Agde : pédagogie alternative, inauguration de l’école bilingue Free Little Birds School

Reportage

L’école bilingue se trouve dans les champs, mais elle n’est pas pour autant buissonnière. Free Little Birds School s’est installée dans une nouvelle configuration propice à l’enseignement alternatif et au bien-être des élèves.

Jeudi 22 septembre, l’école bilingue Free Little Birds School a été officiellement inaugurée par Gilles D’Ettore en présence des co-fondateurs de l’établissement Marie-Elodie Peyrabout et Ramses Mansour.

Le décor ne manque pas d’étonner le long de la route menant d’Agde au Cap d’Agde. Fortement soutenue par la municipalité, cette initiative privée, unique en Occitanie, s’inspire des méthodes d’enseignement Montessori et Freinet.

Des yourtes au milieu d’un champ

Pour le Maire d’Agde, Gilles D’Ettore, c’est « une innovation en matière d’enseignement que je suis fier de soutenir et d’accueillir sur notre commune. Une structure hors du commun, située sur une zone de nature, qui va prochainement accueillir un skatePark, PumpTrack et un jardin méditerranéen. ».

Des ateliers pédagogiques et ludiques

«  Nous privilégions l’autonomie et l’entraide dans l’apprentissage. Il se fait au rythme de chaque élève et sous forme d’ateliers à la fois pédagogiques et ludiques. L’éducation se fait en lien avec le bien-être de l’élève. D’ailleurs, dès l’entrée en classe, les élèves quittent les chaussures et se mettent en chaussons » indique Ramses Mansour le directeur de l’établissement.

Free Little Birds School enseignement montessori Freinet

Les ateliers de la vie quotidienne favorisent la concentration et la motricité fine, les ateliers sensoriels permettent l’éveil des cinq sens avec l’aide d’objets géométriques de poids et de formes différentes. Les ateliers mathématiques et de langage viennent compléter cet enseignement basé sur l’épanouissement et la bienveillance.

«  À cet âge, le cerveau des enfants est une véritable éponge, l’apprentissage est aisé pour autant qu’il soit adapté à chaque élève en fonction de son niveau, de ses compétences et mais également de ses envies » précise Marie Elodie Peyrabout, enseignante en disponibilité de l’éducation nationale et cofondatrice de l’école.

Free Little Birds School atelier

Des classes limitées à 20 élèves

Répartis en 4 classes, les élèves sont dans des dispositions idéales pour s’éveiller et apprendre. De  3 à 6 ans, l’autonomie et le libre choix des activités est privilégiés. Dès 6/7 ans, la participation à des projets, l’autonomie et la coopération sont omniprésentes.

«  Nous limitons le nombre d’élèves à 20 par classe et nous soignons l’encadrement avec un professeur par classe et deux assistantes, dont au moins une bilingue. »

Free Little Birds School bilingue agde

De quoi susciter les candidatures tant chez les parents que chez les professionnels de l’enseignement. «  Nous recevons de nombreuses candidatures, des enseignants de l’éducation nationale mais également de l’étranger qui souhaite travailler dans les meilleures conditions possibles ».

Il faut dire que le site, unique en Occitanie, ne manque pas d’atouts. Le parc aquatique et les installations sportives de la ville sont à proximité immédiats. Prochainement, un centre équestre, et un skate parc s’installeront tout à côté des yourtes made in France. « Nous privilégions les circuits courts, d’ailleurs, la cantine scolaire est alimentée quotidiennement par les fourneaux agathois, un traiteur local utilisant majoritairement des produits locaux ».

IMG 1651
Marie Elodie Peyrabout et Ramses Mansour
Marie-Elodie Peyrabout et Ramses Mansour ont initié cette école alternative

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.