AGDE - La chienne retrouvée ligotée dans le canal est saine et sauve

Depuis vendredi 29 juin, les réseaux sociaux agathois se mobilisaient autour du sort d'une chienne…

Depuis vendredi 29 juin, les réseaux sociaux agathois se mobilisaient autour du sort d'une chienne découverte ligotée dans le canal du midi sur Agde le 29 juin 2018 vers 7h30.

Sauvée in extremis par des passants, elle était finalement confiée à un homme qui se proposait de l'amener chez le vétérinaire avant de s'engager à la ramener à la dame qui l'avait sorti des eaux et dévouée à la cause animale, comme peut en attester son compte facebook.

Mais depuis, aucune nouvelle de la chienne et avec le recul, les suspicions se portaient finalement sur cet homme qui s'était fait passer pour un simple badaud. N'était il pas finalement le propriétaire du chien qu'il venait lui-même de jeter à l'eau ?

N'aurait il pas essayer de retenter le coup un peu plus tard ?

Une mobilisation exceptionnelle 

Dés lors, l'information se répandait à la vitesse grand V pour essayer de retrouver l'animal avant un nouveau drame : médias, réseaux sociaux sont mobilisés afin d'identifier cet homme dont une description assez précise avait été communiquée : un homme de type caucasien 30-40 ans, mince, yeux clairs, à bord d'une Citroën blanche de type C2 ou C3. 

Une plainte pour actes de cruauté envers un animal domestique

C'est finalement une plainte auprès du commissariat de police qui fera son effet. Les vétérinaires du secteur sont consultés par les enquêteurs et l'un deux affirme avoir soigné la chienne. En possession de l’identité du propriétaire de “Daisy” grâce à la puce qu’elle portait, les policiers ont alors pu procéder à l’interpellation de son propriétaire, un agathois de 46 ans.

Le propriétaire retrouvé et placé en garde à vue

Placé en garde à vue, il a reconnu avoir tenté de se débarrasser de la chienne en la noyant car elle lui posait des difficultés liées à la visite de ses enfants, en garde alternée avec son ex-femme.

Après l'avoir endormi avec de puissants somnifères, il avait donc décidé de la jeter dans le canal, pattes ligotées, mais au contact de l'eau, elle s'était réveillée et débattue. Des passants se mobilisaient alors pour la sauver.

 Pris de remords, l'homme amenait la chienne chez le vétérinaire, lui demandant de l'euthanasier. Il finissait par en être dissuadé par le professionnel de santé et confié finalement la chienne à une voisine chez qui les policiers ont pu la récupérer saine et sauve (voir dernière photo).

Une histoire qui se termine bien malgré le coup de folie d'un homme pour qui cette chienne était un obstacle à la visite régulière de ses enfants, son ex femme menaçant de ne plus lui confier car ils revenaient avec des poils de chiens sur les vêtements.  Il devra en répondre prochainement devant le Tribunal.

 


Restez connectés et recevez les dernières infos locales

en téléchargeant dès maintenant

notre application gratuite herault-tribune sur vos smartphones et tablettes


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.