AEROPORT BEZIERS CAP D’AGDE EN LANGUEDOC

Réaction suite à la position de Monsieur Patrick Gontardparue dans le quotidien régionalSuite à…

Réaction suite à la position de Monsieur Patrick Gontard
parue dans le quotidien régional


Suite à la position de Monsieur Patrick Gontard parue dans Réaction suite à la position de Monsieur Patrick Gontard parue dans le quotidien régional lundi 8 mars, le Syndicat mixte de l’aéroport Béziers Cap d’Agde tient à apporter les précisions suivantes :

1) Concernant les 10 millions d’euros investis pour l’extension de la piste en 2007, comment peut-on penser qu’ils l’ont été en « pure perte » ? Ces travaux ont en effet permis l’arrivée de Ryanair et de nouveaux touristes générateurs de forte retombées économiques pour le territoire. Ce sont ainsi près de 11 M€ qui ont été injectés dans l’économie locale dès 2008, puis 22 M€ en 2009, sans compter la centaine d’emplois créés dans les secteurs du Tourisme et des services. Avec les 120 000 passagers attendus en 2010, ce sont encore 30 M€ qui vont bénéficier cette année aux professionnels locaux, auxquels il convient d’ajouter une soixantaine d’emplois complémentaires.

2) « Le désert qui ne sert à rien » évoqué par Monsieur Gontard est un drôle de désert !
Avec 65% de la capacité d’accueil du Département de l’Hérault, soit à lui seul plus que l’offre des Départements de l’Aude ou du Gard, le plus vaste vignoble du monde, la plus importante station balnéaire d’Europe, le plus grand parc de résidences secondaires après Paris, une offre touristique des plus riches et variées, comment peuton parler de désert pour la destination Béziers Cap d’Agde et ne pas reconnaître
l’intérêt de la présence d’une plate-forme aéroportuaire en son centre, sauf bien entendu à nier l’évidence ?

3) S’agissant de la ligne Béziers/Paris enfin, comment Monsieur Gontard peut-il la regretter ? Lui qui s’inquiète du coût de l’extension de la piste devrait se féliciter que les contribuables n’aient plus à supporter le déficit de près de 3 millions d’euros qu’elle générait face à la forte concurrence du TGV. L’arrêt de la liaison Béziers/Paris était une décision courageuse et responsable. Des solutions alternatives et moins coûteuses sont actuellement recherchées.

4) Pour les Collectivités membres du Syndicat mixte, il n’a ainsi jamais été question de faire le plus bel aéroport du monde mais bien de contribuer toujours et encore au développement du Tourisme grâce à l’arrivée d’une nouvelle clientèle à fort pouvoir d’achat.
Cet objectif n’est pas une vue de l’esprit mais repose sur une attractivité touristique et une capacité d’accueil de notre destination largement reconnues à l‘échelle européenne.
Dans une période crise, il aurait été dommage de se priver de cet apport de richesses comme des nombreux emplois créés. Il est également dommage de faire de l’aéroport un enjeu électoral alors que celui-ci travaille dans l’intérêt du territoire et du développement économique.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.