Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - La légende de l'Ephebe .. par JulienTellier

Tous les vendredis soirs, sur les berges de l'Hérault, de nombreux spectateurs peuvent admirer…

Tous les vendredis soirs, sur les berges de l’Hérault, de nombreux spectateurs peuvent admirer le son et lumière organisé par notre municipalité.
Intitulé « la légende de l’Ephèbe », le spectacle se veut d’allure superproduction hollywoodienne, cependant, force est de constater que le résultat est nettement moins pharaonique : décryptage !

Début de la représentation.
Une voix venue des entrailles de la terre et accompagnée d’une musique de film annonce les formidables éruptions volcaniques qui eurent lieu 2 millions d’années avant notre ère dans le Languedoc. Nous apprenons ensuite que 2 millions d’années plus tard (donc en l’an 0) une éruption détruisit tout sur son passage et notamment les premiers hommes qui eurent l’idée géniale de s’installer sur ses flancs, sans doute pour y faire cuire leurs chamallows.
Il s’agit, vous vous en seriez douté, d’une faute chronologique, les seules traces de volcanisme sur la région d’AGDE remontent à une période allant de 1 million à 750 000 ans avant notre ère (certaines variations peuvent apparaître en fonction des sources).

Après les longues minutes de musiques interminables sur le jeu minuscule des acteurs bénévoles et le mouvement sempiternel des lumières, nous découvrons que si nous n’avions pas d’effusion de lave au Mont Saint Loup tous les ans, c’est parce qu’un homme génial a coulé un bronze du nom de l’Ephèbe et ce, dans le but de calmer je cite « la colère des dieux ». Voici poindre l’explication donnée sur la réalisation de cet Ephèbe : « est-ce le dieu de la guerre qui l’inspirera ? Son œuvre ressemblera étrangement à Alexandre le Grand ». Et là je vous vois tous dire, comment ! Quel est le rapport entre l’action de jeter l’Ephèbe à la mer et Alexandre le Grand. Et bien il s’agissait tout simplement de la ressemblance morphologique de notre Ephèbe avec Alexandre le Grand… encore une histoire de coiffeur…

Après quelques phrases mégalomaniaques vient notre emblème « Agathe Tyche, la bonne fortune ». Pour l’anecdote il ne faut pas oublier qu’Agde fût le repère de pirates Normands en 859, ce qui lui a valu le titre peu honorifique de « urbs nigra, spelunca latronum » autrement dit « ville noire, caverne de voleurs » !
«…au 3ème siècle, le brassage des peuples … crée en Agathe une civilisation particulière à laquelle les grecs orientaux apportent leur raffinement. »

Les phocéens de Marseille sont venus fonder la ville aux alentours de 560 avant J.C et non 9 siècle plus tard comme annoncé.
Après une musique intégrale extraite du film « 1492 : Christophe COLOMB » nous apprenons dans ce son et lumière sous le signe de la véracité historique, que les wisigoths s’emparèrent de la ville en 475 (comme toute la narbonnaise première d’ailleurs).
« La première trace de l’existence de l’église d’Agde dédié à Saint-Étienne remonte en 672. ».
La première église de notre cité est considérée être celle vouée à Saint-André et qui a reçu le fameux concile de 506 dont nous allons commérer cette année les 1500 ans.
« Du haut de l’actuel tour Mirabel l’évêque d’AGDE, Raymond de MONTPEYROUX, prend possession par la vue de son domaine. ». La fameuse tour indiquée n’existe pas et n’a jamais existé. Tout le monde connait l’ancienne caserne Mirabel actuelle mairie mais pas de tour en vue.
De plus Raymond de MONTPEYROUX n’a jamais été évêque d’AGDE il s’agit d’une erreur que l’on retrouve aussi sur le livre « Agde en poche ». Après avoir épluché les archives historiques j’ai trouvé que cet évêque avait exercé son ministère à Lodève…
Après quelques palabres inutiles, le clou du spectacle, le BEST comme on dit. La découverte de l’éphèbe.
Quel plaisir de voir les spectateurs béas d’admiration devant la sortie d’un éphèbe à la taille infinitésimale : le ridicule ne paie pas… Ou bien si ! 12 000 euros, c’est le prix annoncé par certains pour ce déluge de lux, de décibels et qui n’aura d’intérêt que pour les touristes aveugles et sourds…

Bref, zéro sur toute la ligne !

Julien TELLIER
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=456

Julien TELLIER

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.