Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

Bistro Vias Plage bannière
EDEN banniere
l'AMIRAL horizontal
HYPER U
Camping Canoë Gorges du Tarn : bannière
objectif renov banniere adaptation logement
RTL 2 bannières 2019
Fairway by MERCURE bannière
Capao  fitness bannière du 1er sept au 30 octobre 2019
Bannière olivier et kevin
Agglo Herault med banniere pépinières d'entreprises
AGDE - SANTONI
BANDEAU ASG
nouribio horizontal
E-Cap, le 1er salon de la mobilité électrique bannière
Archipel de l'eau bannière
SORTIES.gif
ATOL - OPTICIEN
MAISON GIL AGDE
BANNIERE RICHEMER
BALNEOCAP - PERMANENT
Salon Nautique d'Automne 2019 : banniere
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VIATERRA - PERMANENT
2ÈME GRAND BAZAR DE PÉZENAS
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Brasil grill bannière
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

LAPOSTOLLE Elisabeth

Profession :
Praticienne et conseillère en désensibilisation des mémoires émotionnelles et vécus traumatiques (spécialisée emprise, viols et violences domestiques)

Date de naissance :
15-01-2019 -

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Femme Engagée 
 

Un mot :​ Persévérance
Une devise :​ "Parce que vous êtes en vie, tout est possible" - Thich Nhat Hanh
Un message : ​“Tant que je pourrai me tenir debout, même sur un seul genou, ​je me fais un devoir de témoigner, de porter assistance aux autres femmes victimes, de leur montrer qu’il est possible de s’en sortir vivante et de se (re)construire … Libre !”

***


C’est son histoire personnelle qui a déterminé les missions de vie de cette femme très engagée bénévolement depuis plus de 30 ans dans de multiples causes humaines.

Native de région parisienne, Elisabeth Lapostolle a passé ses 20 premières années de vie séquestrée, asservie et violentée (sévices, actes de cruauté, viols, obéissance par arme à feu,...) jusqu’à saisir l’opportunité de s’enfuir à une semaine d’accoucher, après 3 interventions de polices infructueuses.

Dès lors, elle va, 3 années durant, secrètement organiser le départ de sa mère de la “maison de l’enfer” de Montesson (78) et l’a faire cacher tandis qu’elle mettra tout en oeuvre pour faire prononcer le divorce de ses parents aux torts de son père. Deux années de planques et de cavales pendant lesquelles elle aura jonglé seule jusqu’au jugement avec les accès de fureur de son père armé et violent.
 

Elisabeth n’aura pas d’autre alternative que de devenir l’aidante permanente de sa mère alors qu’il n’existait en France aucune structure d’accueil pour recevoir et pour traiter les victimes de longues séquestrations et d’actes de barbarie.

***


Comme nombres de survivant(e)s, Elisabeth va déclencher dès 1993, un stress post-traumatique complexe à l’identique d’un militaire en captivité et torturé, mais notamment une polyarthrite rhumatoïde invalidante qui la conduira pour 4 années d’hospitalisation dont une année en fauteuil roulant.

Dès 2002, ce nouveau parcours du combattant va la contraindre, sous chimiothérapie, à quitter ses fonctions d’assistante de direction et à s’installer en famille dans l’Hérault.

Elle diversifiera alors ses aides bénévoles aux familles, débutées dans le 78, en devenant famille d’accueil Handi’Chiens avec pré-sociabilisation de chiens d’assistance pour des personnes handicapées et chiens d’éveil, visiteuse “cynothérapie” en binôme avec son chien d’assistance personnel en EHPAD (Nissan-lez-Enserune, Vias et Marseillan) ainsi que visiteuse en établissements hospitaliers et en maisons de retraite (VMEH Béziers).

***


En 2007, c’est une rencontre avec un officier qui va définitivement décider de son approche des traumatismes de guerres et de ses engagements patriotiques, notamment de son implication bénévole dans le devoir de mémoire en hommage à des soldats disparus en théâtres d’opérations extérieures de l’air.

Forte de ses expériences personnelles passées, Elisabeth va reprendre très discrètement dans sa région d’adoption d’Occitanie ses actions bénévoles d’assistance aux femmes victimes de violences domestiques (notamment d’emprise et de viols).

Elle crée alors un nouveau “réseau de l’ombre”, sa page personnelle d’informations (DStressOn), une ligne téléphonique où les victimes peuvent la contacter ainsi qu’un groupe et un profil privé facebook où elle peut être jointe sur recommandations d’anciennes victimes.

En 2012, en fin de chimiothérapie, elle séjourne quelques mois au Canada et s’informe sur les techniques de désensibilisation en médecines dites alternatives.
En 2015, elle devient praticienne en désensibilisation des mémoires émotionnelles.

***

En 2016, Elisabeth est alors porte-drapeau lorsque M. Gérard Autier, Vice-Président et Chancelier de l'UNC - Fédération Hérault, lui propose de rejoindre l'UNC Agde.

Début 2017, elle intègre l'équipe fraîchement élue et constituée par M. Jean-Pascal Ruvira, Colonel (e.r) de l'Armée de l'Air, qui en est devenu le Président. Elle rejoint donc l’UNC Agde en tant qu'adhérente bénévole = porte-drapeau, chargée de la communication, de la création des outils internet, membre du conseil d’administration et contact informations sociales / handicap / post-traumatismes.

Elisabeth est désignée pour porter un des drapeaux de la section d’Agde lors du Centenaire de l’Union Nationale des Combattants aux côtés de 1700 camarades porte-drapeaux en provenance de la France entière.

 

Le 12 mai 2018, Elisabeth participait donc à cet évènement historique de l’UNC et de l’Union Fédérale en rendant hommage aux combattants lors d’une messe dans la Cathédrale Notre Dame de Paris, d’un défilé aux Champs-Elysées, d’un hommage sur la tombe du soldat inconnu et d’un ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe.


***


Début 2019, Elisabeth a souhaité sélectionner ses combats et refermer la page de 12 années bénévoles dédiées au Monde Combattant pour se consacrer exclusivement à sa mission de vie.

Elle rédige actuellement un livre témoignage : “Le Petit Soldat de l’Ombre” qui relate son parcours singulier de combattante “civile” tandis qu’elle poursuit ses interventions bénévoles auprès des femmes victimes de violences domestiques et ses visites en EHPAD avec son fidèle compagnon Mr D3 du Domaine des Eclaireurs.

A l’heure actuelle ce sont 134 victimes/survivantes qui sont sorties d’affaire et en sécurité tandis que le “réseau de l’ombre” ​s'agrandit !

Il est notamment composé de femmes de confiance : Nancy, Ana, Marie-Jeanne et Johanna qui épaulent Elisabeth dans l’aide à la (re)construction des personnes ou pour leur mise en sécurité temporaire, si nécessaire.

Des remerciements particuliers sont adressés à : Mme Marie-Christine Fabre de Roussac, M. Sébastien Frey, Mme Cathy Corbier, Dr Mastour, Mme Chamboncel, Brigitte, Elodie (2), Dr Fraigneau, Mme Suzan, Mme Garèse, Dr de Mortillet, Dr Thouroude, ... et à M. Shane Patrick Mc Carthy (Firefighter Officer Ireland) pour leur soutien et/ou pour leurs encouragements constants.

 

Retour

Bistro Vias Plage bannière
EDEN banniere
l'AMIRAL horizontal
HYPER U
Camping Canoë Gorges du Tarn : bannière
objectif renov banniere adaptation logement
RTL 2 bannières 2019
Fairway by MERCURE bannière
Capao  fitness bannière du 1er sept au 30 octobre 2019
Bannière olivier et kevin
Agglo Herault med banniere pépinières d'entreprises
AGDE - SANTONI
BANDEAU ASG
nouribio horizontal
E-Cap, le 1er salon de la mobilité électrique bannière
Archipel de l'eau bannière
SORTIES.gif
ATOL - OPTICIEN
MAISON GIL AGDE
BANNIERE RICHEMER
BALNEOCAP - PERMANENT
Salon Nautique d'Automne 2019 : banniere
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VIATERRA - PERMANENT
2ÈME GRAND BAZAR DE PÉZENAS
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Brasil grill bannière