Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Fête de la Rose du 9 septembre 2006

Rendez-vous traditionnel annuel des socialistes du canton d'Agde, ce rassemblement festif et convivial qui…

Rendez-vous traditionnel annuel des socialistes du canton d’Agde, ce rassemblement festif et convivial qui conjugue traditionnellement retrouvailles amicales et rendez-vous politique, a eu lieu samedi 9 septembre dans le parc du domaine de Saint Martin.
Il était délibérément marqué par les prochaines échéances électorales, tant nationales que locales.

Plus de deux cents militants et sympathisants, ont accueilli, autour de Régis Passerieux, conseiller général du canton, de Robert Navarro député européen, premier secrétaire de la fédération héraultaise du parti socialiste et d’Adrien Terribile, secrétaire de la section agathoise du parti socialiste des nombreuses personnalités locales, départementales et régionales.

En effet et sans être exhaustifs, William Méric, maire de Marseillan, Michelle Weill et P. Charles, conseillères régionales, ainsi que de nombreux élus locaux et responsables politiques et associatifs du bassin de Thau et du canton d’Agde, s’étaient donné rendez-vous. Au dessert, ils ont eu le plaisir d’accueillir Geneviève Tapié, candidate socialiste pour la 7° circonscription de l’Hérault.

Bien entendu, de nombreux amis des socialistes agathois, représentants les partis de la gauche, Michel Mur, Frédéric Lopez, des conseillers et anciens conseillers municipaux tels Louis-Paul Delpech, Anne-Marie Bousquet, Bernard Jover, Stéphane Ravaille ou des personnalités diverses telles que Luc Lapeyre, qui étaient présents pour échanger le verre de l’amitié.

Confortablement installés sous le chapiteau et sous les ombrages du domaine les convives ont été accueillis par Adrien Terribile, au nom des militants de la section d’Agde, et ont apprécié les interventions courtes et dynamiques des intervenants.

Régis Passerieux, après avoir constaté que 28 semaines nous séparent des élections présidentielles, que 35 semaines nous séparent des législatives et qu’il se peut que dans un an nous ayons à voter pour nos conseillers municipaux et généraux, lança le sujet de la mobilisation des énergies et de l’union indispensables, pour que les combats politiques commencent.

Pour sa part, il considère que sa place n’est pas aujourd’hui dans la conduite du combat pour les législatives, et se félicite d’avoir avec d’autres créé les conditions pour qu’une candidate femme incarne autour du Bassin de Thau la volonté de renouvellement des socialistes.
C’est à Agde et seulement à Agde et à son territoire qu’il entend consacrer son énergie, pour la reconquête de la ville et pour sa gestion, tout en apportant son soutien actif à notre candidate et faire qu’une député socialiste soit élue.

Car face à un bilan que, six ans après, les Agathois peuvent maintenant comparer à celui de l’ancienne municipalité, le temps est venu de préparer pour les Agathois une alternative. Il faut pour cela rassembler d’abord la gauche, les partis, mais aussi les personnalités sincères que les mensonges de quelques anciens socialistes devenus amis et alliés de l’UMP, ont conduit à l’impasse et à la déception.

A ceux là, il a voulu dire que chacun, et lui aussi, doit avoir appris et savoir se tourner vers l’avenir. il faut ensuite un projet, et d’abord un projet qui rompe avec le « tout bétonnage » de l’actuelle municipalité.
Cette politique du béton, qui s’incarne dans la terrible densité des Cayrets, l’occupation totale de l’lle du Palmeria, les erreurs faites au Quartier naturiste et demain au Capiscol, et désormais le torpillage du poumon vert des Champs Blancs, est en train de défigurer la ville et de gâcher nos derniers espoirs de disposer d’espaces verts et paysagers.

Il faut non seulement stopper ce massacre irrémédiable de notre cadre de vie, mais plus loin, réfléchir sur un habitat des Agathois qui doit être réparti harmonieusement sur le territoire de la commune et de l’intercommunalité. Le mépris de toutes les règles établies pour protéger le paysage agathois, établies avec l’Etat doit être dénoncé. Il faut enfin rassembler, sur cette politique pour Agde et la protection de son cadre de vie, bien au-delà üe la gauche, tous ceux qui aspirent à une politique nouvelle de développement harmonieux et maitrisé pour Agde, tous ceux qui aspirent à mettre un terme à une politique de laisser aller, d’immobilité, d’impasse pour la ville.
Et ils seront nombreux.

Pour Robert Navarro, la dimension de son intervention fut plus nationale. Le réquisitoire fut sévère. La France est en cessation de paiement. Elle accuse 1.100 milliards de dettes. Aucun n’emploi n’a été créé, ce que l’on affiche ce sont des pseudo emplois. L: insécurité 9 Elle n’a pas régressée. L’état de droit n’est plus respecté. Les comptes sociaux sont dans le rouge, etc… Et pour conclure, il considère que la droite est « bâtable ».

Pour cela, il fit parvenir un message clair aux partis de gauche et surtout aux tenants de la « radicalité »: vous êtes avec nous ou pas, et votre position pour les présidentielles sera déterminante pour les conditions des accords futurs.

Geneviève Tapié, présenta sa candidature en l’inscrivant dans le mouvement historique de révolte de 1916, pour affirmer sa détermination de se battre et de gagner, pour plus de partage des richesses et des pouvoirs, pour plus de démocratie et d’égalité.
Elle aussi, rappelle que sans le P.S., le rassemblement de la gauche est impossible.

Adrien Terribile
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=199

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.