Agde : exposition de Michel Timoléontos, entre art sacré et art profane

L'exposition se déroulera du 29 septembre au 5 novembre à l'Espace Molière et propose une cinquantaine de toiles et gravures de l'artiste.

C’est une sélection d’œuvres proposée par l’association des Amis de Michel Timoléonthos. L’artiste, disparu en 1972 à l’âge de 44 ans, a laissé « une œuvre foisonnante et puissante, véritable hymne à la joie de vivre et à l’amour« . Michel Timoléontos souhaitait « simplement que toutes les choses de (s)a vie soient aussi grandes que (s)on désir de peindre”.

Art sacré et art profane

Michel Timoléonthos a tout juste 24 ans en 1952, quand Bernard Dorival, historien d’art et conservateur du musée national d’Art moderne, reconnaît en lui “l’un des rares artistes de sa génération à posséder le sens de la fresque et le sentiment du sacré, deux des dons les plus rares et les plus susceptibles de féconder une carrière.”

À partir des années 60, il délaisse peu à peu l’art sacré. S’il réduit la taille de ses toiles, on y retrouve « la même pureté, la même élégance du trait ainsi qu’une manière toute personnelle de faire chanter les couleurs. Sa peinture profane est un hymne à la joie, sa manière à lui de glorifier le beau. Ici, l’élégance de son dessin se trouve renforcée ; les aplats de couleurs restent purs et vifs ; pas d’ombres, pas de reliefs« .

Michel Timoléonthos savait manier gouge et burin avec une « étonnante dextérité, que ce soit sur lino, sur ivoirine ou sur bois. Et c’est avec la même curiosité, et la même soif de s’ouvrir à toutes les formes d’art qu’il s’essaiera avec brio au pastel et à l’aquarelle« .

Informations pratiques

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.