Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde : Entre dérapages verbaux et mutismes coupables par le Front de Gauche - Richard Rey PG - André Giron PC

Nous avons assisté à la séance du conseil municipal le Jeudi 5 Mai, et…

Nous avons assisté à la séance du conseil municipal le Jeudi 5 Mai, et espérions en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de la démocratie locale que nous croyions faite par des gens sérieux et soucieux du bien commun.

Les élus à leur place, l’opposition à la sienne, la séance a débuté par une question de Madame Denestebe sur la sécurité agathoise. Elle interpelle donc monsieur le Maire sur une demande assez précise: de sa place de député, pouvait-il obtenir des renforts de police pour notre commune ?
L’intéressé lui a répondu qu’il avait vu le ministre de l’intérieur dans ce sens. Son argumentaire allait nous laisser pantois !

L’arabe menteur, le nègre paresseux, la française sexuellement libre, le chinois travailleur mais sale, le juif cupide, le gitan voleur de poules… Bingo ! En cherchant on pourrait en trouver d’autres, des idées à fournir à Monsieur D’Ettore pour sa liste de stéréotypes. C’est donc celui des gens du voyage violents qu’il a choisi de nous servir en plein conseil municipal dans un silence assourdissant.

Son constat : L’insécurité serait due à la population extérieure et notamment aux  gens du voyage ! 
Ce coup porté aux valeurs républicaines ne lui a valu aucune réaction, aucun sursaut de la part des autres élus qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition.

On a bien cherché, on a bien attendu ne serait-ce que le début d’une réaction citoyenne ;  et nous avons assisté à …… rien, que dalle, chi, nada.
Pas une seule voix, alors qu’ils ont été élus, pas une seule indignation, pas un émoi, en particulier de la part de l’opposition dont on attend encore une position vu l’état léthargique dans lequel elle se trouvait.
On peut donc prononcer des paroles discriminatoires au sein d’une assemblée républicaine sans qu’une voix ne s’en émeuve ni ne dénonce ces propos scandaleux  qui font fi des 600 000 morts, déportés  gitans, manouches, sintis et roms dont cet élu vient ainsi d’écraser le souvenir.

Que le premier magistrat de la Ville puisse prononcer de telles paroles au sein du Conseil laisse perplexe quant à son respect des valeurs fondatrices de notre république. Il n’y a pas si longtemps on a vu ministre et journaliste être condamnés pour des propos de même nature.

Monsieur le Député Maire allez- vous retirer vos propos ? Ce serait le seul moyen d’honorer dignement vos fonctions.

A l’image de son mentor national Nicolas Sarkozy, le député UMP Gilles D’Ettore décline au niveau local, la politique xénophobe, raciste, sécuritaire et de bouc émissaire, pour mieux dissimuler leur politique de cadeaux fiscaux aux plus riches qui ruine la France.

L’ UMP joue avec le feu en écœurant et en divisant l’électorat populaire et en flattant celui du Front national. La campagne des Législatives serait-elle commencée ?

Pour le Front de gauche et tous ceux qui espèrent de la Gauche, les campagnes électorales à venir devront montrer nettement pour qui nous voulons gouverner et à qui nous voulons donner le pouvoir. Pour changer la vie, le pouvoir devra changer de camp et pas seulement à l’Elysée.

Pour le Front de Gauche,

Richard REY PG

André GIRON PC

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.