AGDE - 18 MOIS FERME sans mandat de dépôt pour l'auteur des faits

18  mois ferme  sans mandat de dépôt : C'est a peine à laquelle a…

18  mois ferme  sans mandat de dépôt : C'est a peine à laquelle a été condamnée à BEZIERS ce matin l'auteur  des faits de violence suivie de vol commis sur une séxagénaire agathoise vendredi 21 Février dernier.

La seconde personne interpellée, également présentée en comparution immédiate a été relaxée des faits qui lui étaitent reprochés. 

Le mandat de dépôt n'ayant pas été requis, la condamnée est ressortie libre en fin de matinée du tribunal  de Béziers. *

Les faits avaient eu lieu vendredi soir aux alentours de 19 h non loin de la maison du coeur de Ville.

Une sexagénaire agathoise,  photographiée ici le lendemain, traverse la chaussée lorsqu'un véhicule freine brusquement devant elle en parvenant à l'éviter malgré tout. 
 
Une discussion s'engage entre le conducteur et l'infortunée piétonne lorsqu'un couple à proximité se joignent aux deux premiers.
L’Agathoise reçoit plusieurs coups violents au visage et ne peut que constater la disparition de son sac à main à la fin de l'agression. 
 
Les policiers du commissariat d'Agde prennent immédiatement l'affaire en main et font les premières constations avant de démarrer une enquête qui permettra de concentrer les recherches sur un couple auteur présumé du vol et des violences. 
Ces derniers avaient été identifiés et appréhendés à leur domicile agathois très tôt Mardi matin.


 
Article 132-25

Lorsque la juridiction de jugement prononce une peine égale ou inférieure à deux ans d'emprisonnement, ou, pour une personne en état de récidive légale, une peine égale ou inférieure à un an, elle peut décider que cette peine sera exécutée en tout ou partie sous le régime de la semi-liberté à l'égard du condamné qui justifie :

1° Soit de l'exercice d'une activité professionnelle, même temporaire, du suivi d'un stage ou de son assiduité à un enseignement, à une formation professionnelle ou à la recherche d'un emploi ;

2° Soit de sa participation essentielle à la vie de sa famille ;

3° Soit de la nécessité de suivre un traitement médical ;

4° Soit de l'existence d'efforts sérieux de réadaptation sociale résultant de son implication durable dans tout autre projet caractérisé d'insertion ou de réinsertion de nature à prévenir les risques de récidive.

Ces dispositions sont également applicables en cas de prononcé d'un emprisonnement partiellement assorti du sursis ou du sursis avec mise à l'épreuve, lorsque la partie ferme de la peine est inférieure ou égale à deux ans, ou, si la personne est en état de récidive légale, inférieure ou égale à un an.

Dans les cas prévus aux alinéas précédents, la juridiction peut également décider que la peine d'emprisonnement sera exécutée sous le régime du placement à l'extérieur.

AGDE VIOLENTE agression d'une sexagénaire : Les auteurs interpellés comparaissent ce matin.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.