Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - FICTIF ! Vous avez dit « FICTIF » ? par Dominique ANACHE

FICTIF ! Vous avez dit « FICTIF » ? Je constate ces jours-ci que…

FICTIF ! Vous avez dit « FICTIF » ?

Je constate ces jours-ci que l’être humain qui n’a pas d’explications pour donner une excuse a facilement recours à des interprétations étymologiques parfois peu rationnelles.
Ainsi, quand on s’inquiète de la dette agathoise par habitant réel, on ajoute des habitants « fictifs » pour dégraisser la dite dette. Facile, on nous avait déjà fait le coup avec les délits et le petit village de Seine et Marne « CHESSY » qui, avec quatre autres communes, héberge le centre commercial Val d’Europe qui attire un bon nombre de voyous, c’est aussi la commune où il y avait plus de salariés que d’habitants il y a une dizaine d’années ; Est-ce que ces salariés sont « fictifs » et travaillent dans des commerces « fictifs » pillés par des délinquants « fictifs » ?

La réponse est « NON » car la petite commune, avec l’aide des impôts payés par les entreprises de Val d’Europe (dont Mickey) a lourdement investi dans ses structures municipales sportives ou éducatives et accueille aujourd’hui trois fois plus d’habitants dans un confort rarement égalé sans « taxation » ou emprunts démesurés.

Alors, posons-nous des questions : est-ce que les habitants « réels » de Douai roulent tous en Renault Scénic « fictives » et ceux de Valenciennes en Toyota Yaris « fictives » ? En effet les usines de constructions de ces véhicules y sont implantées. Est-ce qu’à Florensac on ne se déplace qu’avec sa brouette « fictive » pour jouer à la bétonnière « fictive » et aux échafaudages « fictifs » d’Altrad le dimanche ?
Est-ce que les Bessannais ne boivent que du Ricard « fictif » ? Les réponses restent toujours autant et stupidement « NON ».

Cependant ce raisonnement par l’absurde démontre quand même une situation bien réelle : Si à CHESSY, Val d’Europe avec Mickey est l’outil de travail, à Douai c’est Renault, à Valencienne c’est Toyota, à Florensac Altrad et Ricard à Bessan alors à Agde l’outil de travail c’est l’industrie touristique et cet outil n’est ni une tête ni un habitant (même fictif).

Donc, s’il ne reste que les habitants authentiques d’Agde, la dette locale est bien la septième de France, mais est-ce que c’est catastrophique ? Non puisque la capacité par agathois à la rembourser est calculée sur la même base.

Mais alors, où est le problème ? Il réside et reste dans le montant des impôts locaux qui sont beaucoup trop élevés quand on a une production financière comme celle que nous offre notre première station balnéaire européenne, à moins que ce soit la consommation budgétaire qui dépasse les besoins réels des agathois.

Et c’est bien ce qui se passe avec les deux derniers maires que notre commune a connu : leur soif inextinguible de faire valoir leur égo, qu’on pourrait assimiler à une forme de mégalomanie, nous conduit à une perte qui ne sera pas fictive ; le magnifique centre nautique en est la plus belle preuve !

Et pendant que CHESSY crée de l’emploi, Agde en perd et crée du chômage ce qui rend notre communauté d’agglomérations Agde-Pézenas championne de France avec un taux de 16,8%.
Et là, on n’est plus du tout dans le fictif …

Des Agathois Pour Leur Ville
Dominique ANACHE
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.