Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Débat d'Orientation Budgétaire

La stratégie financière que nous présentez est un copier coller de celle de 2006…

La stratégie financière que nous présentez est un copier coller de celle de 2006 qui elle-même était un copier coller de celle de 2005 au point que vous en avez même oublié d’en modifier les dates ! Ainsi je vous cite le BP de 2007 s’inscrira dans le cadre de la stratégie financière que s’est fixée la ville depuis 4 ans , stratégie financière déjà fixée depuis 4 ans en 2005 : c’est donc une stratégie « glissante » qui par définition ne présente rien de nouveau.

Depuis 6 ans et au terme de votre mandat initial, puisque ce dernier aurait dû prendre fin dans un trimestre, vous n’êtes pas à même de présenter une réalisation dont vous auriez pu avoir l’initiative.
C’est aujourd’hui l’heure d’un ultime débat d’orientation mais c’est également l’heure du bilan et d’un triste bilan.
Tout ce que vous avez pu présenter en tant que projets reste au stade de projets et je crains que nous ne soyons encore à la veille de vous voir une fois de plus déclamer un chant des sirènes avec le bagout d’un camelot populiste lors de la cérémonie de vœux.
J’ai ici l’intégralité du discours que vous nous aviez proposé quelques jours après le débat d’orientation budgétaire de 2005 : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=519
C’était il y a deux ans ! Deux ans déjà et vous nous promettiez que notre Ville ne dépasserait jamais le cap des 30 000 Habitants.
Le laisser faire qui vous tient lieu de politique d’urbanisme, et dont les Cayrets est le dernier avatar, se traduit par une surdensification sur tout le territoire communal.
Votre engagement restera donc un vœu pieu.Vous avez d’ailleurs déjà avoué, par écrit, que vous ne maîtrisiez plus rien en la matière.
Vous nous promettiez également des quartiers aérés où le béton ne détruirait pas l’Archipel de vie et une ceinture verte où la nature serait préservée. Deux ans après, ce que vous faisiez miroiter comme un poumon vert est déjà sujet à révision. Modifications du POS et de ZPPAUP sont le prélude à une urbanisation prochaine sous couvert d’installations d’équipements publics qui, s’ils sont nécessaires pour certains au vu de l’augmentation démographique, sont économiquement disproportionnés pour d’autres.
Comme si le gigantisme pharaonique que vous montriez du doigt hier avait trouvé grâce à vos yeux aujourd’hui.
Vous nous parliez de la reconquête du cœur historique de notre centre ville, de restauration immobilière de grande ampleur : Deux ans après, vous en êtes à rechercher des compétences et une assistance pour la formalisation d’une politique de rénovation et de l’habitat de ce même cœur de Ville.
Je n’invente rien : Cet appel d’offre en date du 16 Décembre 2006 a été publié dans notre quotidien régional, il y a deux jours / https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=517
Cet appel d’offres est un aveu d’incompétence et d’incapacité à mettre en œuvre une politique ambitieuse et volontariste. Où sont justement vos compétences en la matière, où sont les immeubles restaurés ? Où en est cette réhabilitation ? Mis à part vos effets de manche et la présentation idyllique d’images de synthèse dans un bulletin municipal aussi luxueux que coûteux, je ne vois depuis six ans que désertification et paupérisation du cœur de Ville.
Vous nous parliez encore et déjà en 2005 d’un projet privé pour le Moulin des évêques où, en faisant fi de la loi sur la prévention des risques et des inondations, vous avez autorisé l’implantation d’appartements de standing et d’une salle des fêtes …
Pas un seul coup de truelle n’a encore été donné.
Vous nous parliez d’une réappropriation communale des quais du centre ville, d’une passerelle vers le château Laurens et d’un projet calqué sur celui de Charles Ignatoff « Le concept ambitieux et de la perle Noire » ? Vous vous êtes il est vrai réapproprié ce projet … malheureusement encore une fois uniquement au travers d’images de synthèse et de promesses fallacieuses.
Cette réappropriation publique des quais de la Marine qui serait, je vous l’accorde, une priorité pour la revitalisation touristique de notre ancien centre ville serait-elle bloquée par d’amicales pressions. Où en est le projet de pontons flottants qui permettrait cette réappropriation publique ? Encore et toujours communication, images de synthèse et illusion !
Il faut du courage en politique pour faire ce que l’on dit et ne pas se rétracter à la première pression.
Vous nous parliez déjà d’un Aquarium marin installé sur une île des loisirs délibérément orientée vers une clientèle familiale… Mais mis a part un gonflement de poitrine et un auto-satisfecit prématuré qu’avez vous fait pour mobiliser des aides économiques européennes en faveur du promoteur du projet ? Rien de concret encore si ce n’est de la poudre aux yeux.

Qu’avez-vous fait en six ans ? Quel est votre bilan ? A quoi a servi la cagnotte fiscale que vous avez constituée avec des impôts inutilement perçus au fil des ans ?
Je vois par ailleurs presque une forme d’ironie dans votre propos lorsque qu’en page 2 de vos orientations je lis, : Que vous assurez aux agathois des prestations et des services de qualité en constante amélioration ! .. J’ose espérer que vous ne faites pas là une allusion à la propreté de la Ville !

Vous n’avez donc rien fait que d’assurer, et souvent mal, le quotidien. Vous vous gargarisez d’avoir assaini les finances après avoir voté une hausse des impositions de plus de 20% dès votre première année de mandat , hausse que vous avez reconduite années après années.
Ce ne sont pas les misérables 1% de baisse sur un budget en augmentation de 30 % (en cumulant les bases et les taux ) qui y changeront quelque chose.
Pas plus que les 2% que vous programmez pour 2007 et qui ne sont qu’un artifice électoral qui voudrait juste cacher que vous avez gaspillé les 28 % restants.

Et si, aujourd’hui, vous mettez la machine publique en branle, les répercussions financières des travaux engagés n’arriveront qu’après les élections…et les factures avec, parce que rien de ce que vous commencez aujourd’hui ne sera payé avec les sommes récoltées antérieurement. J’en veux pour preuve les deux emprunts contractés discrètement au travers de vos décisions personnelles N° 224 et 272 de 25, et 5 M d’ € pour un montant de 7,5 millions d’€ que curieusement vous n’avez pas soumis à l’approbation de ce conseil: https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=518

Malgré ce, vous indiquez, je cite toujours , que « Les charges financières baisseront malgré la remontée des taux, grâce à la baisse de l’endettement en 2005 et 2006.»
Voir la délibération proposée:https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=520
Or en 2005 l’endettement était de 54 764 000 €
Voir chiffres du Ministère des Finances :http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.asp?icom=003&dep=034&type=BPS&param=5&exercice=2005 alors qu’il était de 54 693 000 € en 2004 http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.asp?icom=003&dep=034&type=BPS&param=5&exercice=2004 …
Vous employez facilement le mot de mensonge dans la presse Monsieur Couquet …
Je comprends ici pourquoi ce mot vous est familier !
L’augmentation est certes quasi nulle mais parler d’une baisse !
Est-ce une contre vérité, un travestissement ou simplement un mensonge ?
Je laisse le lecteur sur présentation de ces preuves se forger leur propre opinion.

Quel serait l’état de nos finances si vous n’aviez pu profiter de la manne régulière due à l’accroissement de population (420 000 € de Dotation Générale de Fonctionnement supplémentaires cette année), accroissement que vous subissez et sur lequel vous n’avez plus aucune maîtrise.

Pour l’instant, c’est le tiroir-caisse qui fonctionne dans le sens des produits, viendra ensuite l’heure où il faudra mettre en place les services que ces populations nouvelles sont en droit d’attendre …
Peut-être avez-vous déjà envisagé que vous ne seriez plus là pour le voir.

L’aspect socio-économique de notre tourisme est inexistant dans votre projet et c’est irresponsable !
Nous sommes confronté à un ralentissement de cette économie touristique qui est occulté aujourd’hui par une augmentation démographique exponentielle.
C’est dire l’importance de ce qu’aurait du être ce moteur pour la croissance communale. Il n’en a rien été !
Notre économie majeure, le tourisme, est liée à la concurrence féroce que nous livrent les nouvelles destinations de Croatie et d’Afrique du Nord. Cette concurrence vous la sous estimez et même la niez, quand vous ironisez, comme monsieur Couquet dans cette même enceinte, sur le poids que peuvent peser le Maroc ou la Croatie face à notre station capitale.

Demain, la croissance spontanée (c’est-à-dire l’évolution des bases et du nombre de contribuables) ne suffira plus à nous tirer d’affaire.
Le budget de l’Office municipal du tourisme a besoin d’être augmenté de manière conséquente et cela peut se faire en déplaçant les sommes inutilement dépensées à la promotion de votre propre image au travers du bulletin municipal qui continue de coûter un million d’euros par an au contribuable agathois lorsque toutes les dépenses en personnel, en frais divers et de représentation et en fabrication sont mises bout à bout.

Dans le même temps la précarité des agathois s’est aggravée .
Agde compte toujours plus de 20 % de chômeurs et le nombre de RMistes a encore augmenté cette année.
La suppression des emplois jeunes a été réalisée par l’octroi concomitant de postes administratifs à vos amis politiques dont un nombre toujours plus important se retrouve sur la liste du personnel municipal ou de ses satellites.

D’ailleurs, vous ne vous êtes même pas oublié puisque vous et vos seconds, Messieurs Frey et Couquet, êtes aujourd’hui les salariés de la SODEAL.
Il aurait été plus honnête de favoriser la promotion interne d’agents qualifiés et méritants plutôt que d’organiser à grande échelle l’intégration de vos amis politiques et personnels au sein des administrations.
Il aurait été nécessaire de créer sur Agde une véritable cellule de crise afin d’initier de vrais projets créateurs d’emplois, soutenus voire aidés par notre municipalité.
Et surtout ne me répondez pas que la compétence est une compétence de l’agglomération car vous en êtes également le plus haut responsable !
D’une manière globale, à l’évidence, dans ce débat d’orientation budgétaire on ne voit aucune préoccupation en matière de création d’emplois par le biais de l’aide à la création d’entreprises et au développement économique.
Seul le développement à pas cadencé d’un immobilier défiscalisant semble aujourd’hui avoir la préférence de votre politique.

Le seul grand projet que vous avez pour notre ville c’est le Centre Aquatique Communautaire.

Est-ce réellement la priorité des priorités pour les Agathois? Cet investissement pharaonique de 10 millions d’ € pour le moins, dont plus de 7 millions à la charge des Agathois, et des frais de fonctionnement que vous n’avez pas le courage de chiffrer est hors de proportion avec le service proposé.
Il y a lieu de remplacer la piscine aujourd’hui obsolète par une autre piscine municipale soit, mais en ce qui concerne le centre aquatique communautaire il doit être financé intégralement par l’agglomération ou ne pas l’être.
Je remarque d’ailleurs que la ligne budgétaire de la commune n’existe même pas, est-ce déjà l’aveu que l’image de synthèse à encore pris le pas sur l’image réelle.
L’accession à la propriété des agathois est toujours aussi difficile pour les ménages modestes et les classes moyennes.
Vous vous êtes attelé avec les Cayrets et bientôt avec la zone du Capiscol à proposer des produits de défiscalisation. Mais où sont les produits de sédentarisation et de capitalisation d’une résidence familiale pour les Agathois ?
Où en est le pourcentage de 20 % de logement sociaux applicable selon la loi SRU ?

Où en est l’idée que je vous suggériez déjà l’année dernière de consacrer des terrains communaux au développement de l’accessibilité à la propriété pour les Agathois ?
Les seules ventes de terrains à bas prix ( pour mémoire 90 € de mètres carré pour des terrains constructibles ) que vous avez effectuées l’auront été au profit de personnes, dont vous conviendrez avec moi qu’elles ne peuvent être classées dans la catégorie des nécessiteux, ni même des contribuables moyens.

Les réflexions que je voulais partager avec vous lors de ce débat d’orientation sont basées sur des inquiétudes réelles que j’éprouve pour l’avenir que nous allons proposer aux agathois .
C’est ensemble que nous devons construire cet avenir, pas en fonction des ambitions de chacun mais en fonction de l’ambition que nous devons tous avoir pour notre ville et pour ses habitants d’aujourd’hui et de demain.
Ce n’est pas seulement notre vote qui importe, c’est la prise en compte des réflexions et des propositions de tous les agathois quelles que soient leur opinions politiques.

C’est seulement cela gouverner pour tous.

Didier Denestebe – Conseiller Municipal de la Ville d’Agde Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=4

Je me tiens à la disposition de chaque administré, sans aucune considération d’appartenance politique, pour présenter les dossiers proposés à notre analyse avant et aprés le conseil municipal dans la plus grande transparence afin que vous puissiez me faire me part de vos questions ou de vos inquiétudes.
Toutes les documents cités ici, sont également à la disposition de tout administrés sur smple demande.
Contact : denestebe@wanadoo.fr
Vous retrouverez toutes les interventions lors des conseils municipaux depuis le début de la mandature (2002) sur le site du Parti Agathois : http://www.parti-agathois.com/

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.