Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

1er cas humain de grippe aviaire H10N3 en Chine : faut-il craindre une nouvelle pandémie ?

Un premier cas chez l’être humain de grippe aviaire H10N3 vient d'être répertorié en Chine. Cette maladie touche habituellement les oiseaux, jamais les humains. Doit-on s'inquiéter ?

On vient d’apprendre qu’une personne de 41 ans, qui vit dans l’est de la Chine, à Zhenjiang, a dû être hospitalisée fin avril pour une grippe inhabituelle. Selon les informations transmises, le malade sera prochainement sortant de l’hôpital. Ce patient était atteint de la grippe aviaire H10N3, selon le ministère de la Santé français, qui s’est empressé, dans un communiqué, d’indiquer que “Le risque de diffusion à grande échelle (chez les humains) est extrêmement faible”. D’après le ministère de la Santé, aucun autre cas humain d’atteinte par le virus H10N3 n’a été relevé à part celui-ci.

Un risque de pandémie ?

Le ministère de la Santé affirme que normalement, le H10N3 n’a “pas la capacité d’infecter les humains”. Etant “faiblement pathogène” chez les oiseaux, il y a peu de risques qu’il entraîne une maladie. Toutes les personnes cas contacts de la province du Jiangsu ont été testées, et il semblerait qu’aucune d’entre elles n’ait été atteinte par le virus pour l’instant. On ne connaît pas encore les circonstances de la contamination du patient 0.

Et en France ?

Depuis l’hiver dernier, en France , une souche de grippe aviaire H5N8 touche des millions de volailles, et en particuliers des canards, qui ont dû être abattus pour éviter tout risque de propagation.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.