Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Orientation Budgétaire : Une fiscalité en forte hausse en 2014 !

 Intervention en Conseil Municipal du 29 Novembre 2012 par Florence DENESTEBE Délibération N° 1…

 Intervention en Conseil Municipal du 29 Novembre 2012
par Florence DENESTEBE

Délibération N° 1 – Débat d’orientation Budgétaire


C’est volontairement Monsieur le maire,que j’interviens en fin de débat d’orientation budgétaire car Tout y était prévisible :

Vous avez annoncé que vous étiez le champion du monde de la maîtrise budgétaire et Monsieur COUQUET, votre ancien adjoint aux finances s’est efforcé de démontrer que plus rien ne va depuis que vous l’avez révoqué .

Vous avez annoncé que votre gestion était rigoureuse et Monsieur GRIMAL l’a interprétée comme un gaspillage de l’argent public. en soulignant le coût de la piscine, le coût du Golf…

Un débat traditionnel  et routinier où chacun s’est opposé et où les options des uns sont condamnées par les autres au point que le contribuable agathois ne sait plus trop quoi penser d’une avalanche de chiffres et d’affirmations contradictoires.

Pourtant votre orientation budgétaire n’est pas inintéressante : Elle est ambitieuse … Mais cette orientation aura un coût et ce coût aura des conséquences inévitables sur l’imposition de demain et surtout d’après demain.

Vous avez fait le choix d’un investissement annuel supérieur de 50 % à celui de l’année précédente dans une période économiquement difficile où chacun , y compris dans votre camp politique, prône la rigueur en matière d’investissements à crédit.

Avec des investissements en forte croissance, vous allez à contre courant de la ligne recommandée par votre propre mouvement. Si je peux comprendre que la ligne directrice de votre parti soit difficile à cerner en ce moment , je n’imaginais pas pour autant, que vous alliez  prôner l’option de François HOLLANDE et de son pacte de croissance !

Cette orientation  budgétaire, c’est le pacte de croissance de Gilles d’ETTORE !  L’inquiétude avec cette croissance budgétaire ambitieuse c’est qu’elle ne peut être financée que par  nos recettes fiscales.
La commune ne pourra être épaulée que minoritairement par des subventions ! Il nous faudra  donc développer nos recettes donc notre imposition : C’est INEVITABLE.  Bien évidemment ce ne sera pas, élection municipale oblige, au budget de 2013 mais  à celui de 2014 que l’addition sera présentée !

Alors est ce un choix opportun ? C’est d’abord un choix contraint !  
Contraint, parce que la faiblesse des réalisations publiques de votre mandature a engendré un retard dans la réhabilitation de nos infrastructures.
Je vous rappelle en cela,  que la réfection des quais du centre port était à votre programme de campagne en 2001, tout comme l ‘élargissement de la Route de Rochelongue ou la protection des plages du Grau d’Agde. 
Vous aviez alors choisi l’option de la prudence et de la rigueur dans une période de croissance et vous nous indiquiez que c’était l’état de notre dette qui le nécessitait. Force est de constater que la rigueur n’a pas suffit a réduire une dette que vous considériez comme abyssale avant d’être élu et qui, si elle est identique douze ans plus tard va connaitre un bond en avant giganstesque  cette année.

Quoi qu’il en soit , et quelles que soient les raisons, ne pas investir aujourd’hui dégraderait encore plus nos infrastructures et entraverait la compétitivité de notre ressource principale : Le Tourisme.

A un moment ou l’égoïsme politicien ou démagogique pourrait nous voir reculer devant les  options budgétaires nécessaires, Il est de notre devoir pédagogique de rappeler :

  • Que c’est le tourisme qui fait vivre principalement notre population.
  • Que c’est le tourisme qui génère directement ou indirectement la majorité des emplois de la commune.
  • Que c’est le tourisme encore qui rend viable la majorité des entreprises et des artisans de la commune
  • Et que c’est le tourisme qui,  avec ses 30 240 résidences secondaires, génère le plus de recettes fiscales que les 11 000 résidences principales.

Voilà pourquoi des investissements touristiques comme la réhabilitation des quais du Centre Port du Cap d’Agde, du front de mer pour le Grau d’Agde ou le développement du Golf, sont nécessaires. Tout comme est nécessaire l’élargissement de la route de Rochelongue qui offrira une nouvelle entrée de station ou la création d’un pôle de service public et municipal au grau d’Agde.

Cette orientation et ces investissements auraient du être budgétés plus tôt et  étalés dans le temps. Ils auraient ainsi été plus digestes pour les contribuables.
Si je partage l’urgence de cette orientation, je souhaite qu’il ne soit pas occulté, que le rattrapage de ces investissements nécessaires aura un coût élevé .
Concentrer  vos efforts sur la dernière année de votre mandature, ce n’était pas inéluctable :  C’est un choix électoraliste que vous faites payer majoritairement par l’emprunt et  par voie de conséquence par les contribuables de demain et ceux des générations futures.

Vous l’indiquez vous même, 21 millions d’investissements, 4 millions d’épargne, 8 millions de recettes hypothétiques via des subventions ou des cessions et prés de 10 millions d’emprunts nouveaux qui pourrait en représenter 13 à 15 si les subventions attendues ne sont pas au rendez vous.

Personne ne s’imagine, à part vous peut être, que ce que nous allons payer par l’emprunt, nous ne le rembourserons pas demain. Notre Cité a, certes, des origines helléniques mais a contrario de la dette Grecque, l’Europe ne passera pas par là pour effacer la nôtre !

Quel que soit le futur occupant de l’Hôtel de Ville en 2014, ces investissements se traduiront par une lourde augmentation de l’imposition dont vouys porterez la responsabilité.
Avec une augmentation de la dette qui passera de 60 a 70 millions d’euros c’est l’assurance d’une augmentation notable des impôts en 2014 et d’un arrêt brutal de nos capacités d’investissements quelques puissent êtres vos dénégations du jour, et votre sens de la formule. 

La main sur le coeur vous allez nous promettre que, d’augmentation d’impots il n’ y aura  pas en 2014 !  Comme vous l’aviez fait en 2001  ( + 20 %  ) et en 2008 ( + 20 % ). 
C’est une tradition dans tous les camps : C’est les lendemains de  campagne que les compteurs sont remis à l’heure juste !

Le classement du Journal du net qui positionne Agde à la 7 ° place des villes les plus endettées de France, est je vous l’accorde tronqué car il ne tient pas compte du nombre de résidences secondaires qui contribue à notre financement. Il n’en reste pas moins qu’avec une telle augmentation de la dette, nous avons l’assurance de figurer demain sur les marches de ce podium médiatisé qui nuit à l’image de marque de notre Ville. 

Je vois , tout de même, un absent de marque à la distribution des prix : le cœur de ville qui mis a part quelques promesses de réfection de voirie est le délaissé de ce projet. 

Je ne me vois pas pour autant  m’opposer aux réhabilitations engagées au Grau d’Agde et au Cap d’Agde, ni au développement du Golf ou à la réfection de la Route de Rochelongue.

Pour pondérer l’effet boomerang des impositions inévitables qui seront la conséquence de ces investissements importants, je vous engage dès à présent à réduire la voilure des frais de fonctionnement, notamment en réduisant le nombre de fonctionnaires à l‘occasion des départs à la retraite et en accentuant la réduction des frais de communication, de festivités et de cérémonies afin que les lendemains de fêtes soient plus digestes pour le contribuable agathois.

Florence DENESTEBE
  Conseillère Municipale de la Ville d’Agde

N’hésitez pas à demander à vos conseillers municipaux des précisions sur les détails des délibérations à l’ordre du Jour de ce conseil municipal.

A titre personnel, je me tiens à la disposition de chaque administré, sans aucune considération d’appartenance politique, pour présenter les dossiers proposés à notre analyse avant et aprés le conseil municipal dans la plus grande transparence afin que vous puissiez me faire part de vos questions ou de vos inquiétudes, soit par mail soit par téléphone au 06 16 10 73 03 

Contact : florence.denestebe@laposte.net

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.