoint, dès 2017, l’UNC Agde (sa “section de coeur”) en tant que porte-drapeau, chargée de communication et membre du conseil d’administration.

Désignée par les membres du bureau de l’UNC Agde pour porter un des drapeaux de la section au Centenaire de l’Union Nationale des Combattants, elle sera présente à Paris le 12 mai 2018, où sont attendus pour cet évènement historique près de 1500 drapeaux UNC en provenance de la France entière. Avec ses camarades, Elisabeth y rendra hommage avec honneur et fierté aux soldats disparus en participant à une messe dans la Cathédrale Notre Dame de Paris, à un défilé aux Champs-Elysées, à un hommage au soldat inconnu et au ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe.

Son message : “J’essaie aussi de transmettre aux jeunes générations” Mya, sa petite-fille de 3 ans, se voit déjà porte-drapeau. (extrait de la revue du Département “Mon Hérault” mars/avril 2018)

En parallèle, Elisabeth rédige actuellement un livre témoignage : “Le Petit Soldat de l’Ombre” qui relate son parcours atypique de combattante “civile” et de handicap tandis qu’elle poursuit ses interventions bénévoles auprès des victimes de violences domestiques. Depuis 4 ans, elle s’est entourée d’un petit réseau composé de femmes de confiance (Nancy, Ana et Marie-Jeanne) qui l’épaulent dans l’aide à la reconstruction des personnes ou pour leur mise en sécurité temporaire.

Elisabeth a pour projet de pouvoir s’établir à son compte en tant que Praticienne en Désensibilisation des Mémoires Émotionnelles (certifiée depuis 2015), de poursuivre et de développer ses actions en faveur des victimes de violences domestiques, des anciens combattants et leurs proches ainsi qu’auprès des victimes de catastrophes naturelles.

 

Retour

BANNIERE RICHEMER
Bannière olivier et kevin
ORANGE : Horizontal Bons Plans et Soldes sur les accessoires et terminaux nus mobiles
Madenian sete bandeau
Fairway by MERCURE bannière
MAISON GIL AGDE
ATOL - OPTICIEN
RTL 2
JF TERRASSEMENT
EDEN banniere
cpro horizontale
objectif renov banniere adaptation logement
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
nouribio horizontal
SORTIES.gif : Office de tourisme
AGDE - SANTONI
VIATERRA - PERMANENT
L'escale Affiche
GISS BANNIERE
Ballesta bannière