Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGDE - Le dernier conseil de l'année par Antoine ALLEMAND liste AGISSONS POUR AGDE

Le dernier conseil de l'année Si ce n'est celui de la mandature a été l'occasion, avant de sombrer dans la léthargie habituelle, de quelques échanges musclés entre Gilles D'ETTORE et Henri COUQUET : lors du débat sur le budget primitif 2014.  Ce que l'on peut retenir de la présentation du BP 2014 Les dépenses et recettes […]

Le dernier conseil de l'année

Si ce n'est celui de la mandature a été l'occasion, avant de sombrer dans la léthargie habituelle, de quelques échanges musclés entre Gilles D'ETTORE et Henri COUQUET : lors du débat sur le budget primitif 2014. 

Ce que l'on peut retenir de la présentation du BP 2014

Les dépenses et recettes de fonctionnement  s'équilibrent à 67,5 millions d'euros soit une quasi stabilité par rapport au budget primitif 2013 (ce qui ne veut rien dire en soi puisque dans les deux cas il s'agit de prévisions et non de réalisations)

Pour les investissements, la dépense globale s'élève à 24,2 millions dont  9 millions d'équipement plus les reports ( soit 1 million pour la voirie, 300 000 euros pour les espaces publics et le centre port,  160 000 pour la route de rochelongue , 135 000 pour le front de mer du Grau, 175 000 pour le coeur de ville, 382 300 pour le centre aquatique) et 12,2 millions d' emprunts et dettes assimilées . Les recettes  sont constituées de 8,5 millions d'emprunts,  de 3,7 millions de  dotations et réserves, de subventions d'investissements pour  seulement 450 000 euros (Travaux en forte diminution) et de 2,7 millions de produits de cessions  (vente de l'immeuble de la Poste du Grau, de terrains aux Cayrets et de l'ancien stade de rugby)

Pour Henri GRIMAL, ce “budget est de faible portée” car il n'engage la municipalité que jusqu'à mars, une Décision Modificative étant toujours “possible après les élections“. Il ne “désire pas polémiquer ce soir… Ce BP n'est pas un cadeau pour le prochain maire“.

Henri COUQUET :se bornera à avancer “des chiffres bruts, réalité vérifiable aujourd'hui“…            

Le nombre d'employés au 1/1/2014 est de 948 au titre de la mairie (budget principal), plus 49 (comptabilisés dans les budgets annexes), plus 166 agents du CCAS soit 1163 agents auxquels il convient d'ajouter une centaine de saisonniers dont certains embauchés jusqu'à 6 mois,  7 agents du SIVOM, 90 titulaires et 110 saisonniers de la SODEAL, et enfin 464 agents et 110 non permanents à l'agglomération. Il dénonce une augmentation de 40 % des dépenses pour non titulaires (soit 2,4 millions) symptomatique d' “embauches en période électorale“.                                    

Comme les résultats du compte administratif 2013 ne sont pas connus (Qu'en est-il “des restes à réaliser ? des reports ? Autant de dépenses à couvrir en 2014“), l'exercice consistant à analyser le BP lui parait dérisoire.                                          

Il dénonce cependant des opérations d'équipement qui chutent de 80 % “pratiquement aucun investissement“, une dette de la ville qui s'élève à “65,3 millions au 1/1 2014, plus 4 millions dus à Hérault Méditerranée pour le centre aquatique et 25 millions d'endettements  sur les budgets annexes”.

Contrairement à ce qui a pu être avancé, il souligne que l'épargne nette dégagée pour l'exercice est négative : 6,2 millions de remboursement de la dette contre 5,9 millions d'autofinancement.

Gilles D'ETTORE se borne à répondre à Henri GRIMAL: “C'était riche votre réponse. On prévoit  quand même de payer le personnel jusqu'à la fin de l'année” et feint d'ignorer l'intervention d'Henri COUQUET: “ D'autres interventions ? Non… alors à monsieur FREY

Mensonges and Co : 

Frey, pontifiant à son habitude: “Monsieur Couquet vous avez loupé votre coup …33 % de charges de personnel en plus en 12 ans, c'est l' évolution mécanique. Si nous voulons faire moins, il nous faut licencier...”

Gilles D'ETTORE :ne voulant pas être en reste :” Finalement depuis 5 ans vous êtes dans l'opposition, dans l'exagération et la stratégie.  Vous vous attaquez au personnel. La SODEAL ça n'a rien à voir avec le débat de ce soir…Vous nous avez tout fait. Demain on vous donnera le compte bien précis du personnel...” et il réfute l'idée que l'on puisse présenter le budget prévisionnel après avoir validé le compte administratif de l'exercice.

Henri COUQUET :  “La date limite c'est juin pour le CA mais vous pouvez le présenter en janvier et vous auriez pu présenter le BP en février. Demandez à la Directrice Générale des Services, demandez-lui”

Gilles D'ETTORE :”Monsieur Couquet vous êtes dans l'opposition, vous n'avez pas à dicter ce que je dois faire, vous n'êtes pas l'alpha et l'oméga de la vérité et du mensonge.” 

Henri COUQUET :: ” Je ne vous ai pas traité de menteur

Gilles D'ETTORE : “C'est terminé monsieur Henri COUQUET..Ce n'est pas vous qui avez démissionné, c'est moi qui vous ai retiré votre délégation“. 

Henri COUQUET : “Il y en a qui pour toucher leurs indemnités restent à leur poste et la ferment. A aucun moment je n'ai attaqué le personnel.”

Gilles D'ETTORE ::”Vous allez vous calmer, c'est terminé. On passe au vote.”

Un peu plus tard

Budget annexe de l'île des loisirs :                                                                                              

Henri COUQUET : “Que fait-on de ce budget annexe alors qu'il ne se passe rien ?”                                                 Gilles D'ETTORE  : “On va faire des choses

Budget annexe du centre aquatique :                                                                                                                     

Henri COUQUET : “Il s'agit d'un équipement neuf, comment expliquer un incident électrique qui a nécessité une fermeture temporaire ? ”  
:” Il n'y a pas eu de dégâts.”

Vote des taux d'imposition pour 2014,

On en reste au statut quo.                                                

Ce que la majorité traduit par “aucune augmentation d'impôts depuis 5 ans“…après la matraquage l'année précédente.     Voté à l'unanimité.

Les questions qu'ils ne se sont pas posées :

Budget annexe du golf :                                                                                                                                           

1,7 millions d'euros en fonctionnement; 1,1 en investissements; 270 000 euros d'autofinancement et 356 000 de charges d'emprunt.                                                           D'après le journal de la ville n° 78 ” La création des 9 trous aura quant à elle nécessité près de 4 millions d'euros (en fait 5,5 d'autorisation de programmes), un emprunt que le golf devrait aisément rembourser grâce aux bénéfices qu'il réalise actuellement de l'ordre de 200 000 euros annuels…de quoi voir la vie en vert“. …                                                             4 millions divisés par 200 000, ça fait …euh…20 ans pendant lesquels la ville verra les reversements du golf …en rouge

Budget annexe du centre aquatique :                                                                                                      

dépenses 2,068 millions, recettes 1,048 millions soit plus d'un million de pertes d'exploitation  couvertes par…les subventions de l'agglo .

Le journal de l'agglo  de décembre annonce 180 000 entrées pour 2013. L'an dernier, avec 100 000 entrées au compteur, monsieur le maire, constatant un déficit d'exploitation identique, annoncait des jours meilleurs liés à une hausse de la fréquentation.                                                                                

Aucun cocorico de la majorité,  cela se comprend, ni commentaire de “l'opposition”.

Suppression du passage à niveau de la route de Bessan :                                                        

“C'est pour demain” titre le quotidien régional du 19 décembre se basant sur les déclarations de Frey et d'Ettore.

Les études préliminaires réalisées et cofinancées par Réseau Ferré de France, la ville d'Agde, le Conseil  Général et l' agglo ont abouti au choix d'un franchissement souterrain (création d'un pont rail) coût prévisionnel 12 millions . “RFF a déjà mis 6 millions de côté” affirme sans rire G. d'Ettore. “On attendra de voir” lui rétorque Henri COUQUET

En fait la délibération qui est proposée au vote porte sur un “engagement d'études  d'avant-projet en vue de réaliser les travaux dans les meilleurs délais” (720 000 euros ).

Dans la foulée, le conseil est invité à voter la participation de la ville pour le financement  de l'avant -projet, des études de projet et des travaux soit 2 millions…ca ne mange pas de pain.                        

Le planning prévisionnel à partir de la phase actuelle AVP prévoit 6 années de travaux dont un an d'interruption totale de la circulation…

C'est donc pour demain.

Exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties des terrains du golf                      

Cette “majoration substancielle” est “une menace pour la pérennité des activités” golfiques.  Gain attendu : 10 000 euros…
Si c'est ça qui doit mettre en péril les activités, on a du souci à se faire…

Plan de Prévention des risques naturels d'inondation et port fluvial :                                                               

L'extention aux risques maritimes est l'occasion pour notre maire de brosser un tableau catastrophique non pas des risques encourus mais des interdictions liées à ce plan.     Motion de rejet votée à l'unanimité. 

Et, lorsque le même, un peu plus tard, demande une modification du Plan d'Occupation des Sols du fait que (je cite) ” le POS actuel ne permet pas de développer son projet (de port fluvial) en l'état” et que ” Le plan local d'urbanisme étant en cours d'élaboration retarderait le projet” il n'y a personne pour moufter…                                                               L'adoption du texte qu'il présente emporte ” mise en compatibilité du POS” et  vise “au déclassement d'une partie de la zonenaturelle soumise aux risques inondation et de la zone réservée aux activités au profit d'une zone urbanisée ou à urbaniser adaptée au projet“. Fermez le ban…

Comme quoi, SON projet est, comme nous nous obstinons à le dire, bancal et, pour partie frappé, à ce jour, d'illégalité.

Vente de l'immeuble sis au n°14 de la rue Perben,                                                                            

48 800 euros pour 108 m2 de bâtiment “en mauvais état“.

Pour la petite histoire, la façade de cet immeuble qui donne sur le square Picheire est celle qui porte la fresque. Aucune garantie que les futurs propriétaires ne fassent procéder à un ravalement de façade…            

Il est vrai que l'exécution de cette fresque date de l'ère Passerieux.

Les locaux de l'ancienne mairie annexe du Grau ont été vendus au promoteur BRISSON pour 420 000 euros.                                                                

Il s'avère que 10,2 m2 vendus relèverait des parties communes de la copropriété de la résidence Beau Soleil (Gilles d'Ettore l'aurait reconnu en assemblée générale des copropriétaires tout en leur demandant d'apporter les preuves de leurs “allégations”).  

Je n'ai pas envie de casser la vente” déclare aujourd'hui notre bon maire qui demande, avec l'accord de l'acquéreur, de distraire de la surface totale les fameux dix mètres et de réduire normalement le prix de vente à 387 000 euros.                  

Ce qui est moins normal, c'est que la collectivité qui est en charge des permis ne soit pas à même de définir la surface de ses propres biens immobiliers et que le futur acquéreur ait entamé des travaux d'aménagement depuis au moins trois semaines alors que l'acte de vente n'est pas encore passé. 

Rapport d'activité de la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée :                      

” Je vous épargne la lecture des 200 pages “. C'est ainsi que notre maire Président rend compte de son action : il n'en dira donc strictement rien.

Les deux cents

Ce chiffre parait une constante dans l'univers dettorien : 200, c'est d'après lui, le nombre de candidats qui faisaient la queue pour accéder à l'univers golfique agathois; 200, c'est, toujours d'après lui, le nombre de candidats qui voudraient prétendre à des logements sociaux sur la commune.

Pour que les 200 premiers puissent jouer à la baballe à 27 trous, Il a consacré quelques hectares et 6 millions; les 200 autres n'ont pas été laissés pour compte pour autant puisqu'ils ont le droit d' emprunter la passerelle où ils peuvent croiser les 200 premiers.

La conclusion qui s'impose

Il est temps de changer l'ordre des priorités et de changer les individus qui décident de ces priorités….A l'an qui vient donc  Et bonnes fêtes à tous

  Antoine Allemand                                                                                                                                    

 Liste Agissons pour Agde conduite par Dominique Antonmattei

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.