AGDE - De Jaurès aux papillons à la Maison des Savoirs - Demandez le programme !

u plaisir de vous accueillir prochainement. mercredi 1er octobre, 18h30 conférence "1914, Jaurès pouvait-il…

u plaisir de vous accueillir prochainement.


mercredi 1er octobre, 18h30

conférence 1914, Jaurès pouvait-il empêcher la guerre ?” par Jean Sagnes, professeur émérite de l'Université Perpignan Via Domitia

L'assassinat de Jaurès le 31 juillet 1914 traumatise l'opinion publique française. Pour beaucoup, cette mort signifie que le dernier obstacle à la guerre européenne vient d'être levé. C'est pourquoi, il est légitime de poser la question : s'il avait vécu, Jaurès pouvait-il empêcher la guerre ?

vente-dédicace de son ouvrage “1914, Jaurès contre la guerre”, à l'issue de la conférence.

Jean Sagnes a fait ses études secondaires au collège d’Agde. Puis, il a été étudiant à la faculté des lettres de Montpellier de 1957 à 1962. Agrégé d’histoire (1969), il est docteur de 3e cycle de l’Université Paul Valéry-Montpellier III (1976) et docteur d’État ès-lettres et sciences humaines de l’Université Paris VIII (1983).

D’abord professeur du second degré, il enseigne à l’Université de Perpignan de 1972 à 1998 comme assistant, maître-assistant, maître de conférences puis professeur. Président du Centre de recherche sur les problèmes de la frontière de l’Université de Perpignan (1986-1995), il a aussi été président du Centre d’histoire contemporaine du Languedoc méditerranéen et du Roussillon de l’Université Paul Valéry-Montpellier III (1989-1995). De février 1992 à février 1997, il est président de l’Université de Perpignan2.

Il préside aussi, en 1995-1996, la Conférence académique des présidents d’université de l’académie de Montpellier. De 1985 à 1987, il a été membre élu du conseil national des universités (1985-1987).

Depuis 1998, à l’université de Perpignan Via Domitia, il est professeur émérite en même temps que membre du CRHISM (Centre de recherches historiques sur les sociétés méditerranéennes, équipe d’accueil 1984). Il fait partie du conseil de gestion de la Fondation de cette université depuis sa création en 2010.

salle visioconférence

réservation conseillée


jeudi 2 octobre, 18h30

conférence musicale Jaco Pastorius – Grooves et tourbillons” par Frédéric Monino, bassiste

Le bassiste virtuose Frédéric Monino met à nu son amour et son respect pour Jaco Pastorius qui fut le premier bassiste à révolutionner la guitare basse pour en faire un instrument autonome. A travers son spectacle, “Around Jaco”, il lui rend un hommage plein de délicatesse, qu’il a su marquer de sa propre touche. Cette conférence musicale atypique nous dévoilera, guitare basse en main, toute la  richesse et la subtilité harmonique de cet immense musicien-compositeur contemporain tragiquement disparu. 

Frédéric Monino s'inscrit dans cette lignée de bassistes qui redonnent à la basse électrique lyrisme et poésie sans lui faire perdre son rôle de pilier rythmique pour autant. En pédagogue d'une musique qui s'apprend mais surtout qui se vit, ce passeur de belles notes, anime aussi stages, conférences et master-class dans toute la France.

www.fredericmonino.com

Frédéric Monino

Autodidacte, Frédéric Monino a quinze ans lorsqu'il choisit la basse électrique, il a exploré depuis, bien des champs musicaux, de la Méditerranée au Brésil, des formes traditionnelles aux pistes contemporaines, de la chanson française au flamenco. Bien lui en prit puisqu'il est aujourd'hui un musicien incontournable qui multiplie les collaborations éclectiques sur la scène jazz européenne.

Il est autant sollicité au sein des grands formations, avec L'Orchestre National Jazz de Laurent Cugny, Le big Band d'Antoine Hervé, qu'en duo avec Frédéric Favarel ou Dominique Dipiazza, ou en solo quand le compositeur Antoine Hervé lui écrit une pièce solo jazz : “Rue des lombards”, puis quand c'est la compositrice contemporaine Betsy Jolas qui lui écrit une pièce solo : ” E sempre la notte va…”

Depuis 2000 il est aussi producteur et directeur artistique pour la structure musicale Continuum. En pédagogue d'une musique qui s'apprend mais surtout qui se vit, ce transmetteur autant qu'agitateur de la note, anime aussi des stages et conférences à travers la France.

salle visioconférence

réservation conseillée


vendredi 3 octobre, de 12h45 à 13h30

sieste littéraire

Venez écouter textes et musiques, confortablement installés, dans une ambiance chaleureuse, avec des plaids pour vous emmitoufler. Pour poursuivre agréablement votre journée, un café vous sera offert à la cafétéria.

 bibliothèque musicale


vendredi 3 octobre, à 14h et à 15h

initi@TAB (tablettes numériques)

Tous les vendredis (hors vacances scolaires) à partir du 10 janvier,  une séance à 14h et une à 15h.

Qu'est-ce qu'une tablette numérique ? Un petit ordinateur tactile qui permet de surfer, lire des mails, d'écouter la radio, de visionner des films etc. Découvrez cet outil fabuleux grâce à des séances d'initiation individuelle gratuites et à la carte.

à partir de 18 ans, séance de 45 mn

inscription et réservation obligatoire selon un planning prédéfini

sur réservation


vendredi 3 octobre, soirée thématique : La Grande Guerre

18h : vernissage de l'exposition 14/18 : Agathois dans la Grande Guerre” proposée par les Archives Municipales d'Agde

exposition présentée du 30 septembre au 31 octobre

coursives


18h30 : conférence Comabattants de la guerre 14-18 dans le Bitterois” par Jules Maurin, professeur émérite de l'Université Montpellier, spécialiste de la Grande Guerre et des soldats de l'Hérault

Jules Maurin, qui a travaillé à partir de nombreuses sources administratives, de documents privés et d'une enquête orale, nous livre le résultat de ses recherches sur la génération de ces jeunes gens qui ont été confrontés à la guerre de 1914-1918.

salle visioconférence

réservation conseillée


21h : spectacle Correspondance d'un fantôme de boue” lettres et récits d'un poilu du Languedoc par Fabien Bages, conteur et Juliette Pradelle, chanteuse

Ce spectacle a été écrit à partir de lettres de soldats, et de celles de membres de leurs familles, habitant tous un village viticole de l’Hérault. Ce sont leurs mots, bruts, leurs phases, évocatrices qui sont ici cités sans aucun rajout, sans fioriture, directement.

C’est la correspondance simple, souvent poignante, et parfois magnifique, d’un homme tout à fait représentatif de la population française de l’époque.

De Reims à Salonique, dans son abri boueux, ce ‘‘Poilu du Languedoc’’ évoque bien sûr la guerre, mais surtout, l’espérance en l’avenir. A travers les réactions et les interrogations de cet homme ce témoignage constitue pour le spectateur, une sorte de documentaire, de reportage en direct, sur ce que fut la réalité de la première guerre mondiale.

Et comme un écho venu de l’arrière, ses mots sont accompagnés par des chansons de l’époque, portées par une voix de femme, celle de la chanteuse Juliette Pradelle.

tarif 4,20€ ; tarif réduit 2,10€

grand hall

réservation conseillée 04 67 94 67 00


samedi 4 octobre, de 14h à 16h30

 atelier jeux vidéo pour les + 12 ans

La Maison des Savoirs propose des animations autour du jeu vidéo : tournois avec des jeux de course et de combat, concours avec des jeux de danse comme “Just Dance 4”, de réflexion à la manière de Tétris, de coopération, ou encore d'aventure avec des jeux de rôles tels Final Fantasy ou Zelda. Lors des ateliers, il sera possible d'apprendre à écouter les musiques de jeux vidéo qui sont de pures merveilles mais également de comprendre la création d'un jeu vidéo : de l'idée à la réalisation.

ouvert à tous les abonnés de la médiathèque

salle collégiens

 réservation obligatoire


samedi 4 octobre, de 16h à 18h

Regard sur l'art animé par Isabelle Mas ayant pour thème : L'art antique égyptien

Histoire et contenu du trésor de Toutankhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie.

Toutankhamon doit sa célébrité à la découverte de sa sépulture par l'archéologue britannique Howard Carter le 4 novembre 1922 et au fabuleux trésor qu'elle recèle. La notoriété de la découverte augmenta grâce à une légende reprise par la presse de l'époque et faisant état d'une malédiction du pharaon.

Toutankhamon (né vers -1345, mort vers -1327) est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire). Selon les dernières études, il est le fils d'Akhenaton et de la propre sœur de ce dernier.

On ne sait pas pourquoi ce n'est pas directement lui qui succède à son père. Peut-être son trop jeune âge à l'époque, environ neuf ans, dans une période de troubles, de remises en cause des religions, de bouleversement des valeurs traditionnelles et de risque de guerre avec les Hittites. Il va régner jusqu'à l'âge de dix-huit ou dix-neuf ans. Son règne est situé entre les années -1336 / -1335 à -1327.

salle visioconférence

réservation conseillée


Samedi 4 octobre, à partir de 18h30

soirée Jeu de Rôle sur table” animée par Jérôme Lemattre

Le temps d'une soirée, venez vivre les aventures de héros intrépides dans un monde fictif mais avec de réels partenaires.

à partir de 14 ans

salle collégiens

places limitées à 20

sur inscription


dimanche 5 octobre, 15h30

spectacle jeune public Le voleur de papillons” par la Compagnie Artémisia

C'est l'histoire d'un voyage, celui d'un enfant parcourant le monde à la recherche des Papillons “ces êtres délicats qui dansent dans le ciel” et que sa grand-mère aimait tant.

C'est l'histoire de la vie et de sa magie conduisant cet enfant tout au bout de son rêve, “Oh Mamouchka ! Je voudrais être un papillon et toi tu serais mon soleil et je n'aurais plus jamais froid, plus jamais…”.

à partir de 3 – ans – durée 45 mn

salle visioconférence

tarif 4,20€ ; tarif réduit 2,10€

réservation conseillée

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.