Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - C’est la panique ! par Louis Paul DELPECH pour le Mouvement Républicain et Citoyen

Au lieu de s’égosiller à crier « au loup ! », il aurait mieux…

Au lieu de s’égosiller à crier « au loup ! », il aurait mieux fallu protéger les brebis ! Lesquelles sont, dans plusieurs régions, traitées maintenant comme quantités négligeables.

Ainsi il faudrait, pour des candidats arrivés en troisième position, abandonner le combat démocratique ?  Mais dans quel monde vivons-nous, plutôt dans quel monde vivent les irresponsables de haut niveau qui dictent leur volonté absurde aux gens de terrain.

Quel camouflet pitoyable à toutes celles et ceux qui ont donné sans compter de leur temps, de leur énergie, de leur argent pour transmettre le message de leurs candidats en vue de cette élection régionale. Ainsi il faudrait exiger que dans certaines régions, les candidats qui se réclament de la gauche disparaissent du paysage politique régional pendant 6 années !  Quelle tactique ubuesque pour préparer l’élection présidentielle de 2017 !

Ces penseurs patentés imaginent que les voix, insuffisantes certes, qui se sont portées sur leurs candidats adoubés vont se reporter sans déchets sur l’adversaire permanent ? Mais il faut avoir une cervelle de moineau pour penser cela ! Les voix ainsi maltraitées vont éclater vers l’abstention, vers le vote nul ou, par pur écœurement,  vers les candidats diabolisés!

Il est temps que le PS balaie ces apparatchiks inconséquents et imbéciles. La gauche a trop souffert de ces personnages imbus de leur savoir ou plutôt de leur étroitesse d’esprit.

Le combat politique ne se gagne qu’au fil des satisfactions données aux citoyens et, quand les temps sont durs, aux explications crédibles des retards apportés à ces satisfactions.

Notre pays perd chaque jour de ce qui faisait auparavant son originalité et son rayonnement mondial. Heureusement qu’il reste un soupçon de dynamisme chez les créateurs, les inventeurs, les entrepreneurs, les ouvriers, les cadres, les ingénieurs et les agents des services publics pour sauver ce qui peut l’être encore. Mais s’enfoncer dans le magma européen sans tenir compte des alertes envoyées par les électeurs risque de décourager encore tous ces porteurs d’avenir.

N’ont-ils toujours pas compris que nous voulons décider de notre sort, ici, dans ce beau pays et non nous livrer pieds et poings liés aux dictats de personnages même pas élus et si éloignés de nos préoccupations.

L’Europe doit se réformer profondément pour redonner aux nations leur pouvoir législatif. Nous avons, incontestablement des objectifs à atteindre ensemble mais pas tous les objectifs. La France est un grand pays, en tous cas doit le demeurer, pas seulement pour ses habitants, mais aussi pour les peuples du monde qui souffrent. Et ce n’est pas en les attirant chez nous que nous les aidons. Au contraire, nous sommes en train de vider ces pays de leurs meilleurs éléments. Bravo aux initiatives de défense armée contre ces barbares sanguinaires au Moyen Orient et en Afrique. Nous aurions souhaité que les autres domaines l’engagement de nos dirigeants soit aussi performant.

A Dimanche pour ce deuxième tour. Oublions ces turpitudes politiciennes et maintenons à l‘exécutif de  notre nouvelle région, les équipes qui ont si bien fonctionné pendant les mandats précédents. Leurs bilans donnent au moins l’aperçu de leur volonté de nous faire progresser.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.