AGDE - HERAULT - On attend la clarté ! par Louis-Paul DELPECH

A Droite, le flou persiste. Certes François Fillon demeure le candidat officiel mais les…

A Droite, le flou persiste. Certes François Fillon demeure le candidat officiel mais les petits candidats du même bord n’ont pas renoncé. Henri Guainaut compte bien y aller et ses arguments ne manquent pas d’intérêt. Michèle Alliot-Marie se découvre une vocation soudaine dont certains doutent de la pertinence et penchent plutôt pour un calcul politicien. Dupont-Aignan reste fidèle à sa démarche autonome dans un gaullisme réafffirmé. Rama Yade serait tentée par l’expérience ! François Bayrou est dans l’attente d’un appel du peuple ! Auront-ils tous les accréditations obligatoires pour concourir ? On peut parier que l’élu de la Primaire fera tout pour entraver la plupart de ces candidatures. A propos de François Fillon d’ailleurs, il a récemment déclaré que Nicolas Sarkozy l’avait empêché  d’appliquer son propre programme entre 2007 et 2012. Je dois donc faire amende honorable et remercier Nicolas Sarkozy de ne pas l’avoir suivi ! Reconnaître une part d’erreur de jugement n’est pas balayer toutes critiques.

A gauche, c’est encore la bouteille à encre. Certes Macron et Mélenchon tiennent encore un discours personnel de candidat isolé des partis. Il faut souhaiter qu’une fois connu l’élu de la Primaire à gauche, les raideurs s’assoupliront et que la raison l’emportera sur les ambitions personnelles. Quelle gloire y a-t-il à être candidat au premier tour si c’est pour, forcément, disparaître de la course au second tour ? Car enfin, il s’agit de l’avenir du pays, des 5 ou 7 ans qui vont suivre. Les projets des uns et des autres doivent pouvoir se rapprocher, se clarifier et surtout se distinguer des projets adverses.

Il a fallu la dernière minute pour connaître la liste définitive des concurrents de la Primaire de la Gauche. Pour entraver la démarche de Valls, les amis de Hollande ont convaincu Vincent Peillon de porter la défense du bilan passé. Ce qui s’avère exact tous les jours puisque Valls contredit ses propres actions et va jusqu’à proposer la suppression de l’article 49-3 de la Constitution. C’est le bouquet ! Mon jugement sur ce personnage s’en trouve conforté. Les progressistes de gauche et même les autres ne vont tout de même pas porter ce tourniquet  comme candidat de la gauche à l’élection Présidentielle ! Il doit être battu à plates coutures  et renvoyé dans sa commune d’origine, dans les oubliettes de l’Histoire.

Restent ceux qui logiquement doivent s’affronter paisiblement dans l’exposé de leur programme respectif. Si Benoit Hamon semble avoir le vent en poupe, les moyens financiers qu’il compte engager pour enclencher le revenu universel restent très aléatoires. J’écouterai avec attention les propositions des autres candidats mais j’avoue avoir une préférence pour Arnaud Montebourg. D’autant qu’il aura à côté de lui Jean-Pierre Chevènement dont chacun sait mon attachement à cet homme politique, trop âgé pour y aller lui-même mais toujours porteur d’une voix républicaine forte. Pour avoir entendu Arnaud Montebourg dernièrement au cours de la réunion publique de Frontignan, il m’a convaincu de la pertinence de sa vision de la France et des solutions intelligentes pour repartir du bon pied. Les voies proposées sont tout-à-fait dans le domaine du possible et du raisonnable. Il fait partie de ceux  qui ont eu le courage de sortir des ors de la République parce qu’impuissant à faire valoir ses idées. Il a renoncé à tous ses mandats pour retrouver une activité privée. Ce courage mérite au moins notre respect.

Les débats vont se suivre à cadence accélérée. Espérons que les journalistes sauront  faire émerger les idées fortes des uns et des autres.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.