Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Culture & Loisirs

AGDE - AMCA : Portrait de Josep Narro Celorrio

Association pour la Mémoire du Camp d’Agde   « Ils sont passés par le Camp »       Nous poursuivons notre série « Ils sont passés par le camp » avec un portrait de Josep Narro Celorrio    Josep Narro Celorrio,  dessinateur et illustrateur Josep Narro Celorrio est né à Barcelone en 1902. Après avoir suivi une formation […]

Association pour la Mémoire du Camp d’Agde

 

« Ils sont passés par le Camp »

 

 

 

Nous poursuivons notre série « Ils sont passés par le camp » avec un portrait de Josep Narro Celorrio

 

 Josep Narro Celorrio,  dessinateur et illustrateur

Josep Narro Celorrio est né à Barcelone en 1902. Après avoir suivi une formation à l’école des Beaux-Arts de la Llotja barcelonaise, qu’il parachève à Paris, il travaille beaucoup comme illustrateur pour les éditions Seix Barral, Catalònia ou Montserrat et participe en même temps à plusieurs expositions. Lorsque la guerre civile éclate, il adhère au Syndicat des Dessinateurs Professionnels de l’UGT et prend part à la réalisation d’affiches et de matériel graphique pendant le conflit.

 

C’est à cette période qu’a débuté la facette satirique de ses dessins, qu’il a fort brillamment développée dans les pages de la revue Papitu et de l’hebdomadaire satirique L’Esquella de la Torratxa.  Il a agrémenté des livres d’enfants et de didactique, comme par exemple La conquista de Valencia (1932), Las victorias de Lauria (1932), de Melchor Font, Fábulas populares (1933) de Valeri Serra y Boldú. Durant la guerre, il a continué à illustrer des ouvrages, a collaboré à des expositions et a peint des fresques dans les écoles. En 1938, il a remporté le prix Plana Doria à la Foire du Dessin et de la Gravure.

 

Après la défaite des Républicains, Josep Narro, membre du Parti Socialiste Unifié de Barcelone, républicain et catalaniste affirmé, a franchi la frontière et a été interné, de février 1939 à juin 1941, dans les camps de concentration d’Argelès-sur-Mer, des Haras à Perpignan, du Barcarès et d’Agde. Au cours de cette période, il a dessiné un grand nombre de portraits des prisonniers du camp, tout particulièrement d’enfants, en mettant en relief leurs dures conditions de vie. À partir de juin 1941, il revient à Barcelone où il travaille pour les éditions du poète Josep Janés i Oliver et Joventut.

Son style d’illustration devient à la mode dans l’Espagne des années 50, où il fait des émules et suscite nombre d’imitations.

 

En 1952, il part au Mexique en quête de plus grande dignité professionnelle et de liberté. Il continue à développer son travail professionnel et artistique. Il collabore à des revues culturelles catalanes, dont Pont Blau, revue écrite en catalan publiée au Mexique jusqu’en 1963. En 1961, il est récompensé par le prix Lazarillo d’Illustration. Pendant 40 ans, Il a vécu dans la ville mexicaine de Guadalajara, où il est décédé en 1994.

 

Narro a été considéré comme le plus grand illustrateur de l’Amérique latine. On lui doit notamment l’illustration du livre Las mil y una noches, en deux volumes. Le Musée Mémoriel de l’Exil de La Jonquera a consacré une exposition à l’œuvre de Narro : « Josep Narro. Dessiner la vérité nue des camps du Roussillon (1939-1941) ». Plus de 100 dessins exceptionnels sur son séjour dans les différents camps de concentration ont été montrés au public en 2014.

 

 

Illustrations

Présentation article : « Vie et mort dans les camps »  dessin de Josep Narro

« Les mille et une nuits », édition illustrée par Josep Narro

 

Retrouver tous nos articles sur notre site internet : www.memoirecampagde.fr

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.