2es Journées citoyennes Différent Comme Tout le Monde du 23 au 26 février à Montpellier

Avant de rejoindre Carcassonne, le Pont du Gard, Perpignan, La Lozère, Sérignan pour la CABEM, Narbonne, Martigues et…

Avant de rejoindre Carcassonne, le Pont du Gard, Perpignan, La Lozère, Sérignan pour la CABEM, Narbonne, Martigues et MarseillleleJournées Handi-citoyennes amorcent leur dernière semaine  à Montpellier, placée sous le signe de l’art. En participant àune dizaine d’ateliers consacrés au handicap, les collégiens pourront notamment faire une expérience insolite : réaliser une sculpture collective dans le noir avec Doris Valério, un artiste non-voyant, dont les mains ont remplacé la vue”. A l’âge de 30 ans, à la suite d’une maladie, il s’est plongé dans la création, au point d’être reconnu aujourd’hui, 25 ans plus tard, sur le plan international. Il est venu partager sa passion avec la jeunesse. 

Susciter la réflexion

Vivre le quotidien d’une personne handicapée, c’est ce que 7 000 jeunes de 120 collèges de classe de cinquième expérimentent au travers de parcours ludo-pédagogiques, de février à novembre 2015, en Languedoc-Roussillon et, pour la première fois, en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Jean-Christophe Parisot, premier préfet handicapé de France, en mission de service public, chargé de la lutte contre l’exclusion, est à l’origine de ce projet inédit itinérant, d’intérêt national, organisé conjointement avec les rectorats de Montpellier et d’Aix-Marseille. L’édition 2015, s’insère dans le cadre de la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, qui célèbre cette année son 10e anniversaire. Cette loi rappelle les droits fondamentaux des personnes handicapées dans tous les champs de la vie sociale : scolarité, emploi, citoyenné, accessibilité, ressources… L’un des axes fondamentaux de cette loi porte sur le droit à la scolarisation de chaque enfant au plus près de son domicile, quel que soit le type de handicap. Pour mieux accueillir la différence à l’école, l’association veut stimuler le dialogue avec les acteurs de l’enseignement et les représentants de l’Etat pour réfléchir à la création, au niveau national, de modules de formation sur le thème du handicap dans le cursus scolaire.
«Le handicap est un levier important pour comprendre qu’on a tous besoin les uns des autres», fait valoir le préfet, constatant que les élèves des quartiers difficiles avaient l’an passé adhéré plus facilement que les autres à ce programme: «Des jeunes sur le point de décrocher se sont rendu compte qu’il y avait des personnes qui souffraient de problèmes plus graves que les leurs». (AFP)
Cliquer sur le lien pour voir la bande annonce : http://www.dailymotion.com/Katia-Martin-Maresco

Un projet novateur pour « mieux vivre ensemble »…

Ce projet, préparé en amont avec les enseignants vise à sensibiliser 7 000 collégiens au handicap à travers différents parcours pédagogiques adaptés.L’un des objectifs est d’amener ces jeunes à comprendre ce que signifie être différent dans son corps et dans son psychisme. Comment vivre dans la cité avec son handicap ? Comment se comporter face à une personne aveugle ? Comment vit-on quand on est sourd ? Comment fait-on pour se déplacer en fauteuil ? Ces questions seront abordées de façon ludique et vivante pour appréhender concrètement les différences tout en les dédramatisant.
La 2e édition s’étend et devient itinérante : Montpellier (jusqu’au 26 février) | Carcassonne
(16 au 18 mars) | Le Pont du Gard (les 23, 24, 26 et 27 mars) | Perpignan (1er au 3 avril) |
La Lozère (9 et 10 avril) | Sérignan pour la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée
(les 4, 6 et 7 mai) | Narbonne (11 et 12 mai) | Vaucluse (26 au 29 mai) | Martigues (1er au 5 juin) |
Marseille (2 au 6 novembre).

3 parcours ludiques et pédagogiques pour comprendre

Les collégiens pourront explorer, durant une demi-journée, 3 parcours en présence d’un parrain ou d’une marraine par journée, avec comme fil conducteur la sensibilisation à la différence autour de :
1) l’accessibilité et la citoyenneté :
– Des ateliers permettront aux collégiens de se mettre dans la peau de personnes handicapées (rouler en fauteuil, marcher avec une canne blanche, sculpter les yeux bandés, LSF, porter des habits lourds pour ressentir le poids de l’âge, jouer au football avec un casque anti-bruit, le handicap psy…) et une histoire à découvrir sous forme d’une bande dessinée. Les élèves décideront de la fin. Ces activités seront menées dans le but de sensibiliser les enfants à l’entraide et aux difficultés d’une personne en situation de handicap dans un monde mal adapté pour elle.
2) l’accessibilité à l’emploi : une scénographie originale intégrant des vidéos, des photos, des reportages, des témoignages et des échanges avec des salariés d’entreprises.
3) l’accessibilité à la culture et aux loisirs : des mises en situations, des démonstrations, des ateliers.
Un diplôme d’handi-citoyen couronnera la fin du parcours et un concours photos « Différent Comme Tout le Monde » sera proposé aux collégiens pour exprimer leur talent et leur sensibilité.
Un homme au service des autres…
Si Jean-Christophe Parisot de Bayard, rebaptisé le « Préfet des Autres », récemment élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur, 47 ans, né au Cameroun, père de 4 enfants, est l’âme de ce projet, c’est qu’il est lui même myopathe, tétraplégique vivant en permanence avec une assistance respiratoire. Le succès dIntouchables, retraçant l’histoire de son ami Philippe Pozzo di Borgo, l’afortement incité à concrétiser son projet. « J’ai rêvé, voulu et soutenu Différent Comme Tout Le Monde car je veux un monde plus juste. Je ne veux plus qu’on enferme les personnes handicapées dans une image dépassée, fausse et mortifère. Je veux que les talents, l’imagination, la fraternité soient des réalités vécues, voulues, défendues »,confie t-il.
A propos de l’association Différent…Comme Tout Le Monde
Différent Comme Tout Le Monde est une association apolitique, à but non lucratif, créée en 2014,
où la différence liée au handicap est un atout et non une déficience. L’association est parrainée par le Préfet Parisot, présidée par Delphine le Sausse, sétoise, docteur en pharmacie, neuf fois championne du monde handisport en ski nautique et pilotée par Marie-Hélène Delon, secrétaire générale.
Aller plus loin :
· Un DVD intégrant un clip vidéo réalisé par Katia Martin-Maresco sera distribué prochainement dans toute la France, via le réseau des Carrefour Market, au profit de l’association (don selon votre bon vouloir).
· Un numéro spécial dédié aux collégiens de Différent Comme Tout Le Monde magazine présentera un reportage sur la rencontre entre le préfet et trois collèges, des portraits de jeunes et sera diffusé à 10 000 exemplaires dans les collèges du Languedoc-Roussillon et PACA.
Des partenaires et mécènes engagés
Le succès grandissant de ce projet sociétal est aussi lié à la  formidable mobilisation de partenaires institutionnels, d’établissements d’enseignement supérieur, de nombreuses entreprises citoyennes publiques et privées, des médias et de 60 associations bénévoles et au soutien logistique de premier plan du Lions Club International issus de sept  départements et de 3 Instituts de Formation des Soins Infirmiers (IFSI).
Retrouvez la liste des partenaires sur www.differentcommetoutlemonde.org
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.