Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

77 nouvelles rames de tramway pour Montpellier entre 2024 et 2030

Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole, maire de Montpellier ; Julie Frêche, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée au Transport et aux Mobilités actives ; et Laurent Nison, adjoint au maire délégué aux grands travaux, à l’embellissement de la ville et du cadre de vie, et à la coordination des travaux, président de TaM, ont évoqué devant la presse le 9 décembre le lancement du « plus important appel d’offres de France pour l’acquisition de rames de tramway », dans le cadre du Plan d’urgence Mobilités Zéro carbone de Montpellier.

Cet appel d’offres « ouvert », dont le montant s’élève à environ 275 millions d’euros HT, concerne la fourniture de 77 rames de tramway entre 2024 et 2030. Sur ces 77 rames, 30 rames remplaceront 30 trams en bout de course de la ligne 1, et 22 rames circuleront sur la future ligne 5. Les 25 rames restantes permettront de faire face à l’accroissement de fréquentation du réseau lié à l’instauration à venir de la gratuité totale des transports publics pour les habitants de la Métropole. L’ensemble sera livré de 2024 à 2030. Les rames arriveront deux par deux au dépôt, chaque mois, afin d’être testées puis mises en service.

« Les entreprises qui répondront à cet appel d’offres devront être à la hauteur sur le prix et en termes d’innovation. Elles devront penser le tramway de demain, proposer des améliorations ergonomiques, de confort, prévoir éventuellement l’accueil de vélos, proposer une ambiance », estime Michaël Delafosse, qui ajoute : « Nous les attendons sur les volets R&D et écoresponsabilité ». 

tram 2 copie
30 trams de la ligne 1 seront remplacés “après 25 ans de bons et loyaux services”, a indiqué Michaël Delafosse.

 

Accélération de la mise en chantier de la ligne 5

L’intérêt de la ligne 5 – qui devrait être mise en service au dernier semestre 2025 – sera de desservir des quartiers comme Ovalie, Estanove, Bagatelle, et au nord le Cirad, l’IRD, Agropolis et le rond-point de Girac, mais aussi des villes comme Murviel, Pignan, Lavérune, Cournonsec, Cournonterral, dont les habitants pourront facilement se rendre jusqu’au cœur de Montpellier. Longue de 16 km, elle comportera 27 stations. Elle nécessitera au total 440 millions d’euros d’investissement.

« La ligne 5 aura une identité visuelle forte, et nous nous appuierons sur des artistes pour cela. Elle dira des choses sur notre ville. La ville de Montpellier a fait le choix très audacieux d’aller solliciter Garouste et Bonetti et Christian Lacroix pour les précédentes lignes. C’est une évidence : le design de la ligne 5 ne sera ni gris ni triste. Il évoquera les sciences et la recherche », a assuré le président de la Métropole.

Virginie MOREAU
vmoreau.hje@gmail.com


Lire aussi :

Enedis poursuit activement les travaux préparatoires de la ligne 5 de tramway (vidéo)

 

Lire aussi : 

Un menu végétarien par jour dans les cantines scolaires de Montpellier à compter du 4 janvier

Biotech, vaccins : Ciloa (Montpellier), une nouvelle unité de production aux normes GMP

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.