AGDE - LES PRIMAIRES DES 20 ET 27 NOVEMBRE 2016 - ALAIN JUPPE …NICOLAS SARKOZY….OU ??? Par le Docteur Gérard REY

LES PRIMAIRES DES 20 ET 27 NOVEMBRE 2016, ALAIN JUPPE ….. NICOLAS SARKOZY …..…

LES PRIMAIRES DES 20 ET 27 NOVEMBRE 2016,

ALAIN JUPPE ….. NICOLAS SARKOZY ….. OU ?????

Par le Docteur Gérard Rey

Conseiller Municipal UDI de la Ville d’Agde

Conseiller de l’Agglomération Hérault méditerranée

Candidat aux Elections Législatives de la 7ème Circonscription  de l’Hérault

Bien sur, on peut également s’abstenir, s’exprimer pour le programme équilibré de François Fillon ou pour les remarques pertinentes des quatre autres candidats qui ne sont souvent pas contradictoires avec les grandes lignes décrites par les deux favoris désignés par les innombrables sondages de cette période pré-électorale.

Presque deux années de discussion, disputes et promesses démagogiques  qui discréditent la classe politique autant que les interviews de notre jolie « fermière animatrice » de M6 qui se vante de ne rien connaître en politique mais transforme la dure réalité quotidienne des français en un show américanisé à la sauce « Gambettes – Minauderies – Confidences » qui est très loin d’élever le débat politique !

On préférerait de beaucoup voir tous nos élus (de droite comme de gauche et largement rémunérés grâce à notre cagnotte publique) passer leur temps à améliorer la condition de vie des français avec une gestion compétente de leur délégation, à laquelle ils ont promis de se consacrer avec dévouement …

Et bien non, Chers électeurs de toute conviction politique, avec l’importation de  ces fameuses « Primaires – démocratiques – indispensables », vous aurez droit à une élection présidentielle à quatre tours !….. Et presque deux années de rabâchage médiatique inutile !!

A quand la simple diffusion d’un programme compréhensible par tous, clair et précis ?

Ces engagements écrits pourraient être complétés, quelques semaines avant le scrutin, par des interviews et débats publics destinés à présenter et à mieux connaître les qualités humaines des différents candidats, préalablement élus par la décision collective de leur groupe politique dont la transparence démocratique devrait être la base même de leur existence ! …

Aujourd’hui, elles existent ces « fameuses primaires » et nous devons subir cette décision médiatico-politique en enrichissant au passage la cagnotte des partis politiques, que beaucoup trop d’élus oublient d’alimenter malgré leurs engagements ….  

Décider de notre choix sur les « confidences » obtenues par la jolie Karine Le Marchand …. Surement pas … pas plus que sur les confrontations médiatiques américanisées que l’on nous impose depuis de trop nombreux mois.

J’ai donc décidé de regarder les principales propositions qui peuvent différencier nos candidats dans six domaines précis qui régissent fondamentalement la gouvernance de notre pays :

  1. les dépenses publiques
  2. le chômage
  3. le code du travail
  4. les retraites
  5. la fiscalité
  6. les fonctionnaires

1. Les Dépenses publiques

Tous sont d’accord pour réduire les dépenses publiques à 50 % du P.I.B. avec l’indication d’une date pour Alain Juppé (2022) qui précise vouloir une diminution de 30 Milliards d’€uros des dépenses de l’état.

 2  . Le Chômage

 Nos candidats proposent de rendre les allocations chômage dégressives.

 Nicolas Sarkozy conditionne le reversement du RSA à l’exercice d’une activité au service de la communauté.

 Jean François Copé indique vouloir autoriser le cumul d’un petit salaire avec l’allocation chômage.

 Bruno Le Maire propose de remplacer toutes les aides sociales par une allocation sociale unique.

 Alain Juppé retarde la dégressivité du chômage à 24 mois pour les plus de 50 ans et plafonne les indemnités les plus élevées.

3.  Le Code du Travail

 Tous proposent de sortir des 35 heures avec des négociations possibles au niveau des entreprises.

 Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite assouplir les règles du licenciement avec un barème interne prédéfini pour les indemnités.

 Bruno Le Maire veut réduire le code du travail de 3700 pages à 150 pages.

 Alain Juppé se donne l’objectif d’un plein emploi en 2022 avec une durée légale à 39 heures sauf accord des entreprises qui souhaiteraient rester aux 35 heures.

 4. Les Retraites

 Les 7 candidats constatent l’obligation de relever l’âge légal de départ à la retraite et d’harmoniser les régimes de retraite du public et du privé.

 Alain Juppé précise que l’augmentation du temps de travail sera limitée à quatre mois par an à partir de 2018.

 5. La Fiscalité

 Tous promettent une diminution des charges des entreprises.

 Nicolas Sarkozy veut favoriser l’emploi à domicile et rétablir les heures supplémentaires défiscalisées.

 Jean François Fillon souhaite défiscaliser 30  à 50 % des investissements dans les P.M.E.

 Alain Juppé propose de relever le quotient familial à 2500 €uros par ½ part et d’alléger les cotisations pour les travailleurs indépendants et les particuliers employeurs.

Il s’engage également de baisser de 28 milliards d’€uros les prélèvements sur les entreprises.

Il s’engage à ramener le taux d’imposition des sociétés à 30 % (38 % actuellement).

Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sont favorables à un taux zéro de charges sur le SMIC.

6. Les Fonctionnaires

 Tous envisagent de réduire les emplois de la fonction publique avec non remplacement de certains départs à la retraite et augmentation du temps de travail pour obtenir une équivalence avec le travail dans le secteur privé.

 Bruno Le Maire souhaite supprimer 1 million d’emplois publics en 10 ans.

 Alain Juppé réduit d’environ 250.000 le nombre de fonctionnaires (sauf pour l’éducation, la police, la justice et la défense).

 Il rattache les nouvelles embauches au régime des retraites privées.

 Cette petite synthèse permettra à chacun de se faire une idée des engagements respectifs des candidats à la fonction suprême, Nicolas Sarkozy restant l’ardant défenseur d’un retour aux cumuls de mandats pour nos élus qui, a priori, auraient donc plusieurs bras et plusieurs têtes …. Mais un seul portefeuille !!

 En dehors de toute considération humaine liée au talent d’orateurs des uns et des autres, il nous semble à nous, les défenseurs d’une démocratie libre et indépendante que les propositions de Monsieur Alain Juppé sont les plus précises et les mieux adaptées dans le difficile contexte actuel.

Alain Juppé n’est pas un « Orateur – séducteur » par la passion oratoire et les promesses électoralistes mais c’est un candidat humain et rigoureux qui nous semble capable d’élever le débat politique à son véritable but de bonne gestion d’un pays actuellement en grave danger de division, alors que l’union de toutes les forces vives est la condition essentielle au redressement de la France.

 Je vous invite donc à une réflexion de sagesse et de bon sens pour venir voter et confier votre voix à Monsieur Alain Juppé lors des scrutins des 20 et 27 novembre 2016.

 Docteur Gérard REY

Conseiller Municipal UDI de la Ville d’Agde

Conseiller de l’Agglomération Hérault méditerranée

Candidat aux Elections Législatives de la 7ème Circonscription  de l’Hérault

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.