A L’ombre de la croix de Lorraine (12) Notre devoir de MEMOIRE : (deuxième partie)

A L’ombre de la croix de Lorraine (12) Notre devoir de MEMOIRE : (deuxième…

Image 03(3)

A L’ombre de la croix de Lorraine (12) Notre devoir de MEMOIRE : (deuxième partie)

Hommage à tous les enfants d’Agde morts pour la France, Héros de la Résistance,

Victimes du Nazisme
Notre photo André Bessière et David Mallen, faisant la lecture de la liste des RESISTANTS morts pour la France au combat ou sous la torture

Image 01(2)

André Chassefière, militant communiste, a pris part à la Résistance en septembre 1940, il compte parmi les premiers résistants, arrêté à Paris le 7 mars 1942. Patriote exemplaire, il est fusillé le 21 septembre au matin au chant de la Marseillaise. Il avait 34 ans.

Image 02(2)Claude Vigné né à Agde le 10 décembre 1926 et lâchement assassiné à 17 ans par deux patrouilles allemandes le 18 mars 1943. Pour avoir malgré l’interdiction, tenté de photographier la côte. Plus de 2000 personnes lui ont fait d’émouvantes funérailles Malgré la présence des troupes allemandes

Daniel RICHAUD, né à Agde le 30 avril 1925 rentre le 1èr juin 1942 dans les forces françaises combattantes, réseau Alliance, en tant qu’opérateur radio, sa famille ignore son engagement, mort en déportation, à 19 ans, en mars 1944, on ne connaîtra son calvaire que bien après la guerre.

André VEYGALIER, né à Agde le 23 septembre 1925. Tué au combat, à 19 ans. dans une terrible embuscade tendue par les Allemands, à Condat en Combrailles Puy de Dôme, le 9 juin 1944. Son corps méconnaissable n’a pu être rendu à sa famille il repose sur la terre où il est tombé. 

Image 08(5)Louis BAGES, né le 2 octobre 1903 à Pézénas, a rejoint le maquis dans l’Aude le 1èr janvier 1944, il tombe à 41 ans, le 27 juillet 1944 à Sonnac, lors d’une confrontation avec les troupes allemandes, en protégeant héroïquement la retraite de ses hommes.

Image 09(8)Jean ROGER, sert d’agent de liaison à son père François chef de secteur de l’Armée Secrète de Combat à Agde. Il meurt dans un affrontement, à La Pezade, le 21 août 1944 à 21 ans. C’est François Roger qui attestera de la création en 1942 des JRA, les Jeunes Résistants Agathois, créés par Jean Cruells Capèce.

Fin 1942 les J.R.A. rompent leur isolement

(Nos photos les officiels, les invités et le groupe des maquisards écoutant attentivement la suite du discours d’André Bessière sur la place du 18 Juin)
« ….Par l’intermédiaire d’un ami Sétois Jean Cruells Capece entre en contact étroit avec André Portes l’un des responsables des Groupes Francs du Mouvement Combat. Au cours d’un rendez-vous fixé en gare de Sète c’est le traquenard. Jean Cruells Capèce se sauve d’extrême justesse mais André Portes, qui a été dénoncé, est arrêté, emprisonné et torturé à Montpellier. Unique témoignage de son incarcération, celui du brigadier Fassou de la police municipale de Sète. Détaché périodiquement à l’intendance de Montpellier, il avait eu pitié de Mme Portes, pauvre mère éplorée, qui venait prendre des nouvelles de son fils et que les salopards de la Brigade spéciale laissaient sécher des après-midi entières.

Image 10(8)« Ne revenez plus, lui avait-il dit un jour, je vais tenter d’aller le voir et vous tiendrai au courant. »
Il s’était arrangé pour voir André dans la pénombre, au travers du judas de sa cellule et ce qu’il avait vu, comment le décrire et le répéter à une mère ? Il n’avait eu que le courage d’un échange de linge sale contre du

propre et là, il ne savait que faire devant le spectacle de cette mère qui, effondrée sur une chaise, sanglotait doucement en serrant contre son sein la flanelle ensanglantée de son fils.
André Portes sera ensuite dirigé sur le camp de Compiègne Royallieu, l’antichambre de la Déportation, ou je l’ai précédé de quelques semaines.

Le 27 avril 1944, en gare de Compiègne marchandise, nous compterons parmi les quelques 1700 détenus embarqués et comprimés à 100 et plus par wagon à bestiaux qui vont connaître quatre jours et trois nuits apocalyptiques. A cent et plus par wagon de 17 m2, impossible de s’allonger ni même de s’asseoir, on ne tient que debout en équilibre instable, ou l’on s’affaisse. 

Image 12Sans presque manger, ni boire, ni dormir, à transpirer et se déshydrater, au fil des heures chaque wagon se transforme en cellule d’aliénés puis en cercueil roulant. On dénombrera 60 morts et autant de cas de folie lorsque les portes s’ouvriront sur l’enfer d’Auschwitz ou nous serons tatoués, sur l’avant-bras gauche, de notre numéro de matricule.

André Portes deviendra le 186 259 et moi le 185 074. D’Auschwitz nous seront transférés aux camps de Buchenwald puis de Flossenbürg ou André Portes, en total dénuement, mourra d’épuisement en janvier 1945. Ses parents ne s’en remettront jamais. A 21 ans André Portes avait rejoint la cohorte des dizaines de milliers d’hommes courageux, comme ceux du maquis de St Vincent

d’Olargues, qui avaient fait abstraction de leur vie pour que soit sauvé l’honneur de la France. » André BESSIERE

Image 11(1)Des Témoignages :

David et Philippe ont, avec conviction, rappelé des extraits des allocutions prononcées, il y a 20 ans, en Hommage à la famille Cruells Capèce à l’origine des J.R.A. et du Maquis Saint Vincent d’Olargues par les regrettés, le Colonel Maurice Pacull, et le président Franz Xavier Jedlitschka, ancien prisonnier du maquis au nom de ses camarades. Nous les fêtons aujourd’hui !

Un homme tranquille :

Dans son allocution, le colonel Maurice Pacull déclarait que toute la famille Cruells Capèce l’aimait comme un enfant de la famille, et il ajoutait : « Mr. Cruells, sous les dehors modestes et avenants d’un homme tranquille était un héros !! Du héros il avait la simplicité et il fallait être son ami pour savoir comment, pendant la guerre de 14/18 il avait réussi à se faire engager à la Légion Etrangère alors qu’il n’avait pas l’âge légal pour le faire….

Image 13Mais, à la Légion on sait reconnaître les âmes fortes et on n’était certainement pas dupes des histoires de ce petit catalan français qui se vieillissait de cinq ans et se disait espagnol…..

Mr. Cruells, un vrai héros ! dans la guerre comme dans la Résistance, il servait son pays tout simplement parce que c’était son devoir et il se battait sans haine parce qu’il était profondément chrétien ! …..« L’adversaire vaincu, c’est un homme et il peut être mon ami » m’avait-il dit un jour… Et voilà cette famille française issue d’un faux espagnol mais d’un vrai légionnaire. Honneur et Fidélité, Dieu et la France voila les Cruells Capèce ! (La photo, le Colonel Pacull décorant Henri Tarbouriech, alias Agde engagé à 15 ans dans le Maquis!) 

Image 14Philippe Colangélo, lisant à son tour, un extrait de Franz Xavier Jedlitschka, que l’on voit sur la photo prononçant son discours, en hommage au Commandant Cruells Capèce et aux maquisards du maquis Saint-Vincent d’Olargues. C’était, comme le colonel Pacull, en 1994, à l’occasion du 50ème anniversaire.

Mesdames, Messieurs,

Tout d’abord, je voudrais vous remercier très sincèrement pour votre invitation à l’occasion du 50ème anniversaire de l’entrée du Maquis Saint Vincent dans Agde. Si aujourd’hui, 50 ans après, j’en ai la possibilité, c’est grâce à la droiture, à la

chevalerie et aux sentiments humains du commandant Cruells Capèce ainsi qu’aux maquisards du Maquis Saint Vincent qui étaient sous ses ordres… « Franz n’oubliait jamais de se féliciter de l’attitude des habitants de Saint Vincent envers les prisonniers » C’était en 1944 dans une époque aux sentiments confus et pas évidents et pour cette raison, à l’occasion de cet anniversaire, je suis heureux aujourd’hui, en ce lieu, respectueusement affligé, de m’incliner profondément devant chacun de ceux qui ne sont plus parmi nous et je suis reconnaissant de tendre la main à ceux qui sont réunis ici en ce jour.

Image 15(2)Aujourd’hui, non seulement le pacte de l’amitié entre la France et l’Allemagne ainsi que l’Europe Unie nous ont rapprochés tout comme l’ont fait les événements vécus pendant les combats.
A travers ces expériences d’importantes leçons et jugements nous ont appris à ne plus lever les armes, les uns contre les autres. Une ligne tracée et toujours répétées par le Général De Gaulle. Je vous souhaite dans ces heures de commémoration tous mes meilleurs vœux et vous remercie pour tous ces égards que vous m’avez démontrés…

Franz Xavier Jedlitschka, un grand Monsieur !
Dans le prochain N° nous relaterons la présence des vétérans du maquis et des officiels, ceux de Saint-Vincent d’Olargues et d’Agde. Nous vous donnerons rendez-vous pour la messe annuelle du Souvenir du Général De Gaulle.

Le président Jules Cruells Capèce Minutolo

Pour nous joindre : Les AMIS D’AGDE, C/C Jules Cruells Capèce Minutolo
53 bis rue Sadi Carnot 34300 AGDE 04.67.94.00.10. Courriel : Michelangeagde@gmail.com 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.